Pommiers reproductibles fidèlement par semis

greffer.net >> Pommier

André a écrit le 01/02/2007 01:33 (ref msg # 5954 )
Pas mal de suggestions de pommier reproductibles par semis ici (en bas de page) :
http://gorillagardener.blogspot.com/atom...
autrevie a écrit le 01/02/2007 11:51 (ref msg # 5969 )


une merveille ce texte!
prenons en de la graine!
j'ai rarement lu pareille choses
la qualité,la passion,l'entousiasme,ce sont des révelation qui valent de l'or
une vie entiere est necessaire pour aprendre ces info par sois meme.

finalement des pommier qui font de bon fruits....ce n'est pas si rare!

ce texte...
c'est dément!

j'ai écrit a cet personne en Anglais afin de lui proposer une invitation
a venir sur mon si grand terrain.
je veux des pépins de varité diploïdes qq c'est t'il ce que cella veux dire?
si qq a des variété de pomme sitée dans ce texte je suis tres interessé par des pépins(m'écrire par message privé)

je sais ou se procurer bp de semences de malus antonovka,baccata etc...pas chere:sandeman seeds!

yyyyyyyyAAAhOOooo!
André a écrit le 04/03/2007 04:14 (ref msg # 6872 )
"autrevie" a écrit :
je veux des pépins de variété diploïdes qq c'est t'il ce que cella veux dire?

La majorité des variétés de pommiers sont diploïdes. Voir détail ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisati...

J'en profite pour copier/coller la partie sur les variétés à semis afin d'avoir éventuellement votre retour d'expérience.

Selon agriculture Canada

Variétés précoces

James Grieve, Cox, Worcester Pearmain, et Idared sont des parents transmettant une grande précocité. Golden Delicious, Starkspur Golden Delicious, et deux mutant de Delicious (Starking et Starkrimson) semblent également transmettre une grande précocité.

Northern Spy met plus de 10 ans.


Variétés tendant à bien reproduire leurs caractéristiques dans leurs semis (dominance de la mère)

1.Fameuse, Gravenstein, Garden Royal et Golden Russet (citées par Burbank).

2.Wealthy transmet une bonne grosseur, une couleur rouge et une mise à fruits rapide.

3.Il pourrait être intéressant d'utiliser les semences des nouvelles variétés descendantes de Macintosh et résistantes à la tavelure, car Macintosh a tendance à produire une grande proportion de semis utilisables.

Selon Burbank
Production hâtive, fruits de bonne qualité (un peu plus petits), sans avoir besoin d'élever un grand nombre de semis:
1.GOLDEN RUSSET
2.GARDEN ROYAL
3.FAMEUSE

Tendance à reproduire un bon nombre de leur caractéristiques dans leur progéniture et semis de très bonne qualité:
1.GARDEN ROYAL
2.FAMEUSE
3.GOLDEN RUSSET
4.WAGENER
5.GRAVENSTEIN ***
6.NEWTON PIPPIN***

Large proportion de semis bons sur la plupart des aspects:
1.YELLOW BELLFLOWER*
2.NEWTON PIPPIN
3.HUBBARDSTON
4.RHODE ISLAND GREENING
5.ROXBURY RUSSET
6.HASS QUEEN
7.WILLIAM'S FAVORITE
8.SWAAR
9.RAMBO
10.FAMEUSE
11.LYSCOM
12.ALEXANDER
13.PALMER
14.WAGENER (Transmet la mise à fruits rapide et la grosseur des fruits).

Selon Jean Richard
1.ANTONOVKA Résiste en champs à toutes les races de tavelure. La résistance est un gène dominant, qui se transmet par semis. Peut donner de gros fruits.

2.BEAUTIFUL ARCADE

Selon Mitchourine
Variétés ne demandant pas de précautions spéciales pour la récolte des semences et fournissent un fort pourcentage de plants aptes à la culture. On peu prendre des fruits du marché :

SKRIJAPEL et tous ses dérivés. (SKRIJAPEL POURPOUROVY : fructification hâtive)

Presque toutes les variétés de l'ANIS

Fructification hâtive.
REPKA POURPOUROVA A
VOLJSKA A
VORGOULIOK (fructification hâtive).
TC L BI KRYMSKA A
REINETTE VERTE

Variétés donnant d'excellents pieds à partir des semences sélectionnés de forme ronde :
APPORT
BOROVINKA
TCH L BI
REINETTE VERTE
EISER
GLOGU ROVKA

Variétés fournissant un pourcentage élevé de plants typiques :
KANDIL SINAP

Variétés donnant des semences de haute qualité, si aucun pommier sauvage ne les pollinisent:

ANTONOVKA zone 1, mi-saison, résistant à la tavelure, grosse pomme jaune, ne se conserve pas, chair farineuse et sèche, fruit exceptionnellement juteux, couleur striée, saveur aromatique. Si on a pu obtenir de bons hybrides, cette variété donnera un fort pourcentage d'arbres utilisables.

