Greffe de néfliers sur poirier;observations

greffer.net >> Poirier

tropique a écrit le 29/05/2017 17:51
Voici mes observations sur la greffe du mespilus germanica et eryobotria sur pyrus.Corrigez mes erreurs,svp:




Le greffon vertical est un mespilus germanica greffé pyrus communis, en 2017.Il est ramifié et porte déjà un fruit.Il a été pincé du fait que sa vigueur dérangeai la croissance du greffon amélanchier,à sa droite.
Conclusion: Le neflier germanica est parfaitement compatible avec le poirier

Le cas du néflier japonica greffé sur poirier pose problème:



En 2016 j avais greffé le néflier japo. sur poirier.Le greffon n avait émis qu une seule pousse qui avait commencé à végéter en début d hiver suite à l entrée en dormance du PG




La pousse de 2016 est toujours dégarnie,j espère qu elle poussera d ici deux ou trois mois.Par contre,en 2017 deux nouvelles pousses viennent de gicler en même temps que celles du pied mère.En début d hiver elles vont végéter à leur tour.
Conclusion:Le néflier du Japon ne fructifiera jamais s il est greffé sur poirier,cognassier,néflier germanica,crataegus,sorbus et malus,pour la raison suivante:
-Celui-ci fleurit en hiver alors que les pg cités ci-dessus sont déjà en dormance.On ne peut changer la donne du fait que la végétation du greffon est calquée sur celle du pied mère.
Existe-t-il un fruitier compatible qui fleurit en hiver ?--Je ne le pense pas
Si l année prochaine ce greffon sera bien ramifié,je sur-grefferai dessus le poirier pour voir si cela le stimulera ,j en doute
Bruno a écrit le 30/05/2017 09:04
"Conclusion: Le neflier germanica est parfaitement compatible avec le poirier". Ceci est inscrit dans l’article https://www.greffer.net/?p=342
J’en ai d’ailleurs 2 que j’ai greffé il y plusieurs années. Cette année j’ai aussi greffé du poirier dur le néflier germanica, pour l’instant ça a pris.
tropique a écrit le 31/05/2017 02:28
Salut Bruno

Effectivement,en ce qui concerne la greffe, presque tout y est dans les fiches du forum ou discussions entre membres,il suffit de chercher.Les petits rappels seront toujours utiles pour ceux qui oublient de piocher dans l encyclopédie Greffer.Net

En ce qui concerne le greffon eryobotria,si celui-ci évolue convenablement pendant l été,cet hiver je n hésiterai à l installer au chaud afin d empêcher le pg d entrer en dormance,cela l épuisera un peu,mais le test mérite un petit sacrifice
belinsecte a écrit le 25/08/2017 17:04
Si je te lis bien Tropique, ta greffe d'eriobotrya continue de pousser sur poirier (2ème année).
Le fait qu'il s'arrete de pousser en hiver est également observé sur ses propres racines.

si tu supprimes toutes les repousses du PG, l'eriobotrya pourrait fleurir dans quelques années (ça pousse pas vite).
L'article dédié ne fait pourtant pas mention du poirier en PG, mais fait mention qu'il se greffe Sur aubépine et cognassier, il y fleurit et fructifie sans problème.
Il pourrait en être de même sur poirier.
il y a des cas de compatibilité PG feuillu/greffon persistant, jamais l'inverse.
tropique a écrit le 26/08/2017 16:10
Belinsecte--D après mes observations,l eryobotria japonica ne fructifiera jamais sur poirier ou autre fruitier qui fleurit au printemps.
Voici mon raisonnement,sauf erreur de la part du novice que je suis :




Voici ou en est actuellement le japonica sur poirier qui n est pas encore entré en dormance.
Que va-t-il se passer par la suite?
Lorsque l hiver sera là,le pg va entrer en dormance qui persistera jusqu au printemps.C est au cours de cette période de dormance du pg que l eryobotria j.pousse, fleurit et fructifie.Comme il n est plus alimenté en sève,il ratera toutes ces étapes
Ce n est qu au printemps que le greffon partira en végétation qui durera jusqu à l hiver,et le cycle recommencera
Conclusion:
-Ce greffon ne peut fleurir entre le printemps et début d hiver,donc récolter sur celui-ci relève du rêve.
-Deux fruitiers ne peuvent être totalement compatibles que s ils fleurissent durant la même période,ce qui n est pas le cas ici.

