attention à l'origine des greffons (groupes de semeurs compulsifs...)

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


laurentg000059 a écrit le 24/02/2021 15:32 (ref msg # 68823 )
Bonjour à tous !

Je suppose que beaucoup l'ont remarqué, d'autres ne fréquentant pas Facebook n'ont pas pu le voir...

Il y a de plus en plus de groupes d'intérêt autour des arbres fruitiers, peut être lié au confinement, chômage technique...

Sur ces groupes beaucoup de gens sèment des variétés sans comprendre (et ne veulent absolument pas comprendre) qu'un semi n'est pas un clonage de variété, donc si ils sèment de la pomme golden, ils diffusent ensuite les greffons résultants des semis sous le nom golden...

C'est valable pour les plaqueminiers, feijoa, grenadiers, asiminiers, agrumes... Les figuiers sont moins impactés car la bouture est très facile.

Je vous souhaite de ne pas tomber sur ces greffons, surtout si vous êtes en zone limite de culture parce que c'est la roulette russe...

Bonne greffe à tous
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 24/02/2021 15:38 par laurentg000059
floyd a écrit le 24/02/2021 16:41 (ref msg # 68828 )
Plus rien ne m'étonne, nous vivons une époque où naïveté, crédulité et anti-science ont fait d'énormes progrès.
D'aucuns prétendent que les "jeunes" ne savent plus compter, je vois aussi que les notions élémentaires de biologie de la reproduction leur sont également étranger. Evoquez les lois de G. Mendel devant un groupe de jardiniers amateurs et vous serez fixés sur le niveau.
laurentg000059 a écrit le 26/02/2021 09:28 (ref msg # 68844 )
Le pire, c'est qu'on peut expliquer, réexpliquer "je n'ai rien contre les semis mais on échange pas des semis de précoce de saumur sous le nom précoce de saumur par exemple" et réponse générale "ha oui mais ça donne pareil, ça a le même goût" et ne comprennent absolument pas le principe un clone = un nom
On peut échanger 10 messages comme ça, et seul 4/5 personnes sont d'accord avec le principe, les autres défendent l'inverse...
Je crains que ces bidouilles ne soient échangées ici ensuite...
floyd a écrit le 26/02/2021 11:27 (ref msg # 68847 )
Effectivement je vois soutenues des thèses pour le moins bizarres. Et pire du pire, les missions et les responsabilités des organismes publics chargés du contrôle sanitaire et du catalogue, sont remises en cause au nom du droit du "paysan" à produire ses semences.
Il est difficile de mesurer l'impact réel des pratiques qui en découlent, je les crois toutefois très modérées. Ce ne sont pas quelques graines de tomates ou de potirons échangées ici ou là qui comptent.
Pour les greffons qui nous préoccupent, Patrice a peut-être une idée du nombre de baguettes concernées annuellement par les échanges… et sur ce nombre, la fraction qui aurait des origines douteuses.
laurentg000059 a écrit le 26/02/2021 13:44 (ref msg # 68850 )
Pour l'instant je pense qu'il y en a très peu, je crains que cela augmente à l'avenir suite à une population assez importante qui vient de découvrir qu'ils ont un terrain suite aux divers confinements et couvre feu...
patrice a écrit le 28/02/2021 07:41 (ref msg # 68866 )
"floyd" a écrit :

Pour les greffons qui nous préoccupent, Patrice a peut-être une idée du nombre de baguettes concernées annuellement par les échanges…


Je n'ai pas eu d'écho de ces pratiques, si ce n'est les agrumes où c'est courant par polyembryonie.
Si la remarque n'est pas d'ordre général et ne concerne que fruitiers.net, les débutants ne sont pas admis. Et souvent on les repère vite lors des demandes : soit demandent des graines, demandent à une période inadaptées, ... Ainsi, lors du déroulement de la transaction, vous êtes à même à vous faire votre propre idée sur le niveau de votre interlocuteur.
Ensuite cela relève de la partie hasardeuse de toute transaction végétale avec la récupération de ce qui n'est pas attendu : erreurs d'étiquetage, etc ; cela arrive aussi chez les pépiniéristes alors il serait étonnant que l'amateur n'en soit pas autant affecté. Cela ne vous fera perdre que du temps, et peut être un heureux hybride malgré tout avec la pratique dénoncée. Toute réception de matériel de végétal d'où qu'elle vienne est à considérer douteuse (conformité variétale, état sanitaire), y compris l'achat chez pépiniériste ou jardinerie.

