Poncirus+greffe+récolte : projet réussi dans le nord ?

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Agrumes


Martinh a écrit le 02/10/2019 16:52 (ref msg # 65651 )
Hello à tous,

J'aurais aimé savoir si certains d'entre vous ont finalement eu des résultats sur une variété greffée sur Poncirus en Belgiqueou dans le nord de la France ?
Est-ce que certaines variétés, greffées sur Poncirus, arrivent à maturité en pleine terre ?

Merci d'avance

Martin
clow a écrit le 03/11/2019 14:22 (ref msg # 65777 )
Bonjour Martinh.

3 choses me semble principale à dire sur la réussite ou non de cela .
1) le terme pleine terre ne signifie pas forcément non protéger l'hiver. Certains amateurs fabriquent des cadres ossature bois ou autre et dressent des films plastique ou selon la résistance du cultivars 1 ou 2 épaisseurs de voile d'hivernage ou encore du plastique bulle pendant la mauvaise saison.
Ceci ayant 2 objectifs
Mieux protéger du froid mais aussi de surplus d'humidité .

2) certains végétaux supporte bien les mauvaises températures mais problème si l'humidité est trop importante. Donc finalement certaines protections sont quand même obligatoire .

3) Tout dépend de l'environnement ( construction ) de chez toi, c'est une chose rarement pris en considération mais là ou une personne vivant isolé en campagne aura des difficultés à faire pousser des avocatiers, palmiers, et agrumes.
Une autre situer dans une même zone mais avec des constructions tout autour agissant comme protection contre le vent et diverses autres variables réussira une implantation correcte .
Je l'ai expliquer dans un autre forum ou je suis passer pour un idiot mais les maisons fabriquer avec un Patio ou bien les maisons construite cote à cote avec des murs de séparation assez haut et plus ou moins proches peuvent générer des micro-climats et une flore parfois incroyable .

Plus d'explication sur les différentes nuances sur le blog de serge17
http://serge17.eklablog.net/zone-usda-a1...

Bref pour répondre un peu plus précisément à ta question j'aurais tendance à favoriser le yuzu, le sudachi, les mandariniers satsuma, dans un premiers temps et réfléchir à l'exposition à leur accorder ainsi qu'à une petite protection pour la mauvaise saison.
Ce lien pourra t'aider visuellement :
http://tropicalfruitforum.com/index.php?...
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 03/11/2019 18:22 par clow
laurentg000059 a écrit le 26/11/2019 13:26 (ref msg # 65946 )
Je valide pour le micro climat...

J'ai une grande maison, ancienne grange, coincée entre deux immenses corps de ferme, un passage entre deux (couloir de vent), mais dans la zone exposée sud juste à côté de ce couloir, beaucoup de choses peuvent rester dehors... J'ai même deux figuiers sauvages qui ont poussé dans le romarin...

L'un poussait à travers une grille, on a dû l'enlever avec la grille, pas d'autre solution... Le deuxième fait presque 2m aujourd'hui... Je le conserve pour en faire des porte greffe, je suis sûr qu'il est adapté au terrain ^^

Et oui, l'exposition, les micro climats créés par les bâtiments, c'est important... C'est un peu comme un relief, avec des gorges, des sources de chaleurs, d'humidité, et des couloirs de vent, et même des cols, quand un bâtiment bas est entre deux bâtiments hauts...

J'aimerais également un jour tester les agrumes, je suis proche de la frontière belge, à Saint Amand les Eaux, je connais plutôt bien les agrumes en Corse au niveau situation/sol/arrosage, tous en sol très drainant... Mais je me posais la question pour notre sol...

Au parc de la Rhônelle à Valenciennes, il y a un vieux poncirus qui pousse au bord de la mare à canard, qui a donc résisté au record de -20 en 1982, il est sous des grands arbres en ville... Concernant l'humidité au pied de cet arbre, c'est épouvantable, il est planté en bordure d'une marre à canard (le fond de la marre est bétonné, le sol est quand même un minimum drainant mais plutôt lourd, car le sequoia geant à proximité n'a pas élargi sa base comme il le fait en sol léger) mais il est entouré d'une bouillasse infecte générée par les canards depuis des années... Donc déjà pas trop de soucis à se faire au niveau du porte greffe concernant l'humidité du sol, le risque d'asphyxie racinaire... D'ailleurs il y a des fruits sur cet arbre, ce serait peut être intéressant d'en récupérer des graines, on aurait déjà un porte greffe adapté au coin et à nos sols qui ont tendance à se tasser en surface et à ne pas laisser pénétrer l'eau...

Le poncirus est ici :
https://www.google.com/maps/place/50%C2%...

