Plantations serrées

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


gaia-project a écrit le 06/12/2020 11:36 (ref msg # 68285 )
Bonjour à tous.
J'ai acquis un terrain récemment pour enfin y planter mes nombreux fruitiers. Le problème est que j'ai beaucoup d'arbres à y planter et une place limitée.
D'usage on conseil un espacement de 5 m entre chaque fruitier.


Est il possible de réduire cette distance sans porter préjudice aux arbres, par exemple 3 m?


J'ai vu des semis spontanés pousser à 1 m de distance l'un de l'autre avec une ramure d'un seul côté:


Est il envisageable de planter ainsi sans risque?
Merci d'avance pour votre expertise et vos éventuels conseils.
nouvel azertien a écrit le 06/12/2020 16:48 (ref msg # 68286 )
Les plantations serrées constituent un point fort de la méthode MIYAWAKI (botaniste japonais né en 1928) pour la restauration des forêts.
Cette méthode est peut-être transposable aux arbres fruitiers (à vérifier sur le net) mais je ne l'ai pas testée, n'ayant pas de terrain pour l'expérimenter.
gaia-project a écrit le 06/12/2020 17:32 (ref msg # 68287 )
Merci pour votre réponse. J'ai en effet entendu parlé de cette technique. Je vais creuser un peu.
François du Perche a écrit le 06/12/2020 19:14 (ref msg # 68288 )
Pour les arbres fruitiers, il est nécessaire qu'ils soient bien aérés et que la lumière pénètre partout, faute de quoi, ils sont sujets à pas mal de maladies cryptogamiques, on ne cherche pas à les faire monter pour rendre les fruits inaccessibles . En forêt, c'est différent, au contraire, on ne souhaite pas qu'ils s'étalent comme des pommiers, d'ailleurs, dans les terres agricoles qui sont reboisées, on met des espèces d'accompagnement pour forcer les arbres d'avenir à monter.
floyd a écrit le 06/12/2020 19:40 (ref msg # 68289 )
Tout à fait d'accord avec François.
J'ai vu ce que donne un verger délaissé de pommiers basses-tiges plantés à 3x3 au bout de 20 ans: accès difficile, canopée continue à plus de 5 mètres de hauteur, chancre et tavelure…

Il eut été raisonnable de supprimer un arbre sur deux. Le propriétaire ayant refusé cette hypothèse, nous avons passé trois ans à recomposer des charpentières, des coursonnes, des puits de lumière. Un travail énorme pour tenter de rattraper le choix mauvais initial.

L'arboriculture n'a rien à voir avec la foresterie. Ne pas céder à la séduction de ces japonaiseries à la mode.
gaia-project a écrit le 06/12/2020 19:54 (ref msg # 68290 )
Je comprends bien vos arguments et je suis d'accord avec vous. Cela n'apporte cependant pas d'eau à mon moulin.

Dans la nature, hors espaces forestiers denses, quand deux arbres poussent cote à cote, ils finissent par former un seul et unique houppier, en évitant d'entremêler leurs branches (grâce à l'effet de timidité). Non?
Si entre deux lots "d'arbres cote à cote" on laissait 5 à 6 m d'espace, cela ne conviendrait il pas?
La technique de la culture dite "en buisson" ne serait elle pas intéressante dans mon cas? Permettrait elle de limiter l'encombrement de chaque sujet?
Est elle adaptable à tout les fruitiers (je pense aux cerisiers qui risquent de ne pas supporter ce port?)?
gaia-project a écrit le 06/12/2020 19:55 (ref msg # 68291 )
Et la plantation en quinconce ne permettrait elle pas d'augmenter la densité de plantation de manière efficace?
floyd a écrit le 06/12/2020 21:50 (ref msg # 68292 )
Je pense que tu fais référence aux publications de Francis Hallé, spécialistes des forêts tropicales bien connu.
A nouveau, tu raisonnes par analogie; "ce que dit F. Hallé est vrai donc ce que toi tu imagines est correct". C'est très audacieux car un verger n'est pas une forêt tropicale.

Si tu espères des récoltes correctes, à moindre coût de travail et sans pesticide, ne tente pas de mettre tes fruitiers dans une ambiance dont on sait tous, les nombreux inconvénients. La surdensité conduit au mauvais éclairement, à la mauvaise ventilation, d'où l'obligation d'élaguer et de traiter.