Par contre, il y eu de nombreuses errances du temps de semeurs.net (l'équivalent semences de fruitiers.net) où bien du monde ne protégeait pas ses pieds-mères contre les hybridations pour les espèces sensibles. Là il y eu un gros problème qualitatif, et la multiplication sexuée présente d'autres risques que celle végétative que nous pratiquons : risque de croisement ogm avec un champ voisin... Sans compter le fait qu'avec les fruitiers, il faut un investissement et apprentissage préalable, là où pour la semence annuelle, on peut faire cela d'un coup de tête une année pour passer l'année d'après à un autre loisir. Sans jugement de valeur, la qualité du participant, en terme de connaissance et prérequis, était de fait bien moindre et difficile alors à intégrer dans un tel système de reproduction fiable de matériel végétal.
patrice a écrit le 28/02/2021 07:46 (ref msg # 68867 )
"laurentg000059" a écrit :

Le pire, c'est qu'on peut expliquer, réexpliquer "je n'ai rien contre les semis mais on échange pas des semis de précoce de saumur sous le nom précoce de saumur par exemple" et réponse générale "ha oui mais ça donne pareil, ça a le même goût" et ne comprennent absolument pas le principe un clone = un nom


Si cela est sur fruitiers.net, il convient de signaler la transaction.
laurentg000059 a écrit le 28/02/2021 20:27 (ref msg # 68875 )
Non, c'est sur un groupe Facebook que j'ai quitté, mais je crains que certaines de ces bidouilles finissent par atterrir ici au fil des échanges...
patrice a écrit le 01/03/2021 05:23 (ref msg # 68880 )
C'est possible comme d'autres sources douteuses. D'où le conseil d'être toujours dans d'une démarche de doute quant à ce qui est acquis, conformité variétale ou sanitaire, que cela vienne d'un amateur ou d'un professionnel.
clow a écrit le 06/03/2021 00:44 (ref msg # 68921 )
Enfin cela reste tout de même des principes simple de génétique, ou bien leurs enfants sont des clones pour ce genre de personnes .
C'est certains un pépin de pommier donnera un pommier mais il ne sera pas pareil, quand même c'est au collège qu'on apprend cela .

Après si c'est pour produire du porte greffe là c'est pas grave mais sinon mieux vaux rediriger ce genre de personne vers des sites de semences.

Mais faire aussi attention des membres qui proposent des variétés inconnue ou local ( j'ai rien contre et j'en diffuse gratuitement quand je juge que c'est intéressant ), mais faut garder à l'esprit qu'ont peux se faire baratiner ou bien que les conditions local permettent une culture différente.

Souvent des greffons issue pour le coup de semis ( chanceux ).

Sur tropicalfruitforum un membre m'a proposer des greffons de pêcher d'Ussurie ( Ussurian peach) qui est résistant à la cloque et serait originaire de Russie et rapporter par un botaniste du nom de Walter Meyer.

Bon 1) je n'ai pas trouver d'information sur cette variété et pas non plus en écrivant en Russe le nom .
2) j'ai donc chercher le botaniste et rien non plus, d'ailleurs si quelqu'un connaît je veux bien savoir de qui il s'agit .

Et tout de même une variété résistante à la cloque devrait quand même être connue, même si elle n'est pas de culture commercial pour certaines raisons .

Cela n'enlève rien à l'intérêt de la découverte mais en gardant à l'esprit que tant qu'on a pas tester et vérifier cela reste un point d'interrogation .

patrice a écrit le 06/03/2021 05:06 (ref msg # 68922 )
"clow" a écrit :

Après si c'est pour produire du porte greffe là c'est pas grave mais sinon mieux vaux rediriger ce genre de personne vers des sites de semences.

Tout dépend, si ce sont des hybrides, qui ont été sélectionnés pour assurer une compatibilité ou comportement là où d'autres clones expérimentaux ne l'avaient pas, un semis de cet hybride pourrait en théorie avoir des comportements différents.


Mais faire aussi attention des membres qui proposent des variétés inconnue ou local ( j'ai rien contre et j'en diffuse gratuitement quand je juge que c'est intéressant ), mais faut garder à l'esprit qu'ont peux se faire baratiner ou bien que les conditions local permettent une culture différente.

C'est toute la question qui s'est posée à savoir ce qui est accepté ou non sur fruitiers.net. En toute rigueur, il ne faudrait accepter que ce qui est documenté, attestant qu'il y a eu tout un travail pomologique en amont visant à étudier, faire le tri. Là est la démarche qualitative. Néanmoins, il m'a paru contre productif de faire cela sur fruitiers.net pour le travail des pomologues : permettre de détecter une variété qui aurait échappé des inventaires locaux, permettre de connaître un synonyme non connu d'une variété qui en fait est connue sous un autre nom, ... Les empêcher serait une perte de chance pour une variété rentrant dans ces critères d'être repérée.



greffer.net >> Hors-sujet