Compatibilité avec cognassier

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Poirier


Karmi3529 a écrit le 14/12/2018 22:51 (ref msg # 64208 )
Salut,
Je souhaiterais catégoriser la compatibilité des variétés de poirier avec le cognassier. En prenant le BA29 comme porte-greffe de référence.
Ce n'est pas la possibilité de greffage qui m'intéresse mais bien la compatibilité à long terme. Si l'arbre meurt 6 ans plus tard, cela n'a aucun intérêt.
Existe-il à votre connaissance un document de référence à ce sujet ? 
Méfiance sur les sites de pépiniéristes qui mettent "greffé sur cognassier", il peut y avoir un intermédiaire qui n'est pas mentionné.



clow a écrit le 15/12/2018 00:26 (ref msg # 64209 )
Vue que c'est un peu hors sujet j'aurais préférer te dire cela en mp mais pour le moment on vas faire comme ça, au pire cela donnera peut être des idée à d'autres.

Du moment ou tu utilise un intermédiaire tu arrive à solutionné le problème d'incompatibilité.

Cependant il me semble que je vais rien t'apprendre en disant que de toute manière un poirier greffer sur cognassier ( bouture ) aura de toute manière pas une grande longévité donc déjà c'est mal parti.

Ensuite tu peu prendre des francs de cognassier ( préférable ) mais tu te retrouve avec ce problème de compatibilité et tout de même moindre longévité.

Du coup pour pallier à ce problème et là je te donne ma méthode en cour de développement, tu parabiose le cognassier avec un affranchie de poirier ( les 2 on leur racines respective mais chacun reste soudé à l'autre par une greffe en approche ).

J'ai mis en place cela pour une haie fruitière coing poire avec des variétés de poire à tendance pas trop ériger et vigueur moyenne, mais au pire je pourrais tout aussi bien les former en U simple ou autre je pense.

Bref si tu veux évité à tout prix les problème de compatibilité et de durée de vie faut greffer sur poirier ou tenter comme moi une méthode marginal .

L'avantage tout de même de ma méthode et que tout en profitant du cognassier greffe et fruits, je fait pousser mes poiriers en affranchie donc si il meurt du haut et qu'il repousse j'ai pas besoin de me dire si c'est du porte greffe .
l'autre intérêt c'est qu'en cas de souci sur les racines du poirier vue qu'il reste quand même greffer sur le cognassier, je me dit que le cognassier lui servira d'auxiliaire de vie.

Je pense pas trop prendre de risque en disant que cette méthode combine l'intérêt de l'affranchissement avec le greffage sur cognassier.

Voilà ma méthode pour pallier au problème dont tu te pose la question.

PS: j'ai développé cette manière de faire lorsque j'en ai eu raz le bol de voir certains de mes jeunes poirier greffer mort au bout de la deuxième année d'une saleté de xylophage venue pénétrer mon arbre juste à proximité du point de greffe. Sur un arbre avec ces racines tu coupe dans le pire des cas et il repousse alors que là tout le travail de greffage et à refaire.

A méditer.
Karmi3529 a écrit le 15/12/2018 10:38 (ref msg # 64212 )
Bonjour Clow,

Cette méthode me semble très intéressante et si tu as des photos/vidéo à envoyer, je suis preneur.
Il n'en reste pas moins que c'est, comme tu la souligné, un peu hors sujet.
Il n'y a aucun pb techniques puisque greffage sur les différents pg pyrus possibles ou utilisation d’intermédiaires.

Ma question est simplement de catégoriser les compatibilité avec cognassier. Faire un liste en quelques sorte. Et je me demandais s'il y en avait déjà une qui m'aurait épargné un long travail d'interview et de mail à des spécialistes qui doivent être harcelé de ce genre de mail régulièrement.


greffer.net >> Poirier