surface et rendement

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


ryry a écrit le 14/02/2007 22:18 (ref msg # 6539 )
Quel est le meilleure rendement de pommes si l'on compare 3 vergers de même surface,à s'avoir que dans le premiers sont plantés des hautes tiges,le deuxième des demis tiges et des bases tiges pour le troisième.
Je me pose cette question car plus les arbres sont petits plus on peut les rapprocher.
André a écrit le 14/02/2007 23:15 (ref msg # 6541 )
Les meilleurs rendements sont obtenus dans des vergers ou les arbres sont très serrés.
Voir http://greffer.net/viewtopic.php?t=824
klakos a écrit le 15/02/2007 05:39 (ref msg # 6544 )
Par contre, les arbres ne durent pas longtemps. Productivité oblige !
ryry a écrit le 15/02/2007 17:36 (ref msg # 6556 )
Merci klakos et andré pour le résumé
autrevie a écrit le 08/04/2007 15:16 (ref msg # 7975 )
mais sur le long therme les arbres francs sont imbatables surtout en semis direct (jusqu'a 800kg de pommes/ans) et eux n'auront pas besoin de tailles désherbage, arrosage, labour, insecticide, éclairssisage des fruits etc.
André a écrit le 17/04/2007 18:01 (ref msg # 8106 )
Il faut tout de même noter que tous les francs ne sont pas irréprochables.

On peut obtenir un certain pourcentage de semis donnant des anomalies génétiques (nanisme, malformation, sensibilité importante aux maladies, etc.).

Avant de cultiver des francs, il convient donc de planter un grand nombre de pépins afin de pouvoir sélectionner les plus sains.
JM a écrit le 18/04/2007 17:02 (ref msg # 8128 )
Il faut énormément de place et du temps : on sème tous les pépins et on évalue les qualités des arbres : les pommes au boût de quelques années (8 à 10 ans), la résistance au maladie, la vigueur des arbres etc ... Sans oublier aucun critère, sinon, des années seront perdues ! Une fois qu'on a éliminé les arbres inintéressants, ben on greffe les intéressants pour les sauvegarder (et sauvegarder ses investissements : temps, terrain occupé).
Ca c'est du travail de professionel : les obtenteurs qui sont formés et équipés. Ca ne se fait pas dans un coin à la sauvette !
Quant aux vieilles variétés qui ne sont pas passées par ces obtenteurs, elles n'ont été obtenues qu'au boût de plusieurs générations d'agriculteurs qui connaissaient parfaitement leur terroir et qui avaient des objectifs précis.
Pour ma part, n'ayant pas des centaines d'hectares et des siècles devant moi, je préfère les variétés clairement identifiées et leur multiplication par greffage m'occupe suffisament comme ça !
autrevie a écrit le 19/04/2007 12:29 (ref msg # 8149 )
les résultat négatif sont rares....
a vous lire j'en croirais le contraire
ce qui est tres rare c'est d'obtenir des arbres de semis portant des fruits aussi interessant que ceux que l'on achete, je joint un lien tout en bas donnant des chiffre sur ce sujet.

il y est écrit entre autre
"Antonovka par exemple produit des fruits un peu superieur en qualibre a ceux du commerce(tres juteux,sucré aromatique,mais ne se conservant pas....)
On peut produire de très bons pommiers à partir des pépins des pommes de variétés courantes qu'on trouve sur les marchés
les pépin de pommes de
James Grieve, Cox, Worcester Pearmain,Idared Golden Delicious, Starkspur Golden Delicious,Starking et Starkrimson:apporteraient une grande précocité.
Northern Spy met plus de 10 ans
Variétés tendant à bien reproduire leurs caractéristiques dans leurs semis Fameuse, Graveinstein, Garden Royal Golden Russet,Wealthy transmet une bonne grosseur, une couleur rouge et une mise à fruits rapide.
Il pourrait être intéressant d'utiliser les semences des nouvelles variétés descendantes de Macintosh et résistantes à la tavelure, car Macintosh a tendance à produire une grande proportion de semis utilisablesroduction hâtive, fruits de bonne qualité (un peu plus petits),