Dans ce groupe on peut classer également beaucoup de ses variétés (excepté ANTONOVKA-KAM NITCHKA et ANTONOVKA-SIX-CENT-GRAMMES). Noter que le porte greffe Antonovka 313 donne des arbres de 110-120% de la grosseur standard.

ANISSOVKA
ANANASNO BI LO
ANANASNO KRASNO
LIMONO
MIRON RJEVSKI
MIRON SAKHARNY
MOUSKATNO
OSTRIAKOVSKA A SKLIANKA
SKROUT
POUDOVSTCHINA

Presque toutes les KITA KA à gros fruits

Beaucoup de variétés semi-cultivés du Caucase, y compris le pommier à feuilles rouges Malus Niedzwetzkyana.

Variétés produisant des plants colonnaire (Fruit Breeding Journal) :
WIDJICK Produit 45% de plants colonnaire, pouvant servir à des vergers a haute densité ou pour des usages dans les jardins et patios (arbres en pots).

Problèmes avec les semis (Burbank)


NORTHERN SPY Habituellement ses semis de sont de pauvre qualité.
BALDWIN Très sensibles au mildiou.
NEWTON Lents à pousser et faibles.

Informations en vrac
1.Pommes d'hiver : plus grande tendance à donner des pommes d'hiver.
2.Pommes d'été : presque autant de chance de produire des pommes d'été ou d'hiver.
3.Des pommes douces sont souvent produites à partir de pommes acides et vice versa.
4.Pour produire une pomme de longue conservation, semer des semences provenant de deux parents se conservant longtemps.
5.Si on croise deux variétés, une avec des fruits de bonne qualité et l'autre moins, le croisement donne presque toujours des fruits d'une qualité inférieure au meilleur parent.
6.Croisement avec baccata : forte proportion d'arbres fructifiants la quatrième année après le semis, avec tendance à pousser rapidement, très rustiques (parfois plus que les pommiers ''Crab'').
7.Le prunifolia est très rustique et son fruit est environ le double de celui de baccata .
8.Les pommiers malus sauvages d'Europe ont des fruits de bonne qualité, de un pouce de diamètre.
André a écrit le 06/03/2007 18:46 (ref msg # 6906 )
A noter que les semis de pépins de variétés triploïdes sont déconseillés (90% de dégénérescence) mais que, pour les "joueurs", les 10% restants sont souvent intéressants (plus vigoureux, fruit plus gros).

La liste des triploïdes ici :
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisati...
André a écrit le 16/03/2007 02:20 (ref msg # 7148 )
Page 118 des "Oeuvres choisies" de Mitchourine :

Sélection des semis de pommiers dans leurs premières années (afin de ne conserver en culture que les plants les plus prometteurs)

Pour les plants de pommiers, les bons caractères sont les suivants : le développement vigoureux de tout le végétal par rapport aux plants de la même variété, placés sur le même carré; des rameaux relativement volumineux, leur forme en biseau, la pubescence de l'écorce aux extrémités des rameaux, le grand nombre des bourgeons et leur plus grande dimension, le relief plus accentué des coussinets sous les bourgeons, les bourrelets verticaux ressortant sur l'écorce au-dessous des bourgeons; la largeur du limbe et surtout sa grosseur; la face supérieure terne et plissée du limbe et le tomentum de la face inférieure de la feuille; le réseau plus net et plus saillant des nervures à la face inférieure de la feuille, les dentelures fines, de forme arrondie et obtuse des feuilles, un pétiole relativement peu long, mais assez gros, sa pubescence, les grandes dimensions de ses stipules, etc. A cette esquisse des bons caractères pour fixer les idées j'ajoute ici le cliché (en réduction) de la feuille d'une Anis véritable d'un de ses plants choisis pour ses meilleurs caractères, et enfin la feuille d'un troisième de ses plants mais de qualité inférieure.




Choix d'après les caractères des feuilles (à gauche, feuille d'Anis véritable; au centre, feuille d'Anis de choix; à droite, feuille d'un plant de mauvaise qualité d'Anis)

J'attire l'attention sur le fait que, d'après les caractères de la feuille placée au centre du cliché on peut déterminer, sans crainte de se tromper, que ce plant fournira une nouvelle variété d'Anis, douée de qualités de beaucoup meilleures que celles de son producteur lui-même, la vraie variété ancienne de l'Anis (ce qui s'est vérifié en fait). Quant à la troisième feuille, à droite, bien qu'elle promette aussi de devenir une variété cultivée, ses qualités seront en tout cas inférieures à celles de l'ancienne variété d'Anis.

