identification porte greffe d'un "delbard précoce"

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Poirier


laurentg000059 a écrit le 17/01/2020 09:49 (ref msg # 66326 )
Bonjour,

Sur un terrain dont je reprend l'entretien, il y a ce poirier "delbard précoce" un peu abandonné et qui a été sacrément mal taillé, il est un peu tard maintenant...

Je me demande quel est le porte greffe qui peut donner cette forme ?

Sur terrain sableux limoneux argileux plutôt humide mais pas détrempé l'hiver.

C'est un arbre qui a dû être greffé dans les années fin 70 à mi 80 je pense.

Merci !!







François du Perche a écrit le 17/01/2020 10:21 (ref msg # 66327 )
c'est certainement greffé sur cognassier, si c'était sur franc, l'arbre serait bien + gros. J'ai un Conférence acheté chez Delbard planté vers 1990, qui était greffé sur cognassier et dont le tronc est légèrement + petit que celui montré en photo. Sensiblement même hauteur et même forme. Je le taille modérément en enlevant les rameaux qui partent vers le centre pour aérer et laisser rentrer la lumière à coeur.
Les poires sont-elles bonnes car j'en avais un autre poirier de Delbard, très précoce et très productif, de grosses et belles poires jaunes voisines visuellement des Williams, mais vraiment insipides, il s'appelait "Fertilia" . j'ai finalement coupé l'arbre. Je ne savais pas encore que j'aurais pu changer de variété grâce à la greffe.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 17/01/2020 10:26 par François du Perche
laurentg000059 a écrit le 17/01/2020 11:41 (ref msg # 66328 )
Bonjour,

Oui je me doutais que ce n'était pas sur franc car l'arbre n'aurait pas pu être déménagé d'une ville à une autre dans les années 90 et il reste beaucoup trop petit... Je me demande quel type de cognassier peut donner ces dimensions.

Les poires sont bonnes, c'est pas non plus les meilleures que j'ai mangé, elles sont petites et sont bien meilleures quand on les mange encore presque vertes, elles passent très vite de vertes à blettes avec une étape "mure" vraiment très courte, quasi inexistante.

Ça donne également des poires plutôt petites.
laurentg000059 a écrit le 17/01/2020 11:43 (ref msg # 66329 )
J'ai regardé les fertilia et non ce n'est pas cette variété, elles sont plus en forme de goûte et la peau plus rugueuse et ne présentent jamais de côté coloré différemment au soleil.
floyd a écrit le 17/01/2020 15:47 (ref msg # 66332 )
Cet ancien gobelet, ou mieux cette ancienne quenouille, a donc probablement un demi-siècle d'existence.
Ce qui commence à faire beaucoup pour un poirier sur cognassier.

Visiblement un élagage drastique a été pratiqué (en 90 ?) , sans doute pour faciliter la reprise.
Les repercements ont donné ces coursonnes longues, couvertes de bourgeons à fleurs. Leur nombre est excessif; l'arbre n'est certainement pas capable de conduire à la maturité tout ce potentiel.

Pour conserver toutefois un potentiel de feuillage, il faut se garder de rabattre ces coursonnes longues. Il faut "éteindre" beaucoup des bourgeons à fleurs, en les cassant cet hiver.
En complément, prévoir une fertilisation à répandre en périphérie, c'est à dire sur la couronne de sol, qui doit contenir les racines actives.

Par curiosité, il serait intéressant de voir si l'arbre n'a pas été replanté à une profondeur excessive.
Distingue-t-on le bourrelet, ou point de greffage?
laurentg000059 a écrit le 17/01/2020 20:14 (ref msg # 66337 )
On voit le bourrelet de greffe, je le mettrais en photo demain...
Ici si on enterre le collet en sol fin, asphyxie racinaire quasiment garantie, on a même tendance à essayer de le faire dépasser un peu en sachant que l'arbre s'enfoncera un peu au début...
Tout les arbres déplacés en 90/91 ont repris et ils ne sont pas difficiles à différencier, ils ont tous la même coupe...
Il donne beaucoup, certainement à cause des oies qui pâturent (et chient) autour, et à cause des dindes qui dorment autour (et en déposent beaucoup plus que les oies ^^)
Ce serait effectivement intéressant d'enlever des boutons à fleurs, voir si les poires grossissent... Il donne beaucoup de petites poires, dont les dindes mangent bien 90% (c'est beaucoup plus haut sur pattes que les oies, en plus ça saute en battant des ailes dans les branches sans s'y percher pour faire tomber les fruits... Mais c'est aussi très efficace pour éliminer tout fruit au sol qui pourrait pourrir, et les orties, pousses de ronces...)

Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 17/01/2020 20:17 par laurentg000059


greffer.net >> Poirier