Un cas inverse:
Si on greffe un fruitier qui fleurit au printemps sur eryobotria j. ça ne marchera pas aussi:




Mespilus germanica qui végète sur eryobotria j.(greffe de 7 mois).Les nèfles ne seront jamais au rdv

Voici une greffe compatible 100% :



Mespilus g. sur pyrus(greffe de 7 mois).Le greffon fait un mètre et porte un fruit
Ici le pg et greffon ont le même cycle de végétation.

Il se peut que je me trompe dans mon raisonnement,il se peut qu ailleurs cela se passe autrement,merci aux amateurs éclairés d y apporter leur contribution.
belinsecte a écrit le 03/09/2017 09:56
un raisonnement n'est pas une observation

j'écrivais précédemment:
...il se greffe Sur aubépine et cognassier, il y fleurit et fructifie sans problème.
Il pourrait en être de même sur poirier.
il y a des cas de compatibilité PG feuillu/greffon persistant, jamais l'inverse.

fais moi mentir si ton néflier commun (Greffon feuillu) survit longtemps sur neflier du japon (PG persistant)?
tropique a écrit le 03/09/2017 22:14
Belinsecte avait écrit: "il y a des cas de compatibilité PG feuillu/greffon persistant, jamais l'inverse."
Loin de moi l idée de contredire l expérimentateur chevronné que tu es,mais personne ne peut affirmer détenir tous les secrets de la nature.
Jette un coup d oeil sur mon dernier post concernant la greffe des anonacées et dis moi ce que tu en penses,svp

Bien sûr que le mespilus g. ne réussira jamais sur l eryobotria j. du fait que la floraison de l un survient au printemps alors que celle de l autre survient en hiver,sans parler du grand décalage entre les périodes de leur entrée en dormance et leur départ en végétation
belinsecte a écrit le 04/09/2017 09:37
je relate ce que je trouve sur le forum, et ce que dit Bruno je crois, j'espère ne pas paraitre présomptueux . Je serais content si tu me donnes un exemple contraire, une contradiction instructive. j'ai moi-même échoué une greffe d'elaeagnus caduc sur elaeagnus persistant. J'ai l'impression que tu concluais trop vite, sans attendre le retour de l'expérience, que le bibacier ne fleurirait pas sur poirier. Merci pour ton partage, grâce à toi dans quelques années nous serons fixés. Qu'est ce qui te fait conclure que PG et greffon devraient avoir des périodes de floraison pas trop décalées? Bibacier fleurit en décembre greffé sur aubépine et cognassier qui fleurissent eux, au printemps. Pourrais tu donner le lien de ton post sur les annonacées, aurais tu greffé avec succès du caduc sur du persistant? La nature nous réserve ses surprises...
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 05/09/2017 01:58 par belinsecte
tropique a écrit le 04/09/2017 14:24
Bien sûr que je crois en tout ce que disent les amateurs éclairés,mais je n hésite pas à étaler mes tests contradictoires afin de mieux comprendre le pourquoi des choses,c est toujours instructif,surtout que je n ai aucun recul sur le long terme concernant ce genre de greffe.
Je me demande aussi si le climat et la façon de greffer n influencent pas les résultats

En ce qui concerne le bibacier sur cognassier,pourrais-tu m aider à lever le voile sur une question qui m intrigue,svp ?
--Partant du fait que le bibacier fleurit en décembre, période durant laquelle le cognassier(pg)se trouve en pleine dormance,je me demande qui nourrit le greffon bibacier ?
Pendant l hiver 2016/2017,j avais constaté que lorsque le pg poirier est entré en dormance,le greffon bibacier en a fait autant.Cet hiver je vais voir s ils adopteront le même comportement.