Le poncirus est juste en face du banc :




Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 26/11/2019 13:41 par laurentg000059
j-loup27 a écrit le 31/12/2019 01:44 (ref msg # 66181 )
Le design du site (agencement général du jardin) est effectivement important a prendre en compte. Quelques degrés suffisent a faire péricliter un agrume. Ça fait maintenant 5 ans que je me forme aux agrumes rustiques mais je déménage tous les deux ans donc pas simple pour avoir du recul. Globalement des agrumes rustiques il y en a, et il y a un ratio comestibilité/rusticité. Il y a des choses très rustique mais qui sont souvent peu comestibles.
C'est le cas des différents hybrides de Poncirus.
L'ichangquat par exemple (il y a un ind. de 6 m dans la région parisienne) produit des fruits un peu typés mais qui passe bien en marmelade. L'arbre a pris du -17°C.
Les agrumes japonais précédemment cités (Yuzu/Sudachi/Satsuma) ont le meilleur ratio comestibilité/rusticité a l'heure actuelle en général. Mais il en existe plein de cultivars différents à découvrir. La culture est possible notamment dans les zones où le gel est le moins présent.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 31/12/2019 01:45 par j-loup27
François du Perche a écrit le 28/01/2020 14:10 (ref msg # 66444 )
C'est vraiment étonnant qu'il n'y ait pas un seul témoignage de réussite d'agrumes comestibles au nord de la Loire alors que ça fait plus de 10 ans qu'on en parle. J'ai 4 ou 5 Poncirus très vigoureux plantés fin 2012 en pleine terre qui ont fructifié en 2019, je pensais les greffer cette année avec Yuzu, mandarine Changsa et autres, mais je me demande si ça vaut vraiment le coup s'il y a zéro résultat, d'autant qu'ils sont en plein découvert, non abrités et je n'ai plus de place contre les bâtiments bien exposés.
floyd a écrit le 28/01/2020 14:52 (ref msg # 66445 )
En Pays de la Loire, les poncirus qui parviennent à fructifier ne sont pas rares.
Mais les vrais amateurs d'agrumes, ceux que je connais, préfèrent assurer la pérennité de leurs arbres par une culture en pot ou en caisse et un hivernage en orangerie, ou à défaut en véranda, si aucune serre tempérée n'est disponible.
François du Perche a écrit le 28/01/2020 15:49 (ref msg # 66447 )
C'est bien ce que je craignais, qu'il n'y ait pas une seule référence en pleine terre. Car la culture des agrumes, si on a une orangerie ou équivalent, on sait faire au nord de la Loire depuis 350 ans, et sans doute plus, ça n'a rien de novateur. Par contre, greffés sur Poncirus avec des variétés très spécifiques, en pleine terre, ce serait novateur. L'absence de référence, même en situation abritée contre un bâtiment , n'est pas de très bonne augure.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 28/01/2020 15:51 par François du Perche
clow a écrit le 28/01/2020 16:05 (ref msg # 66448 )
Dans ce cas faites un tour sur agrumes passion ou citrus growers et je pense que certains pourrons vous démontrer le contraire .
j-loup27 a écrit le 28/01/2020 19:04 (ref msg # 66449 )
Je cultive les yuzus dehors depuis 3 ans en gros pas de très gros froid, j'ai eu du -12 -13 au plus bas. Les cultivars les plus rustiques sont aussi les plus rares. Et dans le nord de la France pas simple de remonté des choses. Bernard Riera est a la retraite ça risque d'être encore plus compliqué ...
Les satsumas classiques en général ne tiennent pas plus de 3 ou 4 ans en pleine terre mais d'autres sont plus costaud je ferai remonté si cela marche bien. Dans les choses très intéressante il y a la chimère de Prague qui prend du -16 et donne de bonne satsuma (témoignage sérieux). Je monte un conservatoire pour eux, je vous en dirai plus dans les années a venir sur la rusticité concrète.
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 28/01/2020 19:09 par j-loup27
j-loup27 a écrit le 28/01/2020 19:14 (ref msg # 66450 )
Une petite histoire que j'ai relaté ici sur une variété intéressante je pense pour la région :
https://www.agrumes-passion.com/mandarin...
patrice a écrit le 28/01/2020 19:41 (ref msg # 66451 )
"j-loup27" a écrit :

Je monte un conservatoire pour eux, je vous en dirai plus dans les années a venir sur la rusticité concrète.

