Chêne vert à glands doux

greffer.net >> Autres fruits

Selection a écrit le 22/09/2017 13:15
Hello,

j'ai entendu dire que les glands de chêne vert se consomment en Afrique du Nord, avec jusqu'à 20 % d'arbres ayant des glands doux dans une certaine région montagneuse atteignant les -22°C.

Quelle probabilité d'avoir des arbres à glands doux à partir d'un semis d'un arbre à glands doux? Ceci permettrait d'éviter de devoir y aller plusieurs fois, (une fois pour avoir les PG, l'autre pour les greffons), ou de prendre des rejets de souches (transport de sol=danger d'introduction de pathogènes).

Les chênes verts français ou espagnols sont-ils à glands doux? Qu'en est il de la résistance au froid?

Ce serait une plante très intéressante pour l'apport en glucides, de plus comme arbre fourrager supportant bien la taille.

Selection
floyd a écrit le 22/09/2017 14:36
Bonne question, de mémoire beaucoup de gens ont travaillé le sujet avec plus ou moins de succès et de difficultés.
Une recherche en bibliothèque s'impose. Voir par exemple du coté de la Société Nationale d'Horticulture de France. (SNHF)
https://www.snhf.org
Selection a écrit le 22/09/2017 17:12
Quelques liens sur les glands comestibles, et le chêne vert...

http://www.fruitiers-rares.info/articles...

http://www.tela-botanica.org/page:chene
floyd a écrit le 22/09/2017 19:51
La synthèse bibliographique de Telabotanica est remarquable.
Les limites du "possible" sont clairement dites.
La difficulté majeure reste la sélection; si l'on part d'un semis ça devient une affaire de grande patience.
D'où l'utilité d'une multiplication végétative, par greffe bien sûr, pour conserver le patrimoine des arbres aux glands les plus doux, quand on a la chance d'en trouver un.
ké20 a écrit le 22/09/2017 22:40
il faut continuer la discussion ici je pense
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
diospyros a écrit le 24/09/2017 00:53
Salut Selection


Pour les -22°c je ne sais pas, la ou je suis les températures ne descendent pas si bas, et a mon avis dans tous le Maghreb ont ne doit pas avoir beaucoup de massifs ou les températures dégringolent à ce point.

Sinon, en effet, le gland doux est consommé régulièrement, tout du moins en Kabylie (dans d'autres régions aussi j'imagine). C'est également, un excellent apporte en calorie pour le bétail et la volaille pendant l'hiver (et le reste de l'année).

En général, bien sur, les chênes se resèment tout seuls et il n'y a pas de selection d'autant plus que le chene vert constitue une des principales essences qu'on y trouve.

Les chenes espagnols produisent aussi des glands doux, et tu dois pouvoir en trouver en pepinières sous l'appelation "belota".
Bruno a écrit le 24/09/2017 17:16
Sur mon terrain, il y des chênes verts indigènes, ils ont leurs glands doux. Mais le problème est que la pellicule qui entoure l'amande (qui correspond au tan des châtaignes) est très adhérente et c'est donc difficile à préparer. J'avais acheté, du temps où la pépinière de l'Huveaune était encore en activité, 2 chênes verts qui avaient les glands doux. Pour l'instant il n'ont pas fructifié. Ils ne sont pas de la même espèce que ceux de mon terrain car leurs feuilles sont un peu plus argentées. Les chênes à glands doux cultivés doivent avoir le tan qui se détache facilement. Les chênes pubescents indigènes de mon terrain ont des glands amers mais le tan se détache facilement.


greffer.net >> Autres fruits