Poirier greffé sur poirier

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Poirier


asties900 a écrit le 10/04/2021 13:08 (ref msg # 69080 )
Bonjour,

J’ai un poirier greffé sur un cogniasser. Le tronc principale c’est dédoublé, un côté pousse en cognassier et l’autre en poirier.

J’aimerai savoir si je dois tailler le cognassier de manière à ne laisser que le pied sur lequel est le poirier ?

Ou, cela ne pose pas de problème que l’arbre pousse en deux parties distinctes?

En vous remerciant
patrice a écrit le 11/04/2021 05:57 (ref msg # 69086 )
Si vous ne voulez avoir que des poires, il faut sectionner (ou greffer) ce qui pousse en cognassier.
Vous pouvez laisser développer sur une charpentière le poirier et sur l'autre le cognassier sinon ; parfois cela entraîne suivant les équilibre un péril au regard de la partie greffée.
asties900 a écrit le 11/04/2021 11:00 (ref msg # 69088 )
D’accord merci de la réponse !
floyd a écrit le 13/04/2021 11:47 (ref msg # 69097 )
Comme PG, le cognassier a tendance à repercer à la base, produisant chaque année des brins. En principe ils doivent être coupés aussi courts que possible, afin de limiter le nombre des bourgeons latents.
Je suppose qu'un épais badigeon d'argile pourrait s'avérer efficace pour calmer les repercements. (jamais essayé perso)

Si l'on recherchait à faire du plant, par marcottage on pourrait tirer parti de cette "aptitude", mais c'est aussi contribuer à multiplier des marcottes qui souffriront du même défaut!
D. Noyau a écrit le 14/04/2021 00:38 (ref msg # 69099 )
@floyd : c’est peut-être un coup de chance, mais un drageon arraché (avec très peu de racine), greffé immédiatement (anglaise simple) et replanté immédiatement dans un pot avec un peu de terre s’est (apparemment) enraciné. Le drageon en question devait faire 10-15 cm de haut, guère plus.

J’ignore si la greffe a réussi car j’habite loin de l’endroit où j’ai fait cette expérience (les photos qu’on m’a envoyées montraient une reprise du porte-greffe uniqument, mais peut-être que le greffon était encore dormant).

[edit]
Je viens de recevoir une photo sur laquelle on voit que le greffon a des bourgeons bien verts qui ont transpercé le parafilm : c’est la première greffe anglaise que je ne rate pas complètement. Par contre, le porte-greffe a émis beaucoup de petits rameaux sous le point de greffe et je ne suis pas sur place…
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 18/04/2021 23:40 par D. Noyau
floyd a écrit le 14/04/2021 07:11 (ref msg # 69100 )
Le titre donné à ce sujet n'est certainement pas le bon, puisque nous évoquons le cognassier comme PG.

Ceci dit, la fraicheur et la rapidité des opérations de greffage/plantation est un gage de réussite. L'habileté dans la réalisation des coupes et des assemblages, est une autre clé du succès. Et enfin, le suivi selon les règles de l'art, en pot ou en pépinière, du plant greffé complète les chances de reprise.

Le printemps de l'année 2021 qui alterne coups de sec et coups de gel, impose la plus grande des vigilances. Un temps du culture sous serre pourrait certainement aider. Mais attention aux coups de chauds!



greffer.net >> Poirier