Gréffer un avocatier

greffer.net >> Greffage

geo2a a écrit le 13/02/2017 20:23 (ref msg # 56952 )
Bonjour

je pense que le sujet n'a pas étés soumis a ce jour :

Sur quel support ou porte greffe peut on greffer un avocatier ? et pour une greffe ordinaire quelle est la meilleur période ?

merci a celui qui pourra éclairer ma lanterne

salutations

:
gavot a écrit le 13/02/2017 21:58 (ref msg # 56957 )
Greffer sur avocatier de semis, peu importe la variété du noyau , la compatibilité est bonne me semble t'il , en tous cas pour les greffes que j'ai fait.
Il y a peut être d'autres persea que l'avocatier qui seraient utilisables en PG.
Après dans les lauracées on peut penser au laurier noble mais c'est très différent, le laurier est beaucoup plus ligneux à diamètre égal.

Sur les modalités et la période de greffe, après pas mal de tâtonnements j'en ai réussi assez régulièrement en juin-juillet, sous serre, en anglaise compliquée avec un greffon comportant de préférence le bourgeon terminal du rameau prélevé.En plus de l'humidité de la serre, partie greffée enfermée dans un sachet polyéthylène translucide. Feuilles conservées au dessous du point de greffe, mais élimination des bourgeons latéraux qui apparaissent sur le PG. Des températures élevées (40°C) ne sont pas préjudiciables . Arroser, fertiliser...
Les greffes faites tard , en août, végètent alors que celles faites en juin juillet se développent bien .
geo2a a écrit le 19/02/2017 12:17 (ref msg # 57044 )
merci
pour la réponse ,j'ai un avocatier de plus de trente ans qui produit bien ,j'ai un porte greffe de deux ans au moins sur lequel j'ai déjà loupé des greffes ,je vais donc réessayer !

merci
gavot a écrit le 19/02/2017 13:54 (ref msg # 57046 )
Le sachet plastique doit bien sûr inclure la partie greffée. Peu importe que les feuilles du PG que l'on conserve soient à l'intérieur ou à l'extérieur du sachet. Par contre les bourgeons latéraux qui se développent à l'aisselle des feuilles doivent être rapidement enlevés.Por cela ôter périodiquement (toutes les semaines environ) le sachet plastique pour le contrôle de ceux qui se développeraient à l'intérieur, peu visibles avec le sachet plus ou moins embué.
Je ligature avec du buddy tape. Je couvre les sections (y compris celles des pétioles de feuilles) avec du mastic Lac Balsam.
gavot a écrit le 19/02/2017 13:57 (ref msg # 57047 )
C'est important de reproduire un avocatier qui produit bien . J'en ai moi aussi un , un peu plus jeune, mais qui donne des signes de fatigue. J'en ai ainsi greffé quelques uns avec ce clone l'été dernier.
diospyros a écrit le 20/02/2017 11:13 (ref msg # 57057 )
Gavot, je me permets d'apporter quelques petites infos en plus si tu le permets.

Pour la greffe de l'avocatier, la fente est la technique couramment utilisée en Amérique alors qu'en Espagne on privilégie l'anglaise simple sur les pépinière commerciales à grande échelle.

Le bourgeon terminal n'est pas nécessaire en soi.

Pour ma part je greffe à tout moment de l'année à partir sauf l'hiver. La greffe à l'intérieur est possible mais si l'air est trop sec et la lumière trop faible, les feuilles ne se développe pas.

Enfin à 40°c l'arbre ne souffre pas mais il y a un arrêt de la végétation.

Pour ma part, j'utilise du parafilm qui me sert de ligature en faisant plusieurs tous, et qui me sert aussi à protéger le greffe en l'enveloppant d'un seul tour.

Gavot tu as greffé quelles variétés?
gavot a écrit le 20/02/2017 12:31 (ref msg # 57058 )
Diospyros,
Mon expérience se limite à quelques dizaines de sujets : les observations que je fais n'ont rien d'exhaustif, il faut seulement les considérer comme "dans ce cas , ça a marché" ce qui n'exclut nullement d'autres façons de procéder.
Je n'ai pas d'autre part mesuré les températures exactes dans la serre, mais la température diurne dépassait certainement 40° ; il se peut que la croissance se soit poursuivie pendant la nuit où la température s'abaisse.
Pour les greffes de la fin août, j'ai constaté que la greffe reprenait, mais végétait, avec pourtant des températures de 20 à 25° au moins. Peut être que la longueur du jour est elle aussi à incriminer ?
En ce qui concerne la présence du BT favorable à la reprise, cette observation est basée les quelques sujets que j'ai greffés, un lot assez homogène de PG Mexicola, greffés en Zutano et Hass. Les greffons pourvus du BT avaient un développement plus rapide.

