engrais mycorhizé

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


patrice a écrit le 14/03/2007 13:01 (ref msg # 7108 )
qui connait ce produit?



Tony 53 a écrit le 14/03/2007 18:15 (ref msg # 7113 )
Je veux tout voir. Sa composition en azote, phosphore, potassium et autres. C'est l'essentiel. Attention de ne pas se faire avoir sous de belles phrases à perlin pimpim... Car l'argument résiste à la sécheresse c'est archi bidon. Comme si quelques kilos à travers plusieurs tonnes de terre suffiraient à mieux résiter au stress hydrique...
patrice a écrit le 14/03/2007 18:50 (ref msg # 7114 )
Justement j'attendais ta réaction, ... Je ne voyais pas en quoi des mycozhires allaient avoir un tel impact sur la plante.
JM a écrit le 14/03/2007 22:48 (ref msg # 7119 )
D'après ce dont je me souviens de mes cours d'écolgie forestière, la mycorhyse est un champignon qui vit en symbiose avec la plante : il facilite l'absorption de la solution du sol par les racines, en même temps en s'immiçant dans les poils absorbants, il accroît la surface d'absorption, bref, tout bénef pour la plante. En contrepartie : il pompe de la sève élaborée fournie par la plante. Ca peut améliorer la résistance de la plante à la sécheresse en augmentant le rendement des poils absorbants.
Mais est ce que ça peut être fournit comme ça par une poudre, je ne sais pas. D'autant plus qu'il y a des affinités spécifiques, il faudrait savoir quelles sont les espèces qui se retrouvent dans ce produit.
autrevie a écrit le 15/03/2007 19:58 (ref msg # 7137 )
j'ai vu bp de boulles blanche aux racines de jeunes plants d'aulne d'italie,de trefle,de feve de haricot etc....
les mycorhizes (pour l'aulne)seraient donc cultivé par ces petites bouboule
aux racines de certain arbres
l'aulne enriche le sol en mycorhize.
JM a écrit le 15/03/2007 22:42 (ref msg # 7147 )
Chez les légumineuses et l'aulne, ce ne sont pas des mychoryzes qu'on trouve dans ces nodules mais des bactéries qui ont la faculté de fixer l'azote dans le sol :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Fixation_bi...
Alex a écrit le 16/03/2007 10:15 (ref msg # 7165 )
Bonjour,

Si mes souvenirs de microbiologie sont exacts, la transformation / fixation de l'azote atmosphérique par les bactéries (Rhizobium ) est inhibée par la présence de nitrate / ammonium / ...
En gros, si on utilise un engrais azoté, cela défavorise la formation des nodosités !!! Celà semble assez logique, d'ailleurs...
Alex a écrit le 16/03/2007 13:48 (ref msg # 7171 )
Ou bien c'est la formation des nodules qui est inhibée par la présence d'azote, je ne sais plus... De plus, je crois qu'une espèce de Rhizobium donnée est spécifique d’une légumineuse donnée ! Les nodules, sortes d'"infections avortées", ne sont pas causées par la même bactérie selon qu'il s'agit de trèfle, de luzerne, de pois, de...

D'un autre côté, on parle ici de "mycorhizes", qui ne sont pas les bactéries symbiotiques que j'évoque ici... Alors en effet, que penser de cet engrais ! ? Car la mycorhization a fait ses preuves... chênes et noisetiers truffiers en sont la preuve...
http://www.ofme.org/documents/ForetPrive...

Quoi qu'il en soit, l'apport de matière organique en général (dont la corne broyée) est forcément favorable aux développement des champignons, et donc de la rhizosphère... Et le paillage est le meilleur des apports...
floyd a écrit le 07/03/2008 22:28 (ref msg # 15022 )
L'engrais naturel mycor, est vendu sous la marque "Jacques Briant".
En Anjou, c'est une référence depuis plus de 40 ans.
http://www.jacques-briant.fr/
On connait aussi André Briant, le spécialiste de la multiplication,
http://www.andre-briant.fr/fr/
Il m'est impossible de penser que dans une famille de professionnels aussi expérimentés on puisse jouer à mettre sur le marché une poudre de perlin-pinpin.
bodile a écrit le 08/03/2008 09:34 (ref msg # 15029 )
Bonjour,
Je viens de mettre du brf aux pieds de mes arbres dans mon verger.
Cela permettra de garder la fraîcheur et l'humidité durant tout l'été.
Les arbres poussent beaucoup plus vite avec une couche de broyat!
C'est ça de ''l'engrais mycorhizé''!!!
Voici une adresse très importante qui explique de A à Z le ''BRF''!
http://andre.emmanuel.free.fr/phpBB2/ind...
A savoir que les semis réussissent mieux dans du brf.
Le brf réalisé dans de bonnes conditions peut faire grossir les arbres 3 fois plus vite!
J'en ai mis dans mon jardin, il y a du travail pour la mise en place mais par la suite, presque plus de désherbage, d'arrosage et surtout plus de laboure!
Juste regarder pousser tranquillement!
patrice a écrit le 08/03/2008 09:38 (ref msg # 15030 )
Pour discuter du BRF, c'est par ici :
http://greffer.net/forum/viewtopic.php?t...
alias a écrit le 08/03/2008 11:06 (ref msg # 15034 )
La myrcorhize marche bien , en fait on met au niveau du sol un champignon qui va agir en symbiose avec la plante . Le surface d'absorption est augmentee donc la plante est plus vigoureuse.
En echange, le champignon prend un peu de sucre ( energie) et la plante prend du champignon , un peu d'eau et des oligoelements.
Ca augmente en rien la resistance a la secheresse car s'il y a pas d'eau je ne vois pas ou ils peuvent la prendre.

