L'avantage du semis direct du porte greffe

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

autrevie a écrit le 16/01/2007 10:57
Connaissez vous Paule Morray?ou son livre écoverger?

un arbre semé conserve sont pivot,le pivot est la première racine qui sort de la graine,elle est comme une tete chercheuse,et dessandera la ou l'eau de pluie dessand,le pivot est le pillier d'ancrage de l'arbre.
Si vous couper le jeune pivot(tres fragile)durant une transplantation(ce qui arriver à 99%)l'arbre en portera les séquelle toute sa vie
il perdrea bp de sa vigueure et sera moins résistant à la sècheresse et aux tempêtes
par contre un arbre semé à une génétique aléatoire et ne donnera pas
forcément des fruits comme la pomme dans laquelle la graine à été semé
en générale 1/10donnera de grosses bonnes pommes et il faudra les attendre durant 15 à 20ans avant de les voir!par contre l'arbre donnera jusqu'a 800kilo de pommes et ceci chaque année et vivra aux alentour de 200ans,ce type d'arbre devien gigantesque.
ces arbres issu de semis et non greffé vivent bien plus longtemps et son bien plus rustique que les autres traficotés.

Des expérience de plantation de vergé ont été effectué par l'inra :
un vergé conventionel chaque arbre est espacé de 2 à 3M et issu d'un transplantage
et un vergé "new age" de nos voisin Anglosaxons
des arbres espacé de 20m issu de semis direct puis greffé

conclusion:le vergé conventionel produit tres vite mais une année sur deux,il faut traiter arroser d'héserber(concurence car racine superficiel)
et tailler.
L'autre verger produit tardivement 8ans d'attente mais les arbres s'ont pas besoin de taille, de traitement et d'arrosages,de dhéserbage,la production est bien superieur et de meilleur qualitée,l'inconvégnant est la récolte car les industriel du fruitier n'ont pas de machine "singes récolteurs"

conclusion personelle: planter du m9 ,greffer des variétés délicieuse et récolterer dans les 3ans est tres interessant mais ces arbres vivrons 15à 25ans et demanderons bp de soin tailles traitement etc...
Si en meme temps ont seme tous les 20m des semis issu de pommes de votre région puis greffé à leurs 3 eme année,l'orsque ces arbres issus de semis direct commencent à produire,coupez s'en hésitation les m9!.

pourquoi espacé les pommier de 20m?!il semblerais que leurs système racinaire soit plus impressionnant que nous puissons l'imaginé
deux à trois fois superieur aux parties aèriennes
plus le sol est médiocre et surtout sec et plus il conviens d'augmenter l'espacement.

Sur le plataux du Maroc les figuier sont espacé de 40M!
ils sont dans la roche pur! ils montent à 1M de hauteur mais l'orsqu'ils frucifient ont ne voie presque plus les feuilles tellement il y a de figues
patrice a écrit le 16/01/2007 11:07
Je n'ai plus en mémoire les deux ou trois variétés de pommes dont les pépins sont reconnus être des porte greffes dont le résultat du semis est assez homogene...

J'ai eu vu des pommiers greffés sur "francs" (pommes jetées dans la nature), les résultats peuvent etre très décevants aussi : récolte faible en quantité, mise à fruit extrement tardive.
autrevie a écrit le 16/01/2007 11:37
je suis tres heureux de te lire!
et suis extremement interessé par ses variétés peu tu essayé de les retrouver s'il te plais?
Merci

Oui semer sans greffer est tres osé, c'est à titre experiemental
mais ayant vu cette experience fonctionner, j'avoue que...
j'en suis tres impressioné,un pommier monstrueusement grand faisant des pommes parfaites
c'est si beau!
ca fait rêver.....
"la corne d'abondance"!
André a écrit le 16/01/2007 12:51
Oui semer s'en greffer est tres osé,c'est à titre experiemental

N'oublions quand même pas que la majorité de nos bonnes variétés actuelles sont issues de ce que les anglais appellent des "lucky seedlings" (semis chanceux). La "Granny Smith" par exemple porte le nom d'une grand-mère australienne qui a jeté un trognon dans son jardin et qui quelques années plus tard a trouvé que les fruits de ce pommier étaient particulièrement bons. Elle a en fait la promotion autour d'elle et c'est comme ça que cette pomme est devenue une des plus vendues au monde.

Alors, sauf pour les professionnels qui ont besoin d'une production régulière pour vivre, il est bon de semer des graines dans les espaces libres afin de créer, avec beaucoup de chance, de nouvelles variétés intéressantes.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 21/02/2007 00:04 par André
patrice a écrit le 20/01/2007 20:17
j
et suis extremement interessé par ses variétés peu tu essayé de les retrouver s'il te plais?


de mémoire il y a déja le "Bittenfelder","Graham Jubileum" pour le pommier.

"Kirchensaller" pour le poirier.
André a écrit le 22/01/2007 13:08
C'est étonnant que des pommes puissent conserver leur patrimoine génétique par une reproduction sexuée.

Tu sais pourquoi ces variétés auraient cette particularité ?

J'ai cherché "graham jubileum" sur Google mais il n'y a quasiment rien. As-tu plus d'info sur cette variété ?
patrice a écrit le 22/01/2007 13:48
Idem. J'avais lu cela sur un livre, on retrouve cette allusion à "Bittenfelder" et "Kirchensaller" sur la page http://www.croqueurs-idf.com/Porte-greff....

Et je n'ai aussi aucune info sur la "graham jubileum".

Pourquoi ces variétés ont cette particularité? Je n'en sais rien, sans doute suite à un long travail de tests et de sélections de semis de différentes variétés de pommes pour rechercher celles qui ont la plus grande homogénéité.

