Que peut-on greffer sur un églantier ?

greffer.net >> Plantes ornementales

lolo_n_lolo a écrit le 10/03/2007 13:19
J'ai un gros églantier chez moi, à quoi peut il me servir ?

Les fruits peuvent ils servir pour semer ? Ou sont ils consommable pour les annimaux ?

Au pire si il ne sert vraiment à rien, je pourrais y greffer du rosier dessus ?
patrice a écrit le 10/03/2007 14:28
Tu peux faire avec de la confiture de cynorhodon
http://fr.wikipedia.org/wiki/Confiture_d...

ou bien greffer des rosiers dessus, lire : http://greffer.net/viewtopic.php?t=167
lolo_n_lolo a écrit le 10/03/2007 14:47
Tu peux faire avec de la confiture de cynorhodon
http://fr.wikipedia.org/wiki/Confiture_d...

ou bien greffer des rosiers dessus, lire : http://greffer.net/viewtopic.php?t=167


merci
azertien a écrit le 11/03/2008 00:57
en octobre vous pouvez faire de nombreuses boutures que vous pourrez greffer soit en fente soit en écusson avec vos rosiers préférés... soit l'année prochaine ou mieux, dans deux ans.

sur le pied mère, sur des branches d'un an, vous pouvez faire à la fin de l'hiver des greffes en fente avec des rosiers de votre choix.

Greffe en écusson : greffer à l'opposé d'un bourgeon d'églantier qui va servir de tire sève. Couper au dessus de ces bourgeons la branche d'églantier.

Lorsque le bourgeon de l'églantier se développe trop le retailler de façon à orienter la sève dans le bourgeon de la greffe.
patrice a écrit le 11/03/2008 06:30
Greffe en écusson : greffer à l'opposé d'un bourgeon d'églantier qui va servir de tire sève. Couper au dessus de ces bourgeons la branche d'églantier.


C'est étrange cela. Pourquoi ne pas laisse la branche intacte le temps que l'oeil se développe à oeil poussant? Je procède ainsi et n'ai pas de problème?
azertien a écrit le 12/03/2008 21:02
c'est le principe de la taille, ainsi lorsque une branche est coupée au-dessus d'un bourgeon, celui-ci va se développer rapidement. En principe laisser 5 cm de branche au-dessus du bourgeon greffé pour y attacher la greffe quand elle se développera.
patrice a écrit le 13/03/2008 07:36
Pour ma part je greffe, j'attends 3 semaines de certitude de la reprise, et ensuite je coupe pour forcer le départ... pas au moment de la greffe... Enfin, si ca marche...
azertien a écrit le 13/03/2008 20:05
Effectivement, il faut constater la reprise de l'oeil avant de couper, sinon on est obligé de greffer plus bas. La plupart des rosiers étant maintenant greffés sur des porte-greffes à la durée de vie limitée (commerce oblige), il est conseillé de sauvegarder vos collections de rosiers sur églantier.
klakos a écrit le 14/03/2008 05:29
Personnellement, je "rétrograde" ceux que j'ai acheté en les affranchissant.
Déjà, la terre de mon jardin a tendance à sécher vite, je trouve intéressant de les planter profond, et elle n'est pas difficile (pas trop calcaire, hyper-argileuse...).

Pour multiplier les rosiers, il est préférable selon moi de les bouturer. Ceci s'applique à 90 % des personnes.
floyd a écrit le 14/03/2008 08:01
Bonjour,
La pratique de Klakos pour ses rosiers ouvre des possibilités intéressantes en bonne terre de jardin. (la terre ni-ni…)
Recouvrir le point de greffage ouvre cependant la porte à des attaques de l'humidité et des champignons sur ce point souvent sensible.
Le bouturage du rosier est une technique qui intéresse d'ailleurs les professionnels, en particulier pour le rosier plante en pot des fleuristes. Dans ce dernier cas la pérennité du rosier n'est pas le critère principal…
claudeduvar a écrit le 14/03/2008 20:46
le rosier sur ses propres racine ne tolère pas tous les type de sol, pour s'en affranchir il faut greffer, l'églantier en sol calcaire est top.


greffer.net >> Plantes ornementales