Regénérer des déchets de salade

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Plantes potagères


patrice a écrit le 14/01/2021 07:31 (ref msg # 68532 )
Le trognon (je ne sais si c'est le nom exacte) semble avoir une forte aptitude au bouturage dans coupelle d'eau, permettant ainsi de régénérer des déchets de salade.









Je ne connaissais pas cette astuce, qui est déjà référencée, mais comme elle n'a pas encore été publiée ici, quelques photographies d'illustration pour la relayer.
floyd a écrit le 15/01/2021 11:33 (ref msg # 68538 )
Ce ne sont pas des astuces qu'on enseigne en école d'horticulture, mais dès qu'apparaissent des racines, je suggère la mise en terrine avec un mélange sableux, qui devra être enrichi régulièrement avec un engrais liquide dilué. Les réserves nutritives du trognon ne peuvent suffire à la croissance d'une récolte, surtout que ces bourgeons de feuilles sont prometteurs.
François du Perche a écrit le 16/01/2021 11:42 (ref msg # 68546 )
ce qu'il serait intéressant de savoir c'est s'il y a des expériences de repiquage dans une terre de jardin d'un trognon avec des petites racines pour savoir si, sans assistance, lorsque le trognon n'a plus rien à apporter, ces racines peuvent se développer et alimenter une nouvelle salade aussi (ou même +) belle qu'une issue de semis. ça ferait une sorte de mouvement perpétuel. Les passionnés de jardins potagers (je n'en suis pas) ont certainement dû l'expérimenter.
floyd a écrit le 16/01/2021 14:43 (ref msg # 68548 )
Effectivement si le succès était connu et facile, les marchands grainetiers auraient des soucis à se faire.
Mais deux freins à cet élan:
- l'ampleur des moyens à mettre en œuvre pour réussir non seulement le bouturage mais ensuite le repiquage, d'une sorte de petit buisson de salade.
- la caractéristique saisonnière de la salade; en hiver nous consommons les salades d'hiver, celles qui spontanément montreraient à graines au printemps. La mise en culture du trognon bouturé, fort logiquement, n'échappera pas à ce phénomène.

Il faudra donc récolter très rapidement ces jeunes feuilles fraiches sans songer à un repiquage au jardin. Penser plutôt à la méthode de culture pratiquées pour les endives…
patrice a écrit le 17/01/2021 06:54 (ref msg # 68553 )
J'irais même jusqu'à l'idée d'essayer de mettre directement le trognon brut dans le jardin, sans passer par la coupelle d'eau qui effectivement va nécessiter un temps d'adaptation milieu liquide et substrat, ce qui est fastidieux pour une simple salade (néanmoins a son intérêt pour récupérer une variété dont on n'a pas accès aux semences, achetant une variété peu courante sur un étal).

floyd a écrit le 17/01/2021 13:03 (ref msg # 68555 )
"Les semences de laitue sont parmi les plus faciles à cultiver. En effet, la laitue est un légume annuel et elle est principalement auto-fertile."
http://www.seeds.ca/d/?t=637f35b50000365...

l'article de ces spécialistes canadiens fait plus que le tour des questions à se poser.
patrice a écrit le 17/01/2021 13:54 (ref msg # 68556 )
Et parmi celles à la plus faible durée de vie. Mais l'idée n'était pas d'outre-passer, dans un cadre amateur, la possibilité d'auto-production de semences, mais soit
- outre passer celle de la phase de semis (reste à voir l'évolution de tels plants aussi, car les feuilles sont tendance à aller plus vite que les racines en terme de formation, on peut lire ici des déception en cours de croissance : https://lecorpslamaisonlesprit.fr/Je-fai... mais qui ne sont peut être pas en lien avec la bouture en elle-même mais la culture en intérieur . Nous pouvons voir ici un fort déséquilibre partie aérienne/racinaire : https://osezplantercapousse.com/2020/05/... )
- "récupérer" une variété achetée sous forme à consommer sur un étal... et la laisser monter à graines pour avoir les graines.


greffer.net >> Plantes potagères