'Essai' agroforesterie blé + noyer

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


fred2949 a écrit le 30/12/2006 20:36 (ref msg # 5197 )
Bonsoir à tous,

J'ai décidé de créer un poste pour vous faire part d'un 'essai' que j'ai mis en place cet automne. Je mets le mot essai entre guillemets car il n'a pas les caractéristiques d'un essai agronomique à proprement parler!

J'essaierai de le mettre à jour au fil des saisons, des années...

J'ai mis cet essai en place car dans les années à venir, pas mal de terres vont se libérer et ne seront peut-être pas valorisées, fautes de repreneurs. J'ai donc pour but d'évaluer la faisabilité d'une association de cultures annuelles avec des arbres.

Pour cet essai, j'ai choisi une parcelle d'un peu plus de 1000 m², qui était une prairie permanente mais pas entretenue.

La première étape a été, au début de l'automne, de détruire la prairie. Ensuite, début décembre, semis de blé. Et là, au début de la semaine, plantation de noyers (6 noyers à fruits de diverses variétés et 3 noyers noirs hybrides).

Voici l'état actuel de la parcelle, très mouillé(mais le problème a été réglé aujourd'hui par des modifications pour évacuer l'eau)







Tony 53 a écrit le 02/01/2007 15:34 (ref msg # 5263 )
C'est super trempée chez toi Fred!!!
André a écrit le 02/01/2007 18:43 (ref msg # 5269 )
"fred2949" a écrit :
dans les années à venir, pas mal de terres vont se libérer et ne seront peut-être pas valorisées, fautes de repreneurs.

Elles sont dans quel coin ces terres sans repreneurs ?

"fred2949" a écrit :
mais le problème a été réglé aujourd'hui par des modifications pour évacuer l'eau

Comment ça se règle ce genre de problèmes ?
fred2949 a écrit le 03/01/2007 15:15 (ref msg # 5274 )
J'habite en Bretagne, au bout du monde. Pour l'instant, très peu de terres en friche, mais vu la démographie des exploitants, il y a fort à parier que la disponibilité des terres va s'accroître(notamment de par le déclin du secteur laitier).

Pour faire partir le surplus d'eau(les photos ont été prises à la fin d'une averse), j'ai fait un fossé perpendiculairement au sens de la pente pour détourner l'arrivée d'eau sur la parcelle, ce qui fonctionne bien car la parcelle est quasiment sèche, les noyers n'ont plus les pieds dans l'eau!
druere a écrit le 03/01/2007 17:30 (ref msg # 5280 )
Et bien heureusement que l'eau ne stagne plus car les noyers n'aiment pas cela !
André a écrit le 03/01/2007 17:42 (ref msg # 5281 )
Si tu as un coin avec un trop plein d'eau à absorber, tu peux y planter des saules. Eux adorent barboter et en plus tu peux faire de grosses boutures (plusieurs dizaines de centimètres !) qui repartiront sans problème.
André a écrit le 05/02/2007 13:45 (ref msg # 6136 )
Pleins de liens intéressants sur l'agroforesterie ici :
http://www.agroforesterie.fr/liens.html
fred2949 a écrit le 21/05/2007 01:45 (ref msg # 8769 )
Salut à tous,

A mi - printemps, des nouvelles du mélange noyer + blé mis en place en décembre dernier.
Tous les plants ont débourré, hormis un noyer, le cultivar Parisienne. Apparemment il ne se plaît pas tellement en Bretagne...
Le blé quant à lui en est au début du stade d'épiaison, il a pas mal souffert de l'eau durant l'hiver, mais les pieds présents sont en très bonne santé.

Voili voilou !

Fred
Tony 53 a écrit le 22/05/2007 10:06 (ref msg # 8782 )
Merci pour ces nouvelles
fred2949 a écrit le 06/08/2007 22:42 (ref msg # 10412 )
Bonsoir à tous

Comme promis à ceux qui m'ont aidé l'automne dernier, je donne ici des nouvelles de mes semis de noix.
Je rappelle que j'ai réalisé ces semis dans la perspective d'implanter cette espèce sur un ou deux hectares dans deux ans, et si possible en système agroforestier céréale + noyer.
Comme ceci est 'expérimental', et n'ayant pas des fonds très extensibles, j'ai décidé en anticipant de produire moi-même mes plants. Ceci avait de plus l'avantage de faire des arbres adaptés au climat et aux sols de ma région.
Grâce à Michel(Michel_Alpes), Tony, et d'autres amis qui ne fréquentent pas ce site, j'ai pu tester une dizaine de variétés ou cultivars locaux d'un peu partout dans la France. Toutes les variétés ont donné des résultats corrects, cependant certaines variétés comme Franquette ou Romaine ont moins bien fonctionné.
A l'origine mis en stratification dans des grands pots(merci Patrice pour les conseils), j'ai isolé chaque arbre dans des pots hauts(35 cm) et à diamètre moyen(22 cm)(opération terminée ce soir). J'ai pour projet de transférer tout ce petit monde à l'automne 2008 dans des containers. J'ai obtenu le nombre de noyers souhaité, une centaine, nombre nécessaire pour implanter un hectare de noyer en système agroforestier.
Ci-dessous quelques photos de ma pépinière.

