Taille de formation et de fructification du kaki

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


Karmi3529 a écrit le 29/12/2017 14:29 (ref msg # 60853 )
Salut,

Je souhaite élaborer l'itinéraire complet de formation et taille du kaki avec un port naturel. Voici les infos dont je dispose actuellement : 

Je lis ici http://om.ciheam.org/om/pdf/a51/02600061... que
- le port naturel du kaki est pyramidale (du moins il se structure ainsi dans ses jeunes année).

- 3 systèmes de conduite sont pratiqués en verger pro : "centre leader" (axe centrale -> port pyramidal , mécanisation difficile), palmette (mécanisation possible mais palissage) et gobelet (risque de de casse avec certaines variété).

- La fructification se fait sur le bois de l'année sur la partie basale et médiane de la branche (les 6 premiers yeux ?)

- Il faut supprimer tout ce qui est rameaux faibles et rameaux mal éclairé


Sur le site http://www.fruitiers-rares.info on trouve également l'information suivante : 
- Les fruits apparaissent sur les coursonnes de l'année, et comme pour le pêcher, ces coursonnes annuelles ne portent pas de fruits une seconde fois.

- Sans taille, la formation des fruits se porte chaque année à l'extrémité des branches ; ces branches se dénudent peu à peu et ne portent des fruits qu'à leurs extrémités.

- Les bourgeons terminaux donnent ordinairement des yeux à bois. Les boutons à fruits naissent du troisième au sixième œil à partir de la base du rameau.

- La taille du Kaki est analogue à celle du pêcher, avec cette différence qu'elle doit être plus longue parce que la plupart des boutons à fruits sortent à partir du quatrième œil et plus loin.

J'ai lu également : https://www.greffer.net/discussion/viewt... ou diospyros explique qu'une taille sévère est nécessaire au bout de quelques année pour ramener la fructification plus prêt du tronc.

Je vais donc tenter une synthèse en partant de conduite du pêcher illustrée dans l'ouvrage bien connu de Lespinasse. Avez-vous des informations à rajouter ?
clow a écrit le 04/01/2018 02:37 (ref msg # 61063 )
Outre sa conduite à la manière du pêcher, je me demande si l'arcure est envisageable ?

Un style solaxe peut il se faire ?
clow a écrit le 04/01/2018 02:48 (ref msg # 61064 )
3 liens complémentaires

1 qui rejoint la manière des pêchers et se trouve pas énorme d'infos .

http://www.agrimaroc.ma/la-conduite-tech...

les deux autres plus riche d'infos peuvent apporté des réponses en Français .

http://www.persee.fr/doc/jatba_0021-7662...

https://fr.scribd.com/document/360945759...

Karmi3529 a écrit le 04/01/2018 09:02 (ref msg # 61069 )
clow post_id=61063 time=1515029865 user_id=67005 a écrit :

Outre sa conduite à la manière du pêcher, je me demande si l'arcure est envisageable ?

Un style solaxe peut il se faire ?


D'après les infos que j'ai, le solaxe classique (3 unités de structure : tronc, branches fruitière, rameaux porteurs de fruits) n'est pas possible. Le kaki ne fructifie pas comme le pommier arqué (bourse sur bourses et mouvement centrifuge dans le renouvellement de la branche fruitière avec de nouvelles coursonnes).

Le kaki non taillé a une tendance naturel à l'arcure. Sans taille, plus l'arbre prend de l'âge et plus la fructification s'éloigne du tronc. Sans taille, on se retrouve avec un port pleureur et des branches complètement pendante qui, parfois touchent le sol (et donc les fruits touche le sol et ça c'est pas top de notre point de vue humain (≠sanglier par exemple).

Le but de la taille serait de limiter cette tendance à l'éloignement de la fructification.
L'arcure pourrait être utiliser en formation pour obtenir des formes évasé mais pas pour former des fruits (comme pour le pommier).

Ce qui se rapprocherait le plus du solaxe pour le kaki serait le port pyramidale (non palissé) mais il y aurait des sous-mères et des tailles pour refaire des rameaux fruitiers, ce qui est proscrit dans le solaxe classique. Le Ferraguti (proche structurellement mais différent du point de vue de l'agencement des canaux de sèves).
Karmi3529 a écrit le 04/01/2018 09:19 (ref msg # 61071 )
Après je ne sais pas si la conduite est différentes pour les cultivars issus D. virginiana et hybrides.
Karmi3529 a écrit le 04/01/2018 09:37 (ref msg # 61073 )
Je vois 4 type de taille : 

1/ Taille de formation

2/ Entretien : suppression des rameaux rachitiques, puits de lumière, suppression des rameaux mal éclairé

3/ Taille des rameaux mixtes (rameaux de l'année avec bourgeons végétatifs et floraux) ? Porteront les fruits l'année suivante.
- Faut il tailler les rameau mixtes ? Peut-être que ce n'est pas nécessaire.
- Cela favoriserait-il la qualité des prochains rameaux mixtes ?
- Si oui, à combien d'yeux tailler les rameaux mixtes ?

4/ Taille des "ex rameaux mixtes" : les branches porteuse des fruits et des nouveaux rameaux mixtes.
- À combien d'yeux tailles ces rameaux ?

Une taille au moment de la fructification est souvent préconisée mais à ce moment on ne distingue pas les bourgeons végétatif et les bourgeons à fleurs.
Il semble donc qu'une taille en mars soit plus indiqué pour "savoir un peu ce qu'on fait".
Karmi3529 a écrit le 14/01/2018 15:07 (ref msg # 61357 )
Proposition actuel pour le message précédent (apport des conseils d'un pépineriste spé kaki) : 
1/ comme on veut
2/ idem
3/ Taille au dessus du 9ème bourgeons
4/ Normalement il y a avait quelques bourgeons végétatifs dans le rameaux mixte qu'on a déjà taillé. On sélectionne l'un de ces rameaux pour continuer la structure de l'abre et on supprime les autres (sauf si on veut en garder pour étoffer l'arbre). Ce rameaux sera tailler au dessus du 9ème bourgeons etc. etc..

À adapter en fonction des variétés


greffer.net >> Hors-sujet