comprendre ses échecs

greffer.net >> Prunier

CELLINI a écrit le 23/04/2018 13:46 (ref msg # 63045 )
Messieurs, bonjour,

voilà plusieurs années que j'essaie de greffer un prunier, sans succès.
Début mars, je suis allé voir un pépinièriste lors d'une journée porte ouverte sur le greffage
Je lui ai expliqué ma façon de procéder.
Suite à notre discussion, il a réalisé deux greffes sur deux porte greffe de la même essence, utilisé mes greffons du prunier en question, pratiqué la même méthode de greffage. La seule chose pour différencier les deux sujets, le mastic. Sur l'un, il a utilisé mon mastic à froid, une marque répandue dans le commerce spécialisé et sur l'autre, il a utilisé une cire en bloc, qu'il fait fondre .
A ce jour, sa greffe a réussi et est en pleine croissance, concernant, la mienne, avec mon mastic, elle n'a même pas débourré et peut être considérée comme ratée.
Ce type de leçon permet de progresser à l'avenir.
manu486 a écrit le 23/04/2018 14:28 (ref msg # 63046 )
Salut,

Ce n'est pas bien clair, à un moment tu dis: " il a réalisé deux greffes " et ensuite "sa greffe a réussi et est en pleine croissance, concernant, la mienne"

Qui a fait les greffes ?

Pour le mastique à froid, c'est quelle marque ?

@+ Manu
CELLINI a écrit le 23/04/2018 20:42 (ref msg # 63048 )
Bonsoir Manu,

pour être plus précis, le pépinièriste a réalisé deux greffes sur 2 porte greffe avec mes greffons. Il a voulu me démontrer que le mastic à froid est souvent la cause d'échec de reprise de greffe. Comme je n'étais pas convaincu sur le moment de ses propos, il m'a proposé de faire ces deux greffes, ça m'a couté 10 euros pour le tout, pour pouvoir vérifier par la suite. Ma greffe, celle avec le mastic à froid, de marque "pelton" correspond à mon idée, c'est la façon dont je procède d'habitude,avec de nombreux échecs sur prunier, et l'autre, avec la cire à chaud, correspond au savoir faire du pépinièriste. La méthode de greffe utilisée etait la greffe en fente, les deux porte greffe, des st julien d'environ 20mn de diamètre. Pour la petite histoire et pour assurer le coup, je lui ai demandé une troisième greffe, sur porte greffe myrobolan et en utilisant la méthode greffe à l'anglaise, avec mes greffons, et, toujours avec son mastic à chaud, la greffe a également repris. En conséquence, j'en ai déduis que le mastic à froid n'est pas idéal
clow a écrit le 23/04/2018 22:05 (ref msg # 63051 )
Cela m'est déjà arrivé d'utilisé du mastic à froid ( pelton ) et je n'ai jamais observé un tel phénomène sur les résultats si il est correctement appliqué au pire même un mastic à froid peut être légèrement réchauffé au bain marie .

De toute façon si la greffe est bien faite, le lien bien réalisé et le mastic bien appliqué alors les résultats ne peuvent qu'être les même peut importe l'emploie d'un mastic à froid ou à chaud.

Reste à savoir si le mastic à correctement était appliqué .
tropique a écrit le 24/04/2018 00:58 (ref msg # 63053 )




Avec ou sans mastic,une greffe réussi si elle réalisée correctement.
manu486 a écrit le 24/04/2018 07:09 (ref msg # 63054 )
Salut Celeni,

Le gars veut te faire acheter un pain de cire !
Il n'a pas raison, les 2 techniques fonctionnent, le taux de réussite dépend d'un ensemble de facteurs et seul le mastique ne peut faire échouer tes greffes.
Pour ma part, j'éviterais même le mastique à chaud, car si tu l'appliques trop chaud sur le greffon, tu risques de brûler les yeux. Pour utiliser ce mastique, il faut un réchaud spécial qui ne chauffe pas à plus de 80° (de mémoire).

Tu ne peux pas tirer de généralité sur ton cas, car il n'a fait que 2 greffes, il a peux être volontairement raté la greffe à froid, tu as peux être bougé le greffon pendant le transport....

@+ Manu
LAGRIC a écrit le 24/04/2018 11:09 (ref msg # 63055 )
Salut
Ouf, suis rassuré pour le mastic.

Puisque le sujet est "comprendre ses échecs", j'ai plutôt remarqué sur ma courte expérience (depuis 2016 et uniquement sur des sauvageons en situation) que quand une série de greffes ratait, c'était en masse. J'en conclu qu'il me faut encore plus être attentif à l'état physiologique du PG et à la météo du jour et des jours à venir pour le greffon posé.
CELLINI a écrit le 24/04/2018 11:38 (ref msg # 63056 )
Le message que voulait me faire passer le pépinièriste est que certaines greffes doivent être parfaitement hermétiques pour se développer correctement.Lors de cette journée greffage, j'ai rencontré une personne qui avait acheté un pommier greffé en pot, la greffe ne s'est pas développé parce qu'il y avait un trou d'1mn dans le mastic qui faisait office de prise d'air sur la partie greffée. A contrario, j'ai connu une personne qui a réussi des greffes en fente en utilisant de l'argile comme mastic, pour ma part, j'en ai réussi en utilisant du silicone blanc sanitaire, mais j'en ai raté plus que j'en ai réussies
manu486 a écrit le 24/04/2018 11:56 (ref msg # 63057 )
CELLINI post_id=63056 time=1524562703 user_id=67149 a écrit :

Le message que voulait me faire passer le pépinièriste est que certaines greffes doivent être parfaitement hermétiques pour se développer correctement


On est d'accord, ce n'est donc pas le fait d'utiliser du mastique à froid ou à chaud, mais la qualité de la pose de celui-ci.
Il faut comparer une greffe à une opération chirurgicale pour l’être humain, si ton pansement n'est pas étanche, tu risques une infection, et bien pour une greffe c'est la même chose.

@+ Manu
Bruno a écrit le 20/08/2018 08:22 (ref msg # 63685 )
J’ai réussi des greffes en couronne de prunier sur myrobolan avec du mastic Lhomme Lefort qui a pourtant mauvaise réputation.


greffer.net >> Prunier