conservation des greffons en jauge et gel

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Greffage


benoitdel38 a écrit le 23/01/2021 23:05 (ref msg # 68598 )
Bonjour,
faut-il en attendant de greffer ,rentrer les greffons en jauge en cas de gel la nuit?
patrice a écrit le 24/01/2021 07:15 (ref msg # 68599 )
Bonjour.

La profondeur d'enterrement est censée être à les épargner d'une couche de gel.

La jauge des greffons n'est pas la jauge des arbres fruitiers où ils sont plantés en vrac, penchés, seules les racines en terre.

La jauge du greffon consiste en des bottes totalement enterrées dans une fosse à substrat drainant.

Lancelotandre a écrit le 26/01/2021 06:59 (ref msg # 68610 )
Bonjour à tous,

Quelqu’un aurait il déjà tenté la greffe en couronne sur pecher? Taux de réussite ?
Si vous avez des infos là dessus ça serait super parce-que je trouve aucun retour d’expérience sur le net.

Merci
pierre521 a écrit le 02/02/2021 16:19 (ref msg # 68657 )
Bonjour,
Je me pose la même question que toi Benoit.
Mes portes greffes sont conservés dans une jauge (bac de sable hors sol), est-ce que le gel risque d'endommager les arbres ?
Pour les greffons je croyais que c'était le même principe que les arbres, mais si je comprends bien il est préférable de les enterrer entièrement dans le sable ?
Enfin on lit souvent dans les livres de greffage qu'il faut attendre le mois de mars pour greffer afin d'éviter le gel sur le greffon, mais avec les printemps qui démarrent toujours plus tôt on ne sait plus qui écouter .. Avez-vous déjà eu des soucis de gel sur des jeunes arbres greffés ?
Est-ce qu'il y a une technique pour voir si le greffon a gelé ou s'il a séché ?
Merci à tous pour votre aide,
Pierre
pierre521 a écrit le 02/02/2021 16:28 (ref msg # 68659 )
Je viens de trouver un sujet intéressant au sujet du gel :
https://www.greffer.net/discussion/viewt...

A priori ni le porte greffe, ni le greffon sont sensibles au gel.
floyd a écrit le 03/02/2021 11:38 (ref msg # 68666 )
Les effets néfastes du gel concerneraient, c'est une lapalissade, les espèces gélives, qu'elles soient méridionales ou tropicales.
Au nord de la Loire, les fruitiers à pépins ou à noyaux sont choisis parmi les espèces qui ont fait la preuve de leur adaptation aux climats.
Bien évidemment les caractéristiques du climat océanique ou du climat plus continental de l'est sont à prendre en compte.

Le greffeur, par prudence, pourra toujours apporter un matelas de paille pour protéger la jauge.


greffer.net >> Greffage