Identification de mandarine

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Identification de fruits


tropique a écrit le 31/01/2020 00:09 (ref msg # 66483 )



Grosse mandarine,juteuse,sucrée et parfumée,sans pépins,s épluche facilement.
Qui connait la variété,svp ?
François du Perche a écrit le 31/01/2020 11:06 (ref msg # 66486 )
Il n'y a pas 36.000 mandarines dans le commerce. Les grosses sont souvent des Orri d'Israel (peu de chance qu'on les trouve en Algérie), ou des Clemenvillas souvent vendues comme mandarines, mais elles sont très (trop) douces pour des mandarines.
On trouve aussi en France , des mandarines ortaniques, des Nadorcott du Maroc ou d'Espagne et une mutante de la Nadorcott : la Tango = Tang Gold obtenue par une université californienne en irradiant la Nadorcott marocaine (cela a d'ailleurs donné lieu à un procès car il s'agit de variétés brevetées toutes les deux). La Tango est nettement la meilleure de toutes, on retrouve ce goût unique et puissant des mandarines d'autrefois mais sans aucun pépin. Elle est petite mais s'épluche facilement et a une chair très colorée, orange foncé.
Le + simple pour identifier est de faire le tour des commerçants et de regarder ce qui est marqué sur les cagettes. Il y avait autrefois des mandarines algériennes, peut-être après les désastreuses réformes agraires, certains ont repris le flambeau et développé des variétés algériennes, mais on ne les trouve pas en France.
Si elle ne vient pas du commerce c'est mission impossible.
D. Noyau a écrit le 31/01/2020 21:35 (ref msg # 66487 )
Tous les fruits de type "mandarine" (hybrides ou non) vendus dans le commerce sont de variétés juteuses et sucrées (on a parfois des fruits secs, mais ce n’est pas la variété qui est en cause). Ces critères ne nous serviront pas.

Par contre, le fait qu’elle s’épluche facilement élimine déjà l’ortanique et la clemenvilla.

La nadorcott s’épluche facilement, mais celles que j’ai goûtées avaient un albédo nettement orangé et une peau très fine ( photo), suffisamment fine pour donner une forme très légèrement côtelée au fruit.
Elles avaient (le plus souvent souvent) un parfum nettement distinct de celui d’autres mandarines. Je ne pense donc pas que ce soit une nadorcott sur ta photo.

L’an dernier, il y avait un site sur les variétés marocaines (clementinesmaroc.com), un site plus institutionnel/commercial que scientifique, qui contenait même quelques erreurs, mais qui avait le mérite de présenter chaque variété avec des photos. Cette année, il semble avoir été mis hors ligne. Dommage, car il pourrait s’agir d’une de ces variétés…


[edit] Grâce à archive.org, on peut retrouver un instantané de ce site ici : https://web.archive.org/web/201809200638...
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 31/01/2020 21:42 par D. Noyau
tropique a écrit le 31/01/2020 22:12 (ref msg # 66488 )
François De Perche,être algérien ou marocain importe peu,l essentiel c est l identification de la mandarine Afourer (Nadorcott)
D.Noyau---Ton raisonnement était proche de la bonne réponse, sauf qu il existe des ortaniques qui s épluchent facilement,en voilà deux,sauf erreur:



C est la première fois que je croise dans les étals cette ortanique plus grosse qu une navellina



Cette ortanique est aussi très grosse



Leurs pulpes sont identiques.Goût orange-mandarine.
Aucun commerçant n en connait leur variété
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 31/01/2020 22:20 par tropique
D. Noyau a écrit le 31/01/2020 23:04 (ref msg # 66490 )
Des ortaniques qui se pèlent facilement ! Ça me plaît !

Ensuite, vu la quantité de vergers commerciaux en exploitation dans le monde, il n’est pas étonnant qu’il y ait parfois des fruits atypiques (nouvelles mutations non répértoriées, erreurs d’étiquetage chez les pépinéristes, chimères de greffage non détectées (?), etc.).

L’année dernière, j’avais demandé sur agrumes-passion une identification pour une mandarine qui était probablement une Afourer/Nadorcott atypique (elle avait pourtant un albédo blanc, un goût légèrement différent et un ombilic).
Message modifié 3 fois ; la dernière fois le 31/01/2020 23:05 par D. Noyau
François du Perche a écrit le 01/02/2020 18:08 (ref msg # 66493 )
Donc si je comprends bien, la toute 1e question avec la photo était une devinette dont la réponse était Nadorcott, pas une incertitude sur l'identification.
J'achète parfois des Nadorcott bio pour prélever les zestes, elle a souvent une peau épaisse comme sur la photo et peuvent être assez grosses.


greffer.net >> Identification de fruits