Je suis désolé de ne pouvoir donner plus d'informations. C'est peu évoqué dans les livres que je possède.
klakos a écrit le 22/01/2007 18:39
De mémoire, il y a la Transparente de Croncels
http://greffer.net/viewtopic.php?p=3847#...
patrice a écrit le 22/01/2007 18:45
De mémoire, il y a la Transparente de Croncels
http://greffer.net/viewtopic.php?p=3847#3847


Sauf erreur de ma part, en but d'usage en tant que porte greffe, la T.d.Croncels est multipliées par bouturage ou marcottage, et non semis.

Là nous parlons de variétés dont on seme les pépins des pommes, et dont les plants issus de semis ont des résultats homogènes en vue de servir de PG.
André a écrit le 22/01/2007 19:05
Quoi qu'il en soit, une telle propriété ne peut se vérifier que si on peut connaître la variété pollinisatrice sinon je ne vois pas comment ça serait possible.

Pour résumé, cela voudrait dire que lorsque on pollinise X avec Y, on obtiendrait des graines donnant des plants très proche de X.

Je doute que ce soit faisable mais je ne demande qu'à être contredit.

Connaissez vous Paule Morray?ou son livre écoverger?

Rien sur Google sur cette fameuse Paule et son écoverger !!! Tu peux nous donner plus de détails ?
patrice a écrit le 22/01/2007 19:21
Pour résumé, cela voudrait dire que lorsque on pollinise X avec Y, on obtiendrait des graines donnant des plants très proche de X.


Tout à fait d'accord. Je suis le premier à avoir été frustré du manque d'information sur ce sujet.
André a écrit le 22/01/2007 21:58
on retrouve cette allusion à "Bittenfelder" et "Kirchensaller" sur la page http://www.croqueurs-idf.com/Porte-greff....html

J'ai bien trouvé une référence à Bitenfelder dans ce lien mais rien qui parle d'une propriété particulière de ses graines...

Tu as un autre lien ?
patrice a écrit le 23/01/2007 06:36

J'ai bien trouvé une référence à Bitenfelder dans ce lien mais rien qui parle d'une propriété particulière de ses graines...
Tu as un autre lien ?


Ici : http://croqueurs88.free.fr/pdf/p1516_Ini...

"Franc de Bittenfelder" : ce qui veut bien dire que c'est un semis de cette variété... Et non une multiplication végétative.

J'essaye de retrouver le livre où j'ai pu lire aussi cela...
CB a écrit le 23/01/2007 08:39
Bonjour,

Le conseil touvé dans un ouvrage de 1910 est le suivant :

<< Mieux vaut semer des pépins d'une variété autofertile, cultivée isolément et qui échappe à la fécondation croisée, vous obtiendrez de la sorte des sujets sélectionnés semblables >>

L'auteur recommande deux variétés :

combien donneriez vous pour le savoir ?
CB a écrit le 23/01/2007 08:40
C'est gratuit !

Transparente de Croncels
Reinette Baumann

CB
André a écrit le 23/01/2007 13:19
Cela est en désaccord avec ce qui est indiqué ici:
http://fr.wikipedia.org/wiki/Pollinisati...
patrice a écrit le 27/01/2007 19:04
Francs de pommier :
[...] Vers le début des années cinquante, se sont peu à peu imposés, après de nombreux travaux de recherche, "Graham Jubilee' et 'Bittenfelder'. On récoltait dans les pépinières les pépins de ces varités pour la production de porte-greffe. Ces porte-greffe étaient appréciés pour leur croissance homogène, leur robustesse et leur résistance au froid et à la secheresse. [...] Comme les variétés autrefois très utilisées comme la pomme à cidre 'Bittenfelder' ou la bonne pomme de table anglaise 'Graham Jubilee', ne sont plus plantées commercialement, il faut se procurer les graines auprès de producteurs spécialisés qui ne les cultivent que pour en récolter les pépins. [...] Ils sont en général indemnes de virus, supportent d'importantes variations saisonnières de températures (climat continental), des conditions humides ou sèches. [...] Les variétés greffées sur ces porte-greffe doivent être sévèrement taillées pendant la période d'élevage, afin d'obtenir des ramidications solides en nombre suffisant. Ce type d'arbre entre en production assez tard mais donne une récolte importante. [...]Certaines variétés de pommes manifestent une tendance à l'alternance, tendance encore renforcée par l'utilisation d'un porte-greffe franc.


Francs de poirier :
Les essais et travaux de sélection ont abouti à la mise au point d'une variété Allemande, 'Kirchensaller', donnant des semis homogènes. [...] Elle manifeste une bonne résistance au froid et réagit bien au greffage, en tige ou en oeil.

Porte greffe de cognassier :
Le greffage sur sorbier des oiseaux Sorbus aucuparia constitue une solution de remplacement, le sorbier notamment présentant une excellente résistance au froid.


Source : Le Greffage Facile
Auteur : P. Kloch
Editions Bornemann
André a écrit le 28/01/2007 11:50
Ce genre de solution peut être intéressant pour une culture de type "bio".

Les pros préfèrent de loin les porte-greffes issus de dizaines d'années de recherches génétiques et qui sont aujourd'hui hyper fiables même s'ils ne vivent qu'une vingtaine d'années.

Les vieilles variétés sont conservées uniquement pour leur patrimoine génétique afin de pouvoir développer de nouveaux hybrides en laboratoires.
patrice a écrit le 28/01/2007 12:22
C'est évident, surtout pour la durée de première mise à fruits.
Mais comme nous sommes sur un forum amateur principalement...
patrice a écrit le 31/01/2007 11:37
En tout cas je suis preneur de greffons des trois variétés citées

- pommier Bittenfelder
- pommier Graham Jubilee
- poirier Kirchensaller

Si quelqu'un en voit lors d'une promenade dans une bourse...

Merci


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations