retour d'expérience emplacement PG

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Asiminier


laurentg000059 a écrit le 22/09/2020 10:56 (ref msg # 67992 )
Bonjour,

Voulant me lancer dans le semi de porte greffe directement en place, sur emplacement définitif, j'aimerai avoir vos retours d'expérience aussi bien sur vos échecs et succès avec les asiminiers...

J'hésite entre plusieurs zones de test :

Zone 1 : coin de pelouse toujours vert, même cette année, mais possiblement dans une petite flaque l'hiver seulement quand il pleut pendant plusieurs semaines, sol ombragé le soir.

Zone 2 : coin orties/houblon/chelidoine/buddleia/fougères (fougères sauvages qui poussent "en boule" comme un cycas, je ne connais pas leur nom) à l'ombre d'un mur, le premier mètre de hauteur de la futur plante ne verra le soleil qu'en fin d'après midi, et encore, avec environ 20m2 de toiture qui s'y écoule, mais jamais de flaque, un second mur forme un angle orienté nord, le haut des plantes aura le soleil toute la journée (c'est la zone me paraissant la plus adaptée)

Zone 3 : équivalent, mais avec un sol très très enrichit à la fiente de pigeon, voir excessivement enrichit (des datura de 2m50 de haut y poussent) mais possiblement "étouffant" pour les racines, dans un angle orienté sud ouest au long d'un mur orienté ouest

Zone 4 : toujours au long du même mur orienté ouest, la pelouse n'y a pas séché cet été, gros épicea à proximité (chez le voisin), dans une zone où il ne poussent que de l'ortie (jusqu'à 2m de hauteur, bien dense)

Zone 5 : toujours vert l'été mais pataugeoire l'hiver, sol certainement étouffant, l'immense tas de gravas du voisin ayant tendance à s’égoutter sur mon terrain, mais aussi à faire de l'ombre au pied, on y trouve des framboisiers redevenus sauvages, cassissiers...

J'hésite à utiliser les orties pour ombrager mes semis, en les signalant bien, mais je me demande si c'est une bonne idée...



Que pensez vous de tout ça ? Qu'avez vous testé chez vous qui a fonctionné ?

gavot a écrit le 22/09/2020 11:44 (ref msg # 67993 )
Je n’ai pas installé d’asimîniers dans les conditions décrites mais il me semble que les situations 2 et 3 sont les meilleures, par la présence de plantes herbacées et arbustives indicatrices de richesse minérale et organique. L’asiminier ayant un système racinaire mixte, pivotant et traçant, la flore citée correspond au système traçant, il faudrait des fosses pedologiques profondes pour savoir ce que va rencontrer le système pivotant...on peut toutefois prévoir sans trop de risque que ces deux stations conviendront. Quant à l’éclairement, un abri au moins latéral est utile aux jeunes sujets, ensuite l’asimînier s’adapte a l’éclairement disponible par la taille de ses feuilles.
laurentg000059 a écrit le 22/09/2020 11:53 (ref msg # 67994 )
Pour le sous sol, dans les zones 2/3, c'est plutôt sableux dessous (mais ça reste de la terre noire), avec présence de bouts de briques mais cela reste modéré c'est moins de 10% gravas, quand on creuse profondément, un sable fin orangé (présence de fer vu les orties ?) et vers 150cm, parfois une couche de glaise très collante dans les environs (mais je n'ai pas creusé pile à cet endroit, je ne suis pas sûr pour la glaise)
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 22/09/2020 12:02 par laurentg000059
gavot a écrit le 23/09/2020 14:36 (ref msg # 68004 )
On peut penser que dans les 150 premiers cm de profondeur les asiminiers trouveront de quoi se nourrir!
J'ensemencerais ces zones "2 et 3" en priorité...


greffer.net >> Asiminier