Sans avoir besoin d'élever un grand nombre de semis: .GOLDEN RUSSET .GARDEN ROYAL FAMEUSE ont Tendance à reproduire un bon nombre de leur caractéristiques dans leur progéniture et semis de très bonne qualité:.GARDEN ROYAL FAMEUSE .GOLDEN RUSSET WAGENER GRAVENSTEIN NEWTON PIPPIN

Large proportion de semis bons sur la plupart des aspects:YELLOW BELLFLOWER NEWTON PIPPIN HUBBARDSTON RHODE ISLAND GREENING ROXBURY RUSSET ,HASS QUEEN ,WILLIAM'S FAVORITE ,SWAAR ,RAMBO ,FAMEUSE ,LYSCOM ,ALEXANDER
,PALMER ,WAGENER (Transmet la mise à fruits rapide et la grosseur des fruits).
Selon Jean Richard ANTONOVKA Résiste en champs à toutes les races de tavelure. La résistance est un gène dominant, qui se transmet par semis. Peut donner de gros fruits"


je suis d'accord que cella demande bp de place et pas mal de temps...mais tout dépend de l'age que l'on a en commencant à semer.

source déja mise sur le site:
http://gorillagardener.blogspot.com/atom...
JM a écrit le 19/04/2007 23:47 (ref msg # 8172 )
Ce que je voulais dire, c'est que par mon expérience professionnelle (sélection d'arbres forestiers) on perd assez vite les caractères que l'on a sélectionné (c'est un énorme travail) : l'espèce retourne à son équilibre génétique naturel dès qu'on la laisse à l'état sauvage, les critères retenus par l'homme existent dans le patrimoine génétique de l'espèce mais ne s'expriment pas spontanément (récessifs ?).

Cela dit, il me semble avoir lu que les pruniers d'Agen étaient autrefois parfois régénérés par semis, ce qui explique qu'il y en ait plusieurs clones.
autrevie a écrit le 20/04/2007 15:07 (ref msg # 8199 )
HOOooO tu m'interesse....
en ce moment je seme des centaines de pépin en vu de les greffer plus tard....je ne souhaite pas les transplanter,donc je les faient dans les pot bonzaïficateur de racines(airpot)de 50cm de haut....cella prend bp de place....donc je seme aussi en prairie sur 10 pépin un seul pousse et le sol est tres sec....alors je met un pneu,un carton une bouteille plastic sur le semis puis 20 cm de mulch....ca devrais le faire.
je serais décu que cella ne fasse pas de bon PG

dis moi ce que tu pensse de tout cella
as tu eu bp d'arbre ininteressant?
aurrais tu un pourcentage approximatif a donner?

les semis en airpot seront transplanté entre deux haies de 100metres de long ,(20 m libre entre les haies)
j'aimerais planter les pommier avec un espacement de 18metres,qu'en pensse tu.
faut 'il semer comme indiquer tout les metres et ne conserver que les plus beaux?
Semer tout les metre empeche d'avoir un arbre tout les 18 ou 20metre,cella devien moin précis....

Merci.
patrice a écrit le 20/04/2007 15:51 (ref msg # 8201 )
Pour la survie de semis en plein champ, deux mesures sont nécessaires pour maximiser les chances :

une bouteille d'eau minérale plantée à l'envers qui sert de réservoir d'eau. qu'on vient approvisionner toutes les semaines.

un grillage ou filet fin autour pour eviter tous prédateurs qui en voudrait.
JM a écrit le 20/04/2007 15:55 (ref msg # 8202 )
Tu pourrais semer en "poquets", c'est à dire qu'à la distance choisie (ts les 18 m), tu sèmes 5 ou 6 graines (avec 20% de levée ça devrait t'en laisser au moins 1), laisse une 10aine de cm entre chaque graine pour les laisser s'exprimer et ensuite tu conserves le meilleur.

Ou bien, ce que je fais, je sème en godet forestier (tourbe ou jiffy) et je les plante avec leur godet, on n'abîme pas les racines en les dépotant. Une année j'avais semé en automne en pot, ça a germé dans l'hiver malgré les gels, j'ai repiqué en motte en fin d'hiver et j'ai planté en pleine terre 1 mois après. Avec un peu d'eau l'été (toutes les 3 semaines), les pommiers et les poiriers ont bien poussé et j'ai greffé le printemps suivant.
autrevie a écrit le 22/04/2007 09:33 (ref msg # 8216 )
Merci.


greffer.net >> Hors-sujet