Pince à greffe

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Matériel


Nebelkind a écrit le 04/06/2020 19:56 (ref msg # 67327 )
Salut à tous,


je suis à la recherche d'une info sur les pinces à greffer car j'étudie ce sujet pour une épreuve de ma formation.





Quelle est la différence entre les différents formes de coupe, le oméga, le U, le V? Quels sont les avantages de chacune?

En vous remerciant pour vos conseils,

Olivier
patrice a écrit le 05/06/2020 05:19 (ref msg # 67329 )
Bonjour.

Il me semble qu'il y a erreur de légende sur votre document.
C'est, de gauche à droite : V, U, Omega.

La différence d'assemblage est que lorsqu'on met une greffe omega à l'envers, le greffon ne tombe pas du porte-greffe du fait de la forme de l'omega, contrairement aux autres. Les greffes à l'emporte-pièce étant surtout utilisées dans le domaine de la vigne, et la greffe-bouture étant paraffinée et assurant ainsi le maintient, cela ne paraît pas avoir d'importance sauf au moment du trempage à l'envers des greffes-boutures dans la paraffine en cas où il y ait du jeu (calibre différent entre greffon et porte-greffe).

Mis à part cela, je ne saurais vous indiquer s'il existe une plus-value de l'une sur l'autre, et tel indiqué, cela est surtout utilisé dans le domaine viticole, donc c'est vers ces ressources documentaires là qu'il faut vous tourner pour tenter de trouver votre réponse.
Nebelkind a écrit le 05/06/2020 19:31 (ref msg # 67335 )
Merci pour votre réponse. J'ai utilisé cette pince sur des poiriers, et le greffon était protégé avec du mastic, et ensuite entouré de cellophane. C'est donc pour la solidité de la greffe?
floyd a écrit le 06/06/2020 09:26 (ref msg # 67338 )
Ces pinces à greffer ont été conçues pour remplacer la main d'œuvre qualifiée qui réalisaient les greffes au couteau.
Le principe de l'emboitement assurent à la fois l'ajustement et le maintien en place du couple greffon/PG, d'une manière plus certaine que la greffe anglaise classique. (mieux, plus vite, moins cher…)

La cal de soudure profite de la grande proximité des zones cambiales. Le raccordement anatomique des autres tissus se fait donc plus facilement.
Voilà qui explique un second intérêt de ces outils de greffage; une solidité qui intervient rapidement.
L'aspect du point de greffage est également amélioré; l'esthétique a son importance, mais elle est souvent la preuve d'une greffe réussie et opérationnelle.

Les parties tranchantes sont faites à partir d'un ruban d'acier affuté et trempé. Rien de comparable, à mon avis, avec l'efficacité d'un greffoir parfaitement au point. La pince à greffer travaille en pression; mal ou peu affutée, elle tend à écraser les tissus tendres qu'elle finit par séparer.
Ce point faible étant connu, je préfère améliorer l'affutage à l'aide de limes- aiguilles diamantées de grain fin. Travail délicat qu'il faut mener sur toute la longueur du biseau. L'acier trempé résiste à l'usure mais aussi à l'affutage.

Dernier point, la désinfection toujours indispensable et un peu compliquée, mais une brosse à dents usagée peut aider à mieux nettoyer les parties tranchantes.

Nebelkind a écrit le 06/06/2020 20:37 (ref msg # 67343 )
Merci pour toutes ces précisions!

J'ai utilisé cette pince en stage, et effectivement j'ai eu l'impression qu'elle écrasait un peu les tiges...
J'ai hâte de faire des stages en arboriculture pour pratiquer des greffes différentes.
floyd a écrit le 06/06/2020 21:38 (ref msg # 67344 )
Pour acquérir un peu de pratique dans les différents greffages, je pense qu'il faudra solliciter les pépinières spécialisées fruits ou ornement.
Ne pas hésiter à leur rendre visite, sur RV, durant l'été.
Et puis il est toujours possible de s'entrainer à tailler du greffon, en prenant des rameaux de noisetiers ou de saules, qui ne coutent rien.


greffer.net >> Matériel