approche de la nature et de ses principes pour l'arboriculture etc

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


clow a écrit le 02/03/2017 05:47 (ref msg # 57238 )
Bon voilà j'entame un fil un peu spécial pour vous expliquer mon approche personnel de la nature et ses applications ou pas car parfois même si j'en connais la réalité mon égo à du mal à l'accepter donc parfois je ne suis pas cette approche que je vais vous expliquer, car je la trouve parfois cruel même si au final mon fort intérieur me dit que je suis dans l'erreur.

Ce fil en fera certainement bondir certains, c'est pas grave car moi aussi la première fois que j'ai compris tout cela j'ai bondis et je n'avais pas envie de l'admettre mais la vie m'a un peu forcé à ouvrir les yeux pour l'admettre donc si vous avez envie de bondir je le comprendrais parfaitement.

Je rajoute avant de commencer que ce fil sera compléter par un paragraphe chaque semaine qui viendrons petit à petit complété cette approche de la nature et de ses principes, même si chaque paragraphes aurons un thème différent donc pourrons ce lire et se critiquer de manière distincte ils se complète pour au final former un tout tel un corps avec ses différents organes.

Le don naturel

Je vois souvent certains groupe qui parle du don ( don de soi, don matériels pour aider les démunis, etc etc )

Là je vais mettre un peu cela en branle tout simplement car la nature, le concepteur, le créateur, dieu etc appeler le comme vous voulez moi ce sera par concepteur que je le nommerais car dans concepteur il y a concept et qu'un concept permet la conception intelligente d'une chose.

Pour moi la nature n'a pas était construite de manière stupide et le don en fait naturellement parti s'en qu'on s'en rende compte, oui le concepteur nous a donner s'en qu'on s'en rendent compte un moyen d'offrande universelle et dont on ne s'aperçois pas dans certains cas et néglige dans d'autre etc.

Le don est l'action de donner sans contrepartie.

Le don se veut désintéressé et intemporel, cependant, pour faire honneur au don, la personne en bénéficiant peut faire un don en retour, qu'on appelle le contre-don. Il ne s'agit pas d'un acte d'échange de valeurs comme la vente ni le troc, puisque le receveur n'est pas tenu de rendre le don et la valeur des dons ne rentre pas directement en compte.


Vous aller me dire mais on vas où là, tout simplement dans le moyen d'offrande sans contrepartie qui a été installer chez chaque être vivant ou non par la nature elle même à savoir 4 peut être qu'il y en a d'autres mais je ne les aient pas encore trouver.

1) Le don de nos déchets alimentaire excréments:

oui c'est un don car c'est pas quelque chose que l'on fait ( ni les animaux ) avec des intérêts en tête donc c'est un acte qui est généralement completement désintéressé.
Chez les arbres c'est pareil en un peu différent qu'en même car ces excrément ou incrément peut être que c'est plus exact forme la lignine enfin c'est ce qui parait être le plus proche de cela.

Se don est d'une grande importance pour les êtres vivants, même si on s'en rend pas compte et que l'on vulgarise cela chez l'être humain comme chez l'animal en tant que malpropre et malsain même si c'est le produit de leur alimentation qui provient du don d'un autre organisme ou dans le cas des carnivores d'un vol ( celui d'une vie ) cette fois, mais vous verrez qu'en suivant au fil des semaine cette approche de la nature qu'il s'agit bien d'un don pas le plus joyeux mais bel est bien un don et vous aller même en avoir une première partie de réponse au point 4.

Pour en revenir à sont importance il est important tant pour les végétaux car cela leur apporte un amendement naturel pour le sol mais parfois même cela permet le transport des graines qui serons resemer plus loin.
Quand aux animaux ils profitent eux aussi des excréments des végétaux et surtout chez ceux des arbres il peuvent servir de nourriture aux xylophage, servir d'abris aux petit animaux aux champignons et à un tas d'autres organismes vivant.
Et sans oublier les servissent que rendent le bois à l'homme que cela soit pour le chauffage ou la construction.

Donc c'est vrai que ceux qui estime que la merde est un déchet non précieux dont il faut absolument évacuer très très loin car c'est caca boudin, je trouve à tout ceux là et je ne m'excuserais pas pour ce que je vais dire que leur raisonnement est très très stupide, non pas parce qu'il sont idiots mais par leurs ignorance de la chose enfin en espérant que cela soit cela, car sinon cela en fait des aveugles au final.

De plus je rajouterais que depuis des millénaires des excréments sont fait dans la nature par les animaux mais aussi à une époque par les hommes et que c'est déchets se sont tous parfaitement décomposé au sein de la nature contrairement à certaines choses.
Et que je trouve l'acte de chier dans des toilettes gorger d'eau propre d'une idiotie sans pareil car comprenais une chose.