Concernant la greffe des anonacées,mon dernier post est d actualité dans la section "autres fruits".
En voici un résumé:



Au centre: asiminier greffé sur cherimoya,on ne pas dire que ce greffon de 3 mois manque de vigueur





Actuellement l asiminier est en pleine dormance à l instar de beaucoup de mes fruitiers.
Il faut attendre plusieurs années avant de conclure si le caduc réussit ou non sur persistant
Ce qui est valable pour les quelques espèces locales peut-il l être pour les millions d espèces que recèle la nature?
belinsecte a écrit le 05/09/2017 01:50
Tout ce que je peux dire est que le bibacier fleurit en décembre greffé sur cogn ou sur aubépine. Tu as bien compris.
Je n'explique rien. Le constat est la seule connaissance qui m'importe, plus que de croire comprendre le pourquoi.
Quand tu écris qu'il est entré en dormance sur poirier, tu veux dire qu'il a arrêté de pousser (comme tous les bibaciers), ou qu'il a perdu ses feuilles???
Ton autre sujet https://www.greffer.net/discussion/viewt... de greffe sur annona cherimoya: asiminier caduc a démarré sur cherimoya semi-persistant mais redémarrera-il au printemps? Tiens nous au courant, peut-être aurait-il + de chances en supprimant toutes les repousses du PG en hiver, sinon la greffe pourrait être rejetée comme un corps étranger.
tropique a écrit le 06/09/2017 01:53
Le greffon bibacier perd ses feuilles en hiver et repousse lorsque le pg redémarre.L hiver c est demain,je n oublierai de poster une photo de l ensemble.
Concernant l asiminier sur cherimoya tu me suggère de supprimer le rameau cherimoya ainsi que les greffons d atemoya et de corossolier,c est bien ça ? -

Pour la floraison du bibacier sur cognassier: j y crois
Pour la dormance du bibacier sur poirier: j y crois aussi
Y-a-t-il une explication à cela ?--Seuls les connaisseurs pourront y répondre
Néanmoins voici mes constatations:
1--Lorsqu on insère un greffon,on prend soin d éliminer tout ce qui est en dessous,et plus tard,tout ce qui est en dessus,donc le greffon est en liaison directe avec le pg .
2--Dans mon cas,je ne pratique que la surgreffe et, ne taille jamais ni en dessous ni en dessus,de ce fait,il y a toujours un intermédiaire entre le greffon et le pg raciné.Lorsque cet intermédiaire vigoureux entrera en dormance il n y aura plus de liaison entre les racines et le greffon,ce qui fait que ce dernier sera à la merci des caprices de l intermédiaire

Je ne sais pas si cette constatation est à sa place ou bien le ridicule ne tue jamais
J explique mal, comme d habitude.Désolé
belinsecte a écrit le 07/09/2017 17:13
Re,
Tes précisions sont très pertinentes à mon avis.
Je ne sais pas si à ta place je supprimerais tout le vert (Pousses du PG et de 3 greffes), un peu dommage non?

Désolé j'avais mal lu ton post du 29 mai, tout est clair: ta greffe de bibacier sur poirier date de 2016 puis a perdu ses feuilles en hiver. J'ai interprété "végéter" qu'il garde ses feuilles, mais tu as bien écrit que la pousse de 2016 était encore dégarnie... ops: Dans ce cas je ne sais si par miracle il fleurirait ni quand... (j'en doute, mais la surprise peut-être, grâce à toi?)

Quel est l'intermédiaire entre ton greffon et ton PG?
En attendant ta réponse
tropique a écrit le 08/09/2017 22:25
Concernant les anonacées,je pense que je ne toucherai à rien,sinon la multi-greffe n aura plus de charme

Pour l intérmédaire entre poirier et bibacier je m explique:
Le bibacier est soudé au poirier qui est lui-même soudé à un pg dont j ignore tout,de ce fait,l intermédiaire ne pourrait être que le poirier,ça tu le savais
En voici une photo du jour:



Sur-greffon bibacier : Lorsque les deux pousses 2017 avaient giclé,la pousse 2016 s était desséchée(en bas)
Le feuillage du pg poirier commence à se dessécher à la base des rameaux,le feuillage du bibacier commencent à cramer
En hiver je posterai une photo des rameaux dégarnis.Au printemps je tenterai la même greffe mais celle-ci sera réalisée de façon à ce qu il n y est aucun rameau poirier entre bibacier et racines


greffer.net >> Poirier