Les mycorhizes agissent sur la vigueur des plantes ( essayer et approuver).

Les effets sont proches de l'agrosil de compo. (stimulateur de racines)
claudeduvar a écrit le 08/03/2008 11:19 (ref msg # 15037 )
alias a écrit:
Ca augmente en rien la résistance a la secheresse car s'il y a pas d'eau je ne vois pas ou ils peuvent la prendre.

il s'agit d'une communauté il ne faut pas parler d'entraide mais d'intérêts communs, le système racinaire étant plus plus développé il explore plus de surface et la force de succion des racines est plus forte donc les arbres supportent mieux la sécheresse mais il faut être prudent sur ce sujet, les champignons sont très sensibles aux intrants il ne faut pas d'engrais chimique surtout le phosphore, pas de cuivre etc.. minimiser le travail du sol etc.. de plus il faut avoir la bonne association( bactérie-végétal)
alias a écrit le 08/03/2008 22:40 (ref msg # 15053 )
si on met ce genre de produit, il faut rester en produit naturel.

il vaut mieux dire symbiose. Ce n'est pas une entraide.
floyd a écrit le 08/03/2008 23:14 (ref msg # 15058 )
Bonsoir,
"alias" a écrit :
… rester en produits naturels…

Les engrais chimiques sont des sels souvent très solubles. Apportés en quantité, ils tendent à bloquer dans le sol l'eau nécessaire aux plantes. (pression osmotique). Voilà pourquoi il faut arroser avant de fertiliser.

Les produits naturels sont des molécules organiques complexes ou des minéraux peu solubles. Ils ne seront disponibles pour la plante qu'après mise à disposition par la faune et la flore microbienne du sol.

Toute l'astuce de l'engrais naturel mycor c'est d'apporter dans le même sac "l'outillage microbien" et le "casse croute".
alias a écrit le 09/03/2008 08:16 (ref msg # 15068 )
C'est bien ca, j'avais pas envie de tout dire d'un coup.

En fait en naturel, c'est un tout.

Alors que le chimique detruit petit a petit, l'humus sans le regenerer.
Les engrais naturels maintiennent le taux d'humus. Sachant que l'absorption des elements de base des engrais au niveau racinaire se fait dans le complexe argilo-humique.
S'il y a plus d'humus, la plante ne peut plus utiliser les elements NPK + oligoelements contenu dans le sol.
floyd a écrit le 09/03/2008 10:00 (ref msg # 15077 )
Bonjour,
On s'éloigne du sujet…
… et je ne sais pas si des développements plus abondants sur la question agronomique des sols auront une place sur ce forum de greffage.
Mais je suis prêt.
alias a écrit le 10/03/2008 09:39 (ref msg # 15141 )
Ca peut etre interessant car ca touche directement les racines d'un arbre, donc du porte-greffe. Et un porte-greffe en pleine santé, c'est beaucoup plus de chance de reprise pour les greffons. Plus le porte-greffe est vigoureux et resistant , plus facile sera la reprise du greffon.

Donc pour moi, oui tout est lié.
Ferréol a écrit le 10/03/2008 12:07 (ref msg # 15145 )
"alias" a écrit :

S'il y a plus d'humus, la plante ne peut plus utiliser les elements NPK + oligoelements contenu dans le sol.


Est-tu sur de ce que tu avances?

Comment expliques-tu que les plantes en hydroponie et en aéroponie arrivent à se nourrir alors même qu'elles sont cultivées dans des substrats par définition dépourvus d'argile et d'humus...

L'intérêt des complexes argilo-humiques est qu'ils maintiennent les nutriments dans le sols et que sans eux ces mêmes nutriments partiraient dans les nappes phréatiques par lixiviation, ils permettent donc un meilleure efficacité des agents fertilisants qui restent dans le sol, à portée des racines de la plante.

Ceci dit, ça fait pas avancer beaucoup le schmilblique vu que de toute manière le résultat est le même un sol riche en humus est plus fertile qu'un sol qui en est dépourvu...
floyd a écrit le 10/03/2008 19:57 (ref msg # 15158 )
Bonsoir,
Je n'aurais pas dit mieux que Férreol.
Mais j'aurais volontiers ajouté que l'autre qualité d'un bon complexe argilo-humique c'est de donner une structure grumeleuse et donc aérée au sol. Travail du sol facilité et meilleure pénétration des racines…

Juste une dernière petite chose, lorsque alias écrit:
S'il y a plus d'humus, la plante ne peut plus

il tape plus vite que sa pensée qui est sans aucun doute: "s'il n'y a plus d'humus"…
Le mot "plus" avec ses deux sens est un mot d'un emploi toujours délicat.


greffer.net >> Hors-sujet