Je ne sais pas ce que vous entendez par conservatoire, mais bien des passionnés d'agrumes récupèrent un peu toutes les variétés et espèces dites rustiques pour se livrer à des "tests" d'expérimentation (là encore toujours le même problème de la quantité de sujets , des témoins, de la réitération, de l'observation sur des décennies, en fonction de l'âge de l'arbre, du porte-greffe, de la hauteur du point de greffe, etc. ). Il suffit de lire des forums spécialisés agrume pour voir le nombre de personnes s’intéressant activement à cette "recherche". En matière de conservation, il y a déjà les conservatoires de recherche agronomique avec de grandes collections d'agrumes.

j-loup27 a écrit le 28/01/2020 23:24 (ref msg # 66453 )
Tout a fait le même le genre de programme : collection ( environ 80 variétés je dirais pour le moment), hybridation...
Il n'y a que par l'analyse de données, les expériences et tests et la répétition des expériences pour que cela soit intéressant notamment dans nos régions septentrionales.
François du Perche a écrit le 29/01/2020 12:01 (ref msg # 66457 )
merci de ces témoignages. Effectivement, cette chimère de Prague a l'air intéressante, mais il n'y a pas beaucoup de recul.
https://www.google.com/url?sa=i&url=...
j-loup27 a écrit le 29/01/2020 13:13 (ref msg # 66458 )
Un lien avec des photos et plus de détails : https://www.agrumes-passion.com/poncirus...
François du Perche a écrit le 29/01/2020 14:52 (ref msg # 66459 )
Merci, on a donc presque une décennie de recul. D'après ce qu'on peut lire, on n'a pas encore découvert de quelle Satsuma cette chimère était issue. Pourtant celui qui l'a produite doit bien le savoir. Un test ADN donnerait la solution.
j-loup27 a écrit le 29/01/2020 15:28 (ref msg # 66460 )
Non effectivement des tests de semis ont été fait et ils poussent. Ce qui est particulier dans cette plante c'est que c'est une chimère. Elle a deux patrimoines génétiques différents la satsuma et le poncirus qui ont fusionné suite a un dégât de gel. L'arbre en question a été retrouvé dans un verger test pour expérience du côté de Pragues.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 29/01/2020 15:30 par j-loup27
François du Perche a écrit le 30/01/2020 17:57 (ref msg # 66475 )
Un lien assez détaillé d'un amateur près de Bordeaux qui a pas mal d'agrumes en pleine terre. Au nord de la Loire, il peut faire nettement + froid et donc les dégâts peuvent donc être nettement + importants. La chimère de Prague serait issue du Poncirus tortueux Flying dragon et donc a peu de chances de faire un bel arbre mais plutôt une broussaille épineuse. De plus, elle est victime de son succès et introuvable. Le site recommande la méfiance sur les niveaux de rusticité annoncés pour tous ces agrumes résistant au froid.
https://www.google.com/url?sa=t&rct=...
j-loup27 a écrit le 30/01/2020 18:45 (ref msg # 66477 )
Tout a fait il ne faut effectivement pas faire n'importe quoi et planter de base des choses coriaces en prenant en compte de son climat local. Je suis passé du climat d'Alençon a Bernay en déménageant et rien que ça je vois que les hivers paraissent bien moins rudes.
Pour la chimère il faut en effet la greffer assez haut pour éviter ce problème et au bout d'un moment les rameaux remontent tout seul. Le plant que j'ai c'est pas le plus beau mais ce n'est pas non plus un buisson inextricable. Je n'ai pas parlé de l'US119 qui également est prometteur niveau froid et au niveau du goût (pas encore goûté perso mais avec plusieurs témoignages positifs d'amateurs) il aurait plus un soucis d'éclatement des fruits par contre a voir. J'en ai qui poussent, pas de fleurs pour le moment.
D. Noyau a écrit le 30/01/2020 20:20 (ref msg # 66478 )
J’ignore tout des climats locaux (peut-être les hivers y sont-ils très doux en raison de la proximité de la mer), mais il y a des pomélos recensés en pleine terre à des latitudes "insolites", notamment à Londres. Plus récemment, il a été question d’un pomélo à Nantes sur agrumes-passion (mais Jean-Loup* est déjà au courant puisque c’est lui qui a ouvert la discussion).

* si c’est bien ton prénom

Message modifié 4 fois ; la dernière fois le 30/01/2020 20:24 par D. Noyau
j-loup27 a écrit le 30/01/2020 20:50 (ref msg # 66479 )
Tout a fait tu as vu juste ! Et oui ce genre d'histoire me passionne et j'ai créé une liste de questions a poser aux propriétaires disposant de tel arbres pour en savoir plus sur leur historique et connaître leur "valeur".
J'ai pu décrire de cette manière le "pomelo nantais" ainsi que "la Satsuma sarthoise de Garcin" mais il en existe certainement d'autres oui inconnu.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 30/01/2020 20:54 par j-loup27


greffer.net >> Agrumes