3 problèmes avec mes scions de noyer achetés

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


Alex a écrit le 24/12/2006 09:52 (ref msg # 5149 )
Bonjour,

J'ai reçu mon "auto-cadeau" de Noël hier... trois noyers greffés (en fente simple ?) d'assez beau diamètre, de 2-2.5 m de haut, achetés via l'internet chez une pépinière spécialisée (je ne sais pas encore si je dois dire laquelle ).

Sans même m'étendre sur le fait qu'une des racines nues est vraiment trop sèche à mes yeux à l'arrivée; plusieurs remarques / angoisses m'amènent à poser plein de questions...

- Visiblement, le collet des 3 plants se situe au dessus du point de greffe ! Je ne savais pas que ça se faisait pour le noyer, car j'étais resté sur l'idée que ça favorisait l'entrée des maladies (en revanche, ça donne un tronc bien droit tout de suite).

- Tous les noyers présentent des taches noires plus ou moins étendues sur le tronc et au ras du bourgeon (ancien petiole) de 2 x 2 mm à 1 x 2 cm. L'écorce de l'un d'entre eux se fendille même sur 2-3 mm de long au centre de ces taches noires. S'agirait-il de la bactériose du Noyer et de débuts de chancres ! ? ( http://www.inra.fr/hyp3/pathogene/3xacaj...) En plus, ils disent que c'est contagieux ! (sympa le cadeau de Noyel !) Ils préconisent de traiter au cuivre avant la floraison... quelqu'un a une expérience à partager ?

- La tête du noyer pleureur est deséchée sur 20 cm... Je me retrouve donc avec une tige droite sur 1.5 m environ suivie d'un arc de cercle de faible arcure culminant à 2.3 m environ. Je pensais tailler la partie morte au dessus d'un bourgeon (jusque là ça va ) puis tuteurer l'arbre sur toute la hauteur (2.2 m environ). De là, je pense que la tige repartira en faible arcure. Je pincerais tous les autres bourgeons latéraux qui repartiront le long du tuteur (en attendant les ramifications de la branche en formation). Qu'en pensez-vous ?
patrice a écrit le 24/12/2006 10:10 (ref msg # 5151 )
Il se peut que durant la premiere année, le plant soit butté au dessus du point de greffe. En effet, le greffon de noyer est tres sensible à la déshydratation, et c'est une des méthodes (butter pour couvrir de terre) pour favoriser la reprise de la greffe. Par contre, une fois la greffe prise et que le rameau commence à pousser, il faut là alors défaire la butte, car il y a risque d'affranchissement : le greffon pourrait mettre des racines (le greffon se bouturerait), et à terme s'affranchirait du porte-greffe.

Pour les autres points, je ne me prononce pas, je n'ai pas suffisement d'expérience sur le noyer.
Michel_Alpes a écrit le 24/12/2006 11:41 (ref msg # 5153 )
Bonjour,
La bactériose c'est pas un cadeau...Mais avant de dramatiser il faut bien analyser les symptômes.
Il n'est pas rare que l'ors de l'arrachage et la manutention des plans ceux ci sont victimes de blessures qui par la suite se transforment en taches noires,surtout si la blessure est faite sur des branches non lignifiées.
http://www.inra.fr/hyp3/pathogene/3xacaj...
Sur ce lien il y a des photos de bactériose:essaie de comparer avec tes plants.
Dans le doute ,tu peux faire un traitement curatif cuprique dès maintenant (application hors gel ), puis un autre début avril avant débourrage.
Dans le cas de bactériose il faut éviter les apports trop azotés sur le terrain.
Par contre si tu as des branches ou racines sèches ,çà peut aussi cacher une déshydratation du plant qui a trainé à l'air libre avec les racines hors terre.Dès qu'un plant n'est plus en terre ou en motte, faut pas trainer pour replanter.
Bon Noël.
Alex a écrit le 04/03/2007 09:11 (ref msg # 6876 )
Je reviens sur mon post d'arbres "chancreux"...

Voilà les tâches ( de bactériose ?) qui me posaient problème...











J'en ai beaucoup discuté avec le pépinièriste (très pro et sympa à la reflexion), qui m'a dit que le traitement à la bouillie brodelaise avant floraison "ne peux pas faire de mal". Sinon, comme évoqué par Michel_Alpes (merci !), ce sont les très forts apports d'azote en pépinière qui provoquent généralement la bactériose. Une fois les plants arrivés chez le particulier, les apports en azote sont souvent plus faibles, donnant ainsi des pousses "moins tendres" et plus résistantes à la pénétration de la maladie.
Pas d'aggravation du problème de dessèchement des parties aériennes pour le moment, donc "je touche du bois" (je dois bien ce petit clin d'oeil à Michel_Aples :niark
Alex a écrit le 28/06/2007 11:43 (ref msg # 9676 )
En effet, la bactériose semble avoir disparue.
Sauf pour le noyer pleureur (qui est seulement reparti "du pied") la croissance est faible mais régulière ! Bref je suis content
fred2949 a écrit le 01/08/2007 15:55 (ref msg # 10320 )
Pour moi aussi les tâches présentes ont disparu.
Ca pousse doucement mais sûrement. Sur les 12 noyers plantés, j'en ai quand même perdu un, mort...noyé! J'avais pas prévu qu'il y aurait autant de pluie durant l'hiver, du coup j'ai creusé les sillons d'évacuations d'eau trop tard...pas trop grave c'était la variété parisienne


greffer.net >> Hors-sujet