poirier franc en espalier de grande dimension (8m x 8m) possible ?

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


laurentg000059 a écrit le 28/02/2020 09:14 (ref msg # 66612 )
Bonjour,

Je me demandais si un espalier sur poirier franc (un étage par variété) était possible, en grande dimension, sans être appuyé contre un mur, dans une zone un minimum protégé des vents, certains ont il déjà tenté l'expérience ? (je sais que plusieurs variétés sur le même arbre c'est pas conseillé, mais pour s'amuser un peu...)

Le porte greffe étant très vigoureux, je suppose que le poirier doit avoir des dimensions conséquentes pour ne pas se retrouver avec des nouvelles pousses beaucoup trop longues chaque année sur tout l'arbre...

En hauteur, on va dire que je vais être limité à 8m, voir 6 (à cause de la hauteur de l'échelle)

En largeur, je peux m'étaler sur presque 20m, je comptais m'arrêter à 4m, voir 6m de chaque côté, parce que de longues branches horizontales de 10m sans soutien, ça me parait un peu fragile, même 6m ça me parait beaucoup...

Quelqu'un a t'il déjà vu ce genre de "structure" j'ai des doutes sur la tenue de l'ensemble, et si l'arbre ne serait pas "trop petit" et ferait énormément de nouveau bois chaque année...

Qu'en pensez vous ?

Merci !
floyd a écrit le 28/02/2020 14:48 (ref msg # 66613 )
Oui ça existe, c'est une pratique qui fut courante dans le Perche notamment; espaliers contre le mur le mieux exposé, la vigne également. Voir Manoir de Courboyer à Nocé dans le 61.
Par sur le manoir, mais sur les communs.
http://www.parc-naturel-perche.fr/le-par...
laurentg000059 a écrit le 29/02/2020 12:57 (ref msg # 66616 )
Oui j'en ai vu, mais sans s'appuyer sur un mur, c'est possible une telle dimension ou ça devient fragile à cause de la longueur des branches et de leur prise au vent ?
François du Perche a écrit le 03/03/2020 11:33 (ref msg # 66628 )
J'avais un grand et vieux poirier franc en espalier contre le mur pignon d'une grange (Louise Bonne de 5m de haut environ). J'ai démoli la grange en faisant bien attention à ne pas endommager ce poirier. Il a survécu environ 3 ans, plusieurs branches ont cassé sous l'effet du vent mais je pense que c'est surtout le changement brusque de situation qu'il n'a pas supporté. A la fin il ressemblait à un gibet, sinistre et pas très décoratif. Il a terminé en bois de chauffage.
La prise au vent est trop importante pour un espalier non abrité, il risque de casser à la 1e tornade. Et on peut s'attendre à en avoir dans les années qui viennent.
Sans compter que 8m de haut, c'est bien trop pour pouvoir cueillir les fruits en toute sécurité, il ne faudrait pas dépasser 5m. Il existe des perches spéciales pour la cueillette, mais à 8m, il faut une très bonne vue et on doit attraper des torticolis.
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 03/03/2020 12:13 par François du Perche
laurentg000059 a écrit le 03/03/2020 13:43 (ref msg # 66630 )
D'accord, donc obligation de faire plus petit, mais plus petit avec du franc, ça va pas être "trop petit" pour le porte greffe, qui ferait alors générer beaucoup de nouvelles pousses ?

Une idée de la taille mini à respecter ?

Merci !
François du Perche a écrit le 04/03/2020 10:02 (ref msg # 66636 )
La vigueur peut être contenue avec des longues branches horizontales, il suffit de l'empêcher de monter en faisant des arcures. Mais il est indispensable de tuteurer/supporter solidement les branches. C'est possible s'il y a un seul arbre, mais impossible pour un verger. Et je pense qu'au delà de 2m50 / 3m de haut, ce sera difficile (et périlleux) de tuteurer.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 04/03/2020 10:04 par François du Perche
floyd a écrit le 05/03/2020 00:35 (ref msg # 66645 )
Ces vénérables fruitiers sont formés en palmette à bras horizontaux, strictement palissés sur des fils de fer. La rouille peut avoir fait disparaitre ces supports.
Avec le temps le propriétaire patient peut recouvrir toute la surface du pignon encore accessible avec une échelle.
clow a écrit le 14/03/2020 16:59 (ref msg # 66680 )
C'est possible mais si tu ne palisse pas avec une bonne structure vaux mieux oublier tout de suite .

Sauf à voir plus petit et ensuite se servir du principe pour créer des délimitation de parcelles ( donc ou un volume par exemple en carré vas se créer en reliant les arbres ).

Ensuite pour y greffé diverses variétés faut vraiment bien les connaître sans quoi tu risque des surprises.

Mais pour le conseil que cela vaut et par expérience sur les pommiers, tu peu greffé en effet un intermédiaire nanisant soit sur le porte greffe soit les charpentières pour freiner leur vigueur .

Bref 8 m ou même 6 pour un arbre seul et non relier à d'autre en formant un volume ( dôme ou autre ) et non solidement palissé tu risque fort l'échec total.
floyd a écrit le 15/03/2020 17:20 (ref msg # 66690 )
Nous parlions de formes plates, palissées contre un mur pignon d'une habitation, ou tout autre bâtiment bien exposé.

voir le remarquable album
https://rovilleverger.webnode.fr/galerie...

sur le site de l'école de Roville
https://rovilleverger.webnode.fr
François du Perche a écrit le 15/03/2020 17:30 (ref msg # 66692 )
oui, mais Laurent59 questionne pour un espalier SANS mur, le problème est très différent de celui des structures traditionnelles adossées à un mur. 8m x 8m est complètement illusoire.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 15/03/2020 17:32 par François du Perche


greffer.net >> Hors-sujet