Si tu tiens à créer une sorte de verger de sauvegarde pour les variétés de ta collection, si tu ne peux trouver une parcelle suffisante, alors c'est vers le greffage sur PG nanifiants qu'il faut rechercher une solution…

Ne vaut-il pas mieux conserver correctement un nombre limité de variétés plutôt que de mettre toute une collection en péril ?
gavot a écrit le 06/12/2020 22:01 (ref msg # 68293 )
Je partage les avis de François et de Floyd.
La plupart des arbres fruitiers cultivés sont issus d'espèces sauvages de lisières (pommiers, poiriers, pruniers) ou disséminés (cerisiers issus de merisier, chataignier..) en forêt d'essences sociales chênes ou hêtres. On ne les trouve en peuplements purs que dans des situations particulières liées à une alimentation continue en fertilisants, tels que certains bas de pente .

Regrouper plusieurs individus serrés dans une trame lâche (les forestiers de montagne appellent cela des "collectifs") n'évite pas la compétition entre les sujets côte à côte. S'ils sont de la même espèce/variété, l'intérêt n'est pas évident par rapport à un seul sujet ; s'ils sont d'espèce différente, la compétition est à gérer par la taille.

La disposition en quinconce apporte un gain marginal de répartition par rapport à la disposition en carré, si on considère que l'espace occupé par houppier et système racinaire correspond à un cercle (ou plutôt à un disque).
gaia-project a écrit le 07/12/2020 09:50 (ref msg # 68294 )
Merci infiniment pour toutes vos réponses et vos conseils, que je vais suivre. Je veux en effet créer un verger sans trop de travail, et mes idées ne me conduiront que vers un dur labeur que je veux éviter.
Je pensais en effet greffer sur PG nanifiant, mais ils ont tous l'inconvénient d'offrir un mauvais encrage et des besoins en eaux souvent élevés en été; mais c'est un moindre mal que de devoir traiter, tailler...
Si vous avez des conseils de PG nanifiant les mieux adaptés aux sols sableux je prends!

Pour les poiriers, cognassiers etc... je pensais à Pyrodwarf, mais je n'en trouve pas à la vente...le BA 29 ne m'inspire pas trop confiance. J'ai perdu la totalité des mes PG BA29 l'hiver dernier. Il semble mal adapté dans ma région Lorraine et n'aime pas trop les sols sableux. Peut être Cognassier EMC?
Pour les pommiers M9 ou B9, peut être M27 ou 26?
Pour les abricotiers, pruniers Wangenheims, Krymsk® VVA-1, WEITO 226, ISHTARA? Beaucoup sont difficiles à trouver...
Pour les cerisiers Piku1?
Pour les pêchers...je ne sais pas trop. Rubira est il assez "nanifiant"? Ou alors un PG nanifiant pour pruniers avec de l'abricotier en intermédiaire?

Je crois que mes arbres ne sont pas prêts d'être plantés!



clow a écrit le 07/12/2020 11:57 (ref msg # 68295 )
Faudrait que tu en parle avec ARHUS car il me semble que dans mes souvenirs nous avons eu tout les 2 un petit accrochage au sujet de la densification des plantations.

En effet je suis plutôt de l'avis de françois et floyd car j'avais constater le même phénomène de monté de l'arbre en hauteur. Mais je pense qu'on peut tout de même densifier selon le choix du cultivars et de sa vigueur et selon la méthode de conduite choisie.

Mais ARHUS à plus d'expérience que moi sur cette pratique d'après mes souvenirs.
clow a écrit le 07/12/2020 21:18 (ref msg # 68307 )
Voici la discussion fortement houleuse que j'ai eu avec ARHUS à mes débuts

https://www.greffer.net/discussion/viewt...

Je n'ai pour le moment jamais réussi à atteindre un résultat comme celui qu'il décrit, mon sol doit pas vraiment être adapté à sa méthode de densification mais au moins il prouve que c'est faisable.
gaia-project a écrit le 08/12/2020 14:03 (ref msg # 68312 )
Merci Clow pour ces pistes.
Du coup je reste perplexe quand à la réussite d'un verger sain en plantation dense et capable d'offrir de beaux fruits au vu de mes lectures...
Je ne suis pas certain non plus qu'une plantation dense ne soit pas la solution puisque certains y arrivent...
Je suis tombé sur le lien d'un blog que tu as partagé dans un autre post: http://mapassionduverger.fr/ Est ce ton blog?
La conduite en solaxe ou similaire est intéressante mais contraignante suivant le PG utilisé. Quel PG est le mieux adapté?
Une dernière chose, on fait comment pour contacter quelqu'un en MP?
clow a écrit le 08/12/2020 14:18 (ref msg # 68313 )
Non ce n'est pas mon blog .
Pour ce qui est des mp ils on disparue depuis un bon moment avec la refonte du forum .
Mais je te transmet un lien si t'est pas dérangé par la langue anglaise: http://www.tropicalfruitforum.com/

Je pense que tu trouvera une très large gamme d'intervenant à tes questions là bas .


greffer.net >> Hors-sujet