racines

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


pat05 a écrit le 05/10/2017 18:33 (ref msg # 59699 )
bonjour à tous . je voudrais poser une question quelque peu généraliste sur le système racinaire des arbres. je me suis souvent demandé si un arbre construit son système racinaire pendant le repos végétatif ? autrement dit est ce qu'il vaut mieux planter un jeune arbre a l'automne ou au printemps ? et deuxième interrogation est-ce que le pivot sert uniquement à l'ancrage ou a-t-il une autre fonction
VELOTIBI a écrit le 06/10/2017 11:05 (ref msg # 59715 )
Bonjour. Je me permets de compléter la question. Est ce que toutes les racines ont elles la même fonction ? Existe t-il une différence entre celles en surface et celles en profondeur ? Collecte de l'eau et collecte des minéraux ?
floyd a écrit le 06/10/2017 21:59 (ref msg # 59720 )
Le proverbe, pour le coup, a raison; les plantations précoces, à la sainte Catherine, permettent au chevelu racinaire de se développer.
On le vérifie toujours lorsqu'on sort de jauge, un plant qui y séjourne depuis quelques semaines.
Bien entendu, le sol doit être hors gel… d'où l'intérêt d'un épais paillage.

Je ne pense pas qu'il y ait une différence anatomique entre les racines. Mais ce qu'on remarque aujourd'hui c'est qu'elles fonctionnent en symbiose avec les mycorhizes, développant ainsi un remarquable moyen de capter eau et sel minéraux.
http://photos.plantes-et-jardins.com/magazine/1301/mycor.jpg
pat05 a écrit le 08/10/2017 18:43 (ref msg # 59730 )
la mycorhisation est un sujet très intéressant j'ai d'ailleurs mycorhisé des semis de poncirus et de papeda en décembre 2016 au moment du semis. moitié avec, moitié sans, pour juger par moi-même de la différence .mais cette expérience n'est pas comment dire "sérieuse" car le faible volume des contenants et le fait que ceux-ci sont tributaires de mes arrosages ne faits pas de cela une expérience appropriée .rien de comparable avec une plantation pérenne en pleine terre .ceci dit je mycorhise systématiquement mes nouvelles plantations. mais mon problème vient de la nature de mon terrain (argileux calcaire) encore que le calcaire ne soit pat très actif . pour planter il faut creuser et c'est là ou ça ce corse. je dois employer le pic et la barre amine. de nature très sec et remplit de pierre. . Après avoir subi de nombreux échecs avec des arbres acheter . en conteneur ou racines nu .( ils ne vivent pas trop mal les deux premières années ensuite dés que les racines rencontrent le sol naturel tout s'arrête) .je constate que les semis spontanés eux marches trés bien (chênes aubépines églantiers etc.) sans aucun arrosage ils prospèrent . et ma conviction vient que c'est la suppression du pivot sur les arbres achetés qui en est la cause . d'où ma question sur la fonctionnalité des racines
Ferréol a écrit le 08/10/2017 18:48 (ref msg # 59731 )
On peut aussi légitimement penser que les racines superficielles seront celles qui apporteront le plus d'azote et d'autres éléments abondants et disponibles dans les horizons superficiels des sols alors que les racines profondes permettront un approvisionnement en eau de l'arbre même au plus sec de l'été.

Les racines des arbres sont aussi des organes de réserve importants.
clow a écrit le 13/10/2017 05:06 (ref msg # 59776 )
Je me permet de définir deux points qui peuvent apporter quelques réponses.

1) la racine pivot et importante pour l'ancrage au sol certes mais aussi pour aller chercher l'eau en profondeur ainsi que des nutriments non utiliser.
Si je dit cela c'est que je fait une distinction en l'arbre de prairie qui vas pousser de manière libre sans trop de concurrents et où les racines superficielles serons utile. Et celui poussant dans un bois ou encore dans une haie naturel de ronces et autre arbuste type prunellier aubépine etc.

Ici vous en convenez qu'entourer de ronce et autres concurrents la racine pivot à toute son importance car c'est pas aux niveaux superficiel qu'il trouvera le plus d'éléments

2) Quand aux racines superficielles, elles servent je pense autant à l'ancrage que le pivot pour avoir une bonne résistance face au vent ( nous sommes nous même plus en équilibre sur 2 jambes écarter qu'avec les 2 jambes jointe ).

D'ailleurs je pense que l'ancrage ( l'équilibre est la résistance ) est davantage lier au superficielles tandis que le pivot sert pour chercher les nutriments et l'eau afin d'être compétitif et d'assurer la résistance à la sécheresse ainsi que de servir d'ancrage ( en terme d'ancre comme pour un bateau pour éviter l'arrache mais pas en terme d'équilibre ).

Les superficielles peuvent aussi servir à limiter l'installation de future concurrents ou générer un rejet en cas d'accident,

Pour conclure je pense que ses deux systèmes son complémentaire est assure à l'arbre le maximum de chances de survit, si les plantes ( surtout les arbres ) forme en germant d'abord un pivot c'est que la nature les poussent à aller chercher en profondeur leur nourriture en premier et pas tant en surface.

Si on prend en compte les herbes, les ronces, les arbuste ( prunelliers etc ) il s'agit d'un champ de bataille en surface ou la moindre miette est utilisé, mais je pense aussi que le pivot sert de racine combattante permettant aux arbres de se frayer, voir se créer un chemin en profondeur en forçant les racines des ronces et autre arbustes aux racines moins puissante .
pat05 a écrit le 13/10/2017 09:20 (ref msg # 59778 )
merci a vous pour vos réflexions .j'ai trouvé ceci
http://www.plante-et-cite.fr/data/fichie...
floyd a écrit le 13/10/2017 12:43 (ref msg # 59781 )
Merci pour ce partage pat05.
Ce remarquable document regroupe des notions et des découvertes de ces 30 dernières années.
… et l'on voit que les choses sont diverses et souvent plus compliquées que dans les ouvrages pour jardiniers!
L'occasion de saluer la mémoire de mon prof, Pierre Raimbault qui fut un des premiers à faire émerger ces notions.
Irinenn a écrit le 25/12/2017 22:46 (ref msg # 60835 )
Un des substrats les plus fabuleux pour la mycorhysation est l'arène granitique, elle détrône tous les meilleurs engrais du monde.


greffer.net >> Hors-sujet