J'ai greffé du Zutano, Hass, et un sujet fructifère franc de semis qui ressemble à un Hass.
diospyros a écrit le 20/02/2017 21:55 (ref msg # 57070 )
Salut Gavot,

loin de moi l'idée de dire que tu faisais mal ou que ce que tu disais était faux!!

Je voulais juste élargir le champs des possibles sur certains points et énumérer quelques précautions qui sont parfois prises par ceux qui font de la multiplication de l'avocatier leur métier.

Pour les greffes du mois d'aout, tu as peut etre raison, je n'ai pas eu l'occasion de le constaté n'ayant jamais greffé à cette période.

Peut etre que le BT se développe effectivement plus rapidement, d'ailleurs je crois que c'est le cas pour les caduques. La raison pour laquelle je ne l'utilise pas c'est que j'espère faire preuve de chance à chaque fois en voyant les 3 bourgeons débourrer et former ma structure des la première poussée végétative du greffon.

Aurais-tu des photos des fruits issus de ce franc?
gavot a écrit le 20/02/2017 22:11 (ref msg # 57073 )
bonsoir Diospyros,
Je voulais seulement resituer mes observations, qui n'ont aucune prétention scientifique, et ne valent que pour une recette, parmi d'autres!
J'ai galéré longtemps avant de réussir à greffer un avocatier, c'est en voyant des videos de greffes en milieu tropical, manifestenent faciles, que j'ai pensé que températures et humidité élevées et constantes étaient facteurs de réussite, ce que j'ai vérifié.

J'ai aussi fait de chips, ça marchait moins bien que les anglaises. Je pratique l'anglaise compliquée parce qu'elle est plus....simple pour le maintien du greffon et la ligature !

Je posterai des photos du franc quand j'aurais remis la main dessus. Je crois les avoir déjà évoqués dans "avocatiers résistants au gel"
gavot a écrit le 20/02/2017 22:16 (ref msg # 57074 )
Diospyros ,
voir page 13 du post"avocatiers résistants au gel"
diospyros a écrit le 22/02/2017 20:27 (ref msg # 57099 )
Jai vu!! Merci...

Quelques petites question au sujet de cet arbre et de ces fruit...

Il produit beaucoup?
Le fruit est de quel taille par rapport a un hass du commerce?
Les fruits sont murs à quelle époque?
Il murit uniformément? Je crois vois que le haut est encore vert et que le reste du fruit est plus foncé mais c'est peut etre la photo...

Enfin, niveau gout, par rapport a un hass, ça donne quoi?

Merci
gavot a écrit le 23/02/2017 11:08 (ref msg # 57108 )
DiospyrosJ e ne peux qu'apporter une réponse partielle à ta question:

Le fruits sont dans la moyenne, (ou plutôt dans l'intervalle de variation de taille) du Hass du commerce.
La maturité me semble être en décembre.
Le rougissement de l'épiderme du fruit semble être dû au froid (relatif)
Cet avocatier, depuis que je l'observe, de façon discontinue, en gros chaque mois, alterne fortement : une année il porte beaucoup de fruits, une année très peu.
Niveau goût, je ne sais pas, je ne connais pass le propriétaire, et je n'ai pas pu récupérer de fruits accessibles depuis le trottoir, qui disparaissent vite... ce qui peut être répond indirectement à ta question !
Les greffons sont moins convoités (tout le monde n'est pas membre de la communauté Greffer.net!), j'ai ainsi pu en prélever et greffer un sujet.

Il y a paraît il encore un 4e autre avocatier fructifère dans les parages.

A suivre...
diospyros a écrit le 23/02/2017 21:21 (ref msg # 57117 )
Merci Gavot! Et en effet, à suivre...


greffer.net >> Greffage