Récupération de tailles de porte-greffe

greffer.net >> Pommier

André a écrit le 04/03/2007 20:18
Lorsqu'on rabat un porte greffe pour poser le greffon, on obtient souvent un long rameau dont on ne sait pas trop quoi faire.

Je sais que certains le replantent pour essayer de le bouturer mais est-ce que cela fonctionne bien ?

J'ai par exemple des récupérations de taille de MM.106.
On indique ici http://www.agric.nsw.gov.au/reader/7291 qu'il se bouture bien mais avec une source de chaleur sous la bouture. Comment fait-on ça ?

Sinon, vaut il mieux les planter tels quels en pleine terre ou les allonger à plat en appliquant de l'hormone de bouturage sur la face inférieure afin de faire démarrer tous les yeux de la face supérieure ?
Ferréol a écrit le 04/03/2007 21:01

J'ai par exemple des récupérations de taille de MM.106.
On indique ici http://www.agric.nsw.gov.au/reader/7291 qu'il se bouture bien mais avec une source de chaleur sous la bouture. Comment fait-on ça ?



Salut,

chez le particulier , le plus simple pour avoir une source de chaleur sous la bouture est de faire les boutures en pot et de les mettre au dessus d'un chauffage (mais en faisant attention au coté dessechant des radiateurs).
patrice a écrit le 05/03/2007 06:23
Aucune difficulté pour le MM106.

Certains se servent de la chute en tant que tuteur, et le tuteur prend presque à tous les coups racine.
J'avais fait cela l'an dernier. 85% de réussite environ (en arrosant régulièrement l'été).

Cette année, je mettrais plutot les boutures en rang d'oignon dans un coin du jardin.
pascaljean a écrit le 21/03/2007 18:44
Moi aussi je bouture les "restes" en rang d'oignon : un rang de M106 un rang de cognacier! et cela reprend plutot facilement. J'ai même essayé des boutures de racines quand on transplante un sujet. J'ai une terre assez argileuses qui garde assez d'humidité en été. Pour éviter les mauvaises herbes et gagner du temps de weel end... j'ai même tenté de faire du BRF avec les déchet de taille au printemps 2006, voilà une idée de ce que cela donne, pratiquement tous sont repartis et je pense en greffer quelqu'un au printemps.





Pascal
patrice a écrit le 21/03/2007 19:21
J'ai même essayé des boutures de racines quand on transplante un sujet.


Quel est le le mode opératoire? On repique des bouts de racine :en laissant dépasser un bout ou en enterrant tout?

Merci.
pascaljean a écrit le 22/03/2007 22:42
J'ai laissé dépasse le bout de la racine de quelques centimètre et des pousses sont venues, sur un autre j'ai directement fait une greffe type greffe "anglaise". C'était une racine qui s'était cassé d'un arbre que je transplantait. Il en est d'ailleurs resté dans le sol qui ont aussi fait des rejets que j'ai greffé sur place (et que je devait déplacé cet hivers, c'est toujours pas fait...)
Pascal
patrice a écrit le 23/03/2007 06:54
Merci.
CB a écrit le 23/03/2007 08:39
De la récup.

Greffe sur racine





Détail





Extrémité de la racine






CB


Plantation





Puis paille pour éviter la formation d'une croûte.
patrice a écrit le 23/03/2007 09:27
Il va donc y avoir à terme affranchissement ?
pascaljean a écrit le 27/03/2007 00:02
Pourquoi y aurait-il affranchissement si la greffe est au dessus du sol?

Pascal
patrice a écrit le 27/03/2007 07:22
Normalement, la distance de "sécurité" du point de greffe au dessus du sol est de 6 cm minimum.

Avec les décompositions de feuilles à l'automne, etc... son point de greffe, très bas, pourrait vite être enterré... non?
CB a écrit le 28/03/2007 08:48
Bonjour,

L'affranchissement peut il parfois être bénéfique ?

CB
Ferréol a écrit le 28/03/2007 21:26
pour les variétés de plein vent et vigoureuses, pas de problème pour l'affranchissement, par contre, pour les petites formes ou le porte greffe a pour but (entre autres) de réduire la vigueur, tu risques d'avoir un arbre qui va regagner d'autant plus de vigueur qu'il sera affranchi...
klakos a écrit le 29/03/2007 04:18
L'affranchissement peut il parfois être bénéfique ?

Selon les défenseurs de l'affranchissement : oui.
L'arbre gagne en résistance vis à vis des maladies notamment car il ne vit plus sur un corps finalement étranger, le PG.

Par contre, la vigueur (sa différence d'une variété à l'autre) peut devenir génante.
CB a écrit le 29/03/2007 19:20

Selon les défenseurs de l'affranchissement : oui.


Et les détracteurs agricoles ? ops:

Conseillent-ils de planter en sur-élévation façon bonzaï pour voir tracer une partie des racines ?

- Actuellement, le greffon est bien à l'air, mais il n'y a pas les 6 cm de marge !

Pour l'application de la cire, j'ai eu peur de tremper les greffes alors j'ai coupé un bout d'osier en forme de plume et j'ai passé un bon moment !
L'an prochain, j'en trempe une !

CB
autrevie a écrit le 31/03/2007 09:22
Pour affranchir, tout dépend de la vigueur originelle de la variété greffée.
Certainsont vraiment besoin de vigeur et danss ce cas les affranchir de leurs PG plus vigoureux qu'eux n'est pas une bonne idée.
Par contre, un rambour, un winter banana, un grand alexandre etc....il est interessant de les affranchir si il y a suffisament de place, et que l'on n'est pas pressé de récolter les fruits bien sur.
Sur un pommiers.com, il a la description des vigeurs....(plus cela devient naturellement grand plus c'est affranchissable, selon moi).
JM a écrit le 01/05/2007 20:31
cb, que sont devenues les greffes sur racines ?
CB a écrit le 03/05/2007 11:07
Bonjour,

Je ne maitrise pas la technique de la greffe sur racine !

Aujourd'hui, il reste deux tronçons des racines du porte-greffe vivants mais les greffons ont séchés.


Une extrémité, restée en terre lors du prélèvement, émet aussi quelques tiges.


Bilan : Quelques porte-greffes à récupérer et l'observation d'un bouturage naturel de cette variété de porte-greffe.

CB
les photos hors gabarit sont ici
http://fleury.vallee.free.fr/2007-05-02/...
André a écrit le 03/05/2007 11:47
De quel type de porte-greffe s'agit-il ?
CB a écrit le 03/05/2007 11:55
Bonjour André,

Il s'agissait de geffes en fente simple.

Pour les photos : http://greffer.net/viewtopic.php?t=1090

CB


greffer.net >> Pommier