Les pommiers obtenus par semis entrent en fructification à des périodes diverses. Ainsi, on connaît des exemples où la fructification n'a commencé que dans la quatrième année du plant; en particulier, cela a lieu lorsque, parmi les producteurs de la nouvelle variété, figurait une quelconque des variétés de pommiers dits Malus prunifolia, d'autres espèces de pommiers d'origine oriental et sud-orientale, avec des fruits précoces en été; le délai moyen pour le début de la fructification de la grande partie des plants de pommiers, sous réserve d'un bon entretien, s'échelonne sur une période de huit à douze ans d'âge; puis, en ce qui concerne certaines variétés et surtout celles à la procréation desquelles ont pris part les variétés hivernales des Reinettes d'origine occidentale. Ces variétés reculent souvent le début de la fructification à plus de vingt ans.

Parmi les variétés de nos pommiers de culture, susceptibles de fournir des semences en vue d'obtenir de nouvelles variétés et d'opérer leur hybridation avec les meilleures variétés importées, je trouve les suivantes : Skrijapel et tous ses dérivés, Anis et toutes ses variétés, Vorgouliok, Borovinka, Repka voljskaïa, Eiser, Koritchnoïé, etc. Parmi les variétés semi-cultivées, le pommier Malus prunifolia et ses variétés, les Reinettes de la Volga. Parmi les variétés étrangères et celles du sud de notre pays, notons : Bellefleur, Pippin anglais (ou Gloguérovka), Sinap litovski (ou Montvillovka), Ribston pippin, Cellini, Virguinskaïa rosovka, Tchélébi krymskaïa. Ensuite parmi les plus délicates, les Calville biély zimni, Reinette Baumann, Reinette Coulon, Reinette de Cassel, Reinette du Canada, Reine des Reinettes, Reinette ananas, Sary Sinap, Kandil Sinap, etc. Parmi les variétés semi-cultivées du Caucase, retenons la variété intéressante pour l'hybridation, connue sous le nom de Malus Niedzwetzkyaiia, dont l'écorce, les feuilles, les fleurs et les fruits ont un coloris rouge, mais dont la résistance chez nous est très faible. A l'heure actuelle j'ai en pépinière jusqu'à quatorze de ses hybrides avec notre pommier Antonovka. Un fruit d'un hybride remarquable a été obtenu par croisement de la variété connue Kandil Sinap de Crimée avec le pommier Pyrus (sic) prunifolia. Les fruits de cette variété, pour leurs qualités gustatives, sont de beaucoup supérieurs au Kandil Sinap.

Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 19/03/2007 19:03 par André
autrevie a écrit le 19/03/2007 18:55 (ref msg # 7306 )
Est ce toi André qui a écrit ce texte?
si oui je me ferais comme un tique sur ta tete,avide de tes connaissances,
je ferais tout pour m'inspirer de tes experiences.
en générale ce qui manque pour experimenter c'est 1, de la place,
2 receuillir les variétés.
et bien sur bp de temps
JM a écrit le 19/03/2007 18:58 (ref msg # 7307 )
D'après l'en tête du message, j'ai compris que c'était Mitchourine l'auteur
André a écrit le 19/03/2007 19:06 (ref msg # 7309 )
Oui c'est bien Mitchourine. Je l'ai mis en rouge pour que ce soit plus visible.

Sur le même thème, je recherche le livre "Sur la théorie Van Mons, ou notice historique sur les moyens qu'emploie M. Van Mons pour obtenir d'excellents fruits de semis" de Pierre-Antoine Poiteau paru à Paris en 1835.

Il n'est pas sur Gallica. Si quelqu'un sait ou le trouver...
patrice a écrit le 19/03/2007 19:15 (ref msg # 7310 )
Il y a deja à la BNF (mais pas sur Gallica), deux tomes sur les arbres fruitiers de M. Van Mons.

[code] Type : texte imprimé, monographie

Auteur(s) : Van Mons
Titre(s) : Arbres fruitiers [Texte imprimé]
Publication : Louvain, 1835-36
Description matérielle : 2 v. in-8 °
Notice n° : FRBNF39309562
Arsenal - magasin
8- S- 8296 (1) et (2)
[/code]

Donc consultables sur place ou dont on peut commander une reproduction.

Quant à Pierre Antoire POITEAU ( 1766- 1854, Botaniste), la BNF possede 33 titres,

Pour accéder au catalogue BN Opale, c'est par ici : http://catalogue.bnf.fr/
André a écrit le 19/03/2007 22:25 (ref msg # 7314 )
Merci !

C'est magique ce forum


greffer.net >> Pommier