Quand nous achetons de la nourriture nous payons et bien entendu de la tva,
quand nous chions dans les toilettes et son eau propre nous allons payer pour l'eau des chiottes véhiculé et pour le traitement de ses eau, oui vous allez payez pour un acte qui se fait naturellement par la nature et qui a pour objectif premier le cycle de l'azote et votre offrande à mère nature pour la nourriture dont vous vous êtes bien servis.
Mais cela ne s'arrête pas là car ses déchets une fois transformer vont pour une part devenir des engrais, engrais que vous allez acheter et dont vous allez payez de la tva.

Donc

notre système est vraiment incroyablement au point et on en est fière et bah c'est

2) Le don de nos excréments ( ou produit de notre respiration )

Bah oui quand on respire il se passe l'aspiration puis l'expiration qui rejette le produit ( déchet ) de notre aspiration.
C'est aussi une forme d'excrément comme la sueur aussi même si je n'en mentionnerais pas le rôle ici et c'est quelque chose que l'on fait aussi de manière désintéressé et même sans y penser la plupart du temps.

Mais ce don qui est lui aussi une sorte d'excrément a une importance capitale pour la vie tant celle des végétaux qui utilise le co2 issue de notre expiration que nous qui avons besoin du leur pour notre oxygène .

3) le don de nos actions naturel
Chez les animaux c'est par leur recherchent alimentaire qu'ils offrent ce don gratuitement et oui et oui qui n'a pas trouver le hérisson sympa quand il manger les limaces et escargots du potager, qui n'aiment pas les oiseaux quand ils viennent faire le ménage dans les chenilles défoliatrice de nos cher arbres fruitier.
Mais dans la nature sauvage même la limace et les autres prédateur on la même importance que les deux premier pour évité la surpopulation est réaliser un éclaircissage naturel de telle ou telle végétaux ou animaux car oui on n'aime bien aussi quand le chat s'en prend au souris même si elles elles ne doivent pas trouver l'acte très sympathique.

Donc oui parfois la cruauté qu'un animal vas exercer sur un autre vas servir de don naturel pour un autre organisme vivant puisse avoir plus de chance mais je reviendrais sur ce point plus en détail dans un autre paragraphe peut être que le mot chapitre serais d'ailleurs plus approprié .

Chez l'homme c'est assez difficile à dire puisque il fait souvent de fois les choses de manière irréfléchi donc on peut dire que quand il plante un arbre, il fait un don oui mais quand il fait rouler sa voiture non cela coule de source.

Chez les végétaux même si ils son statique il font quand même des actions ne serais ce que procuré de l'ombre, des fleurs qui font venir les abeilles qui sans s'en rendre compte leur offres leurs actions naturel de pollinisation donc les végétaux même statique exerce bel et bien des actions très importante pour la faune dont l'homme fait parti mais dans cette action il faut aussi penser à leur action de protéger leurs semence ( pépins, graines, noyaux ) d'une chair parfois fondante est délicieuse qu'on nome un fruit et dont on se nourris avec grand plaisir car la chair du fruit n'est pas ce qui nourris la semence en premier cette chair n'est là que pour la protégé et lui assuré un milieu convenable à la germination si les conditions ne sont pas toutes réunie car c'est surtout le pédoncule qui nourris la semence tel un cordon ombilical reprenais moi si je me trompe sur ce point mais c'est de cette manière que l'on m'a appris les chose.

4) Enfin le quatrième don naturel est notre mort et oui le corps mort de tout être vivant est une source de nourriture pour d'autre qu'il s'agisse d'un arbre mort ou d'un animal, mais cela ne s'arrête pas là les os eux même peuvent servir à divers fin comme médicament à une époque, comme amendement minéral bah oui, ou encore pour servir en marqueterie en bijouterie etc mais les os ne sont pas les seuls tout les partie peuvent servir à la nature ou a ceux qui y vivent.

Donc voilà je termine ce premier chapitre qui expliquera mon approche de la nature et de ses principes et de ses liens avec l'arboriculture mais aussi la société humaine dans sont ensemble.

La prochaine fois je parlerais plus de l'importance de la génétique dans cette approche .

Sur ce ceci est ouvert à toutes les critiques même les plus virulente osez dire ce que vous en penser sans détour.
clow a écrit le 02/03/2017 06:01 (ref msg # 57240 )
Petit plus que j'avais oublier.

Dans nos sociétés actuel le don naturel peut être par exemple la sciure issue de la découpe du bois dans une scierie, la cendre de bois d'un boulanger qui cuit au bois, etc à vous de voir ce qui peu correspondre à ce principe dans votre cas mais sachez que le don est naturellement inscrit en vous par les exemples mentionner plus haut, au final il s'agit d'une sorte d'échange indirecte sans qu'on s'en aperçoivent, inscrit dans le processus naturel.


greffer.net >> Hors-sujet