Merci encore à Michel, Patrice et Tony.

Fred







patrice a écrit le 07/08/2007 07:15 (ref msg # 10413 )
N'y a t - il pas trop de chignonage dans ce style de pot?
Tony 53 a écrit le 07/08/2007 08:58 (ref msg # 10414 )
Chignonage? Patrice tu veux parler de l'enracinement limité?

Merci Fred.

Beau travail. On sent de la volonté.

A bientôt
Alex a écrit le 07/08/2007 09:08 (ref msg # 10415 )
"Tony 53" a écrit :
Chignonage ?


Voir https://www.greffer.net/forum/viewtopic....

Dans le cas de Fred, je pense que ça ne posera pas de problème s'il plante ses noyers en pleine terre dès cet automne en redressant un peu de pivot si nécessaire (et c'est d'autant plus important en terrain humide pour le laisser s'ancrer au maximum!). Très joli, Fred, en tous cas ! Perso je n'ai qu'une vingtaine de PG en cours (pleine terre) et je trouve que c'est déjà beaucoup !
JM a écrit le 07/08/2007 12:04 (ref msg # 10422 )
En plantant dès cet automne, ils sont encore assez jeunes et la déformation racinaire devrait se compenser par l'émission de pivots de substitution.
Par contre, redresser le pivot est une mauvaise idée, je parle en tant que forestier de terrain. Ca correspondrait à une deuxième déformation et probablement même à une rupture du pivot : au mieux l'arbre bouderait quelques années, au pire il ne reprendrait pas. En pratique on ne le fait jamais sur aucune essence.
D'autant plus que le noyer n'aime pas trop qu'on touche à ses racines.
Moi je les planterais tels quels dès le début de l'automne, sans cerner les racines.
Pour une prochaine fois, il vaudra mieux repiquer les plants en pleine terre (ou les semer en place par poquets de 2 - 3 noix). Ils se comporteront mieux en plantation en racines nues.
fred2949 a écrit le 07/08/2007 15:55 (ref msg # 10429 )
Merci pour vos conseils, qui ont suscité chez moi quelques questions.

Tout d'abord, me déconseillez vous vraiment une nouvelle transplantation des pots actuels vers des pots type containers où les noyers auraient beaucoup de place, et ceci jusqu'à l'automne 2008?

Comment cela se fait-il que dans les jardineries on nous vende des plants dans des pots plus petits que ceux que j'utilise? Il me semble que les plants sont élevés sur des buttes puis mis en pots? Cela ne semble pas déranger la croissance des plants ni du pivot...
Alex a écrit le 07/08/2007 16:42 (ref msg # 10431 )
En fait, les noyers vendu en jardinerie sont cultivés en plein terre puis arrachés. Ainsi, ils n'ont plus de pivot et s'enracinnent en surface... C'est ce qui fait qu'ils tombent en cas de tempête (et j'en sais quelquechose )
Tony 53 a écrit le 07/08/2007 17:43 (ref msg # 10432 )
Fred tu sais le figuier que j'ai acheté chez Briand avec toi. Lui il semblerait qu'il y a eu ce phénomène. Il pousse pas très bien c'est bizarre surtout avec un temps favorable cette année.
JM a écrit le 07/08/2007 19:17 (ref msg # 10434 )
personnelement, j'ai déjà élevé quelques noyers en pot (et d'autres arbres). Ils n'ont pas eu de croissance fulgurante après plantation. Maintenant, j'ai des noix sur des arbres petits (3 m à 12 ans, le terrain y est aussi pour quelque chose, certes).
On peut le faire, mais ce n'est pas ce qui est le mieux pour le noyer qui est sensible des racines. Il faut s'attendre alors à des "bouderies" de plant, quelques déstabilisations ...
Ce qui serait intéressant, ce serait d'utiliser des conteneurs "ajourés" avec autocernage des racines à l'air. A titre d'exemple voir : http://www.pepinieres-lemonnier.com/star...
Ca évite que les racines ne s'enroulent, mais ça se déssèche plus rapidement qu'en pot.
Quant aux plants en pot en jardinerie, je dirais que ce n'est pas chez eux qu'on fait le plus attention à ça : ou le plant n'est pas en pot depuis longtemps, il vaut mieux s'assurer de l'état des racines avant d'acheter, ou alors il y est depuis longtemps et alors là il vaut mieux éviter l'âchat.
De toute façon si le plant est dans un pot trop disproportionné, c'est qu'on lui a enlevé trop de racines.
Moi je les mettrais en pleine terre, en pépinière provisoire, ou en place.
patrice a écrit le 08/08/2007 07:16 (ref msg # 10442 )
Pourquoi les avoir cultivés en pot si le terrain etait deja disponible?

Autant mettre stratifier les noix et lorsque ca germe au printemps, les mettre directement en place, avec des filets de protection ? (surtout que ta région ne semble pas poser de probleme d'arrosage)
fred2949 a écrit le 08/08/2007 09:37 (ref msg # 10444 )
Le terrain n'est pas disponible, pas avant l'automne 2008.
J'ai choisi de les élever dès cette année pour gagner quelques mois en maturité et donc avancer la première fructification.
A l'automne je les transférerai dans des pots plus grands voire des containers.


greffer.net >> Hors-sujet