Semis agrumes PG ou greffon ou ne sert à rien

greffer.net >> Agrumes

Guillaume.123 a écrit le 22/04/2019 17:37 (ref msg # 64932 )
Bonjour,

J'ai fait des semis de citrons, ils ont maintenant la taille d'un crayon.
Je souhaiterai savoir s'il serait judicieux de les choisir comme PG ou Greffon.
Merci d'avance pour vos réponses.

patrice a écrit le 23/04/2019 05:03 (ref msg # 64936 )
Bonjour.

Suivant que la pousse soit nucellaire ou zygotique ( pour plus d'informations lire cet article : https://www.pomum.fr/?p=67 ) , vos semis ne donneront pas forcement la même chose que l'arbre dont proviennent les pépins. Donc pourquoi chercher à multiplier quelquechose qui n'a pas encore fructifié sans savoir ce que cela va donner ? De plus, les agrumes de semis mettent longtemps à fructifier, souvent plus de dix années ; en s'en servant de greffon, vous allez là aussi dupliquer un arbre qui n'est pas fructifère ( https://www.greffer.net/?p=28 )
D. Noyau a écrit le 23/04/2019 15:34 (ref msg # 64939 )
Bonjour Guillaume,

Je rejoins Patrice : prélever des greffons sur un semis qui n’a jamais fleuri n’a pas grande utilité pratique.

Restent les deux autres options :
Option 1 : utiliser ce citronnier de semis comme porte-greffe : pourquoi pas… il ne conférera pas au greffon de résistance au froid ou aux maladies (en tout cas pas au-delà de celles du citron qui ne sont pas particulièrement réputées). Si vous ne subissez pas de gelées sévères ou que vous rentrez la plante, ça peut marcher.
Option 2 : garder le citronnier jusqu’à ce qu’il fructifie. Il faut beaucoup de patience (parfois plusieurs décennies si vous êtes malchanceux¹, rarement moins de 10 ans sauf pour les limes (citrons verts)).

Pour moi, qui suis dans la même situation que vous (deux agrumes de semis qui ressemblent à des citronniers), j’ai fait le choix de la solution 2 car j’ai un petit espoir d’avoir une bonne surprise (un hybride intéressant gustativement) quand viendront les fruits.

Je suis impatient de réussir mes premières greffes d’agrume (comme vous, j’imagine), mais je préfère attendre que mes poncirus grandissent un peu : ils feront sans doute de meilleurs porte-greffes que mes citronniers présumés.

Ceci dit, la solution 1 n’est pas mauvaise : si vous greffez un agrume adulte sur votre jeune plant, vous pourrez avoir rapidement des fruits à condition de protéger votre arbre des rigueurs de l’hiver (et de choisir un greffon compatible – j’ignore tout des affinités en cas de PG citronnier, mais on doit pouvoir trouver ça sur Internet : il paraît que les Russes greffent beaucoup sur citronnier).

⁽¹⁾Par exemple, ce pomélo qui, à 27 ans passés, n’avait jamais fructifié, mais il faut aussi dire qu’il a reçu très peu d’engrais et passait ses hivers en intérieur, Québec oblige – un exploit pour un agrume : http://www.agrumes-passion.com/orangers-...
Message modifié 5 fois ; la dernière fois le 23/04/2019 16:09 par D. Noyau
fialka a écrit le 03/05/2019 10:24 (ref msg # 64963 )
pour ma part, j'aurais choisi l'option n°1 (utiliser les jeunes citronniers comme des PG) mais uniquement pour les agrumes qui sont à rentrer dans la véranda ou dans l'appartement pendant l'hiver. Je suis russe et en Russie, tous les agrumes passent leur hiver à l'intérieur et du coup, pas mal des amateurs d'agrumes utilisent les sémis des citronniers comme des PG. Ca donne des bons résultats en terme de résistance à l'air sec de l'appartement.


greffer.net >> Agrumes