Greffes de janvier

greffer.net >> Greffage

tropique a écrit le 04/01/2017 22:50 (ref msg # 56069 )
Des généreux donateurs du forum viennent de m offrir une quantité importance de greffons de fruitiers qu on ne cultive pas chez nous, ou très rarement.J en profite pour remercier ces membres magnifiques
Entre autres,j avais perçu:Amélanchier--asiminier--néflier germanica--mirabellier--pêcher des vignes--abricot-prunier,et un tas d autres espèces.
La quantité de greffons par variété me permet de bouturer,de greffer tout de suite,et de conserver le reste pour les greffes de printemps.
Pour le moment, je ne possède comme fruitiers en pleine végétation que: Pommier--annoniers--cognassier--pêcher.
L abricotier et prunier ne démarreront qu à partir de fin janvier.

Aujourd hui,j avais entamé la greffe de l asiminier sur trois variétés annonacées issus de semis.Dans vingt jours,je saurai s il y a compatibilité ou non.Les pg sont installés au chaud




Atémoya




Corossolier





Chérimoya

Si l une des greffes prend,l inverse sera du faisable

D ici la fin du we, j arriverai peut-être à caser plusieurs greffons.Je partagerai.
tropique a écrit le 06/01/2017 19:54 (ref msg # 56100 )



Malus annurca et gala surgreffés sur malus anna en début de floraison
Anna et annurca ont le même cycle de végétation,par contre le gala est tardif
Le pg est cultivé en pot ,dans le jardin






Mespelsus germanica et amélanchier surgreffés sur cydonia.Ce we,j y rajouterai le nashi
Comme le pg est assez grand,il est installé en oblique dans une mini-serre chauffée

A suivre...

tropique a écrit le 07/01/2017 20:25 (ref msg # 56103 )



Surgreffe sur pêcher : Pêcher des vignes sanguin et 2 variétés d abricotiers
Le pg est cultivé en pot,en serre chauffée




Ce pg avait fleuri en décembre et continue à fleurir.Les fruits sont supprimés dès leur formation





Sur ce pêcher en pleine terre,qui commence à fleurir,je viens d y surgreffe un pêcher sanguin et un prune abricot

A suivre...
gavot a écrit le 08/01/2017 09:46 (ref msg # 56104 )
Tropique, avec tous ces essais , sous ton climat privilégié, tu vas bien parvenir fortuitement à obtenir quelque hybride de greffe! (je ne voudrais pas relancer de vieux débats sur le forum...)
tropique a écrit le 08/01/2017 22:15 (ref msg # 56110 )
Gavot--Plutôt je m attend à faire le plein d échecs pour diverses raisons:incompatibilité--mauvaise période de greffes--maladresses --fortes baisses de températures,etc.....Je récidiverai au printemps.
Au passage,je te remercie infiniment pour ta générosité




Pyrus communis,amélanchier,mespilus germanica et nashi sur eryobotria japonica
Au printemps, j envisage utiliser le pyrus c. comme intermédiaire pour le mespilus g.

A suivre...
gavot a écrit le 08/01/2017 23:18 (ref msg # 56111 )
Tropique , nous attendrons avec impatience les résultats de ces essais multiples !
ARHUS76 a écrit le 09/01/2017 18:10 (ref msg # 56127 )
Question bête, pourquoi protège tu avec un sac plastique?
Pour éviter des ravageurs? Pour éviter la déshydratation?
J'ai lu qu'a Hawai, il conseillait le sac plastique pour éviter que le greffons ne ce desseche lors du greffage des kakis

J'envisageais ce dispositif pour augmenter la chaleur mais j'ai des craintes que ça grille plus qu'autre chose.
Ça doit être certainement utilisé à l'ombre.
hendy a écrit le 09/01/2017 19:18 (ref msg # 56130 )
Je fesais de la greffe protégée pour le ginkgo et pour les plantes de genre différent,, tomate v-s brugmensia. pommetier v-s aubépine, marronier d' inde v-s marronnier de l' ohio etc.. je réussissais à maintenir un bon succès surtout à cause de la désydratation ( quelques cc d' eau dans un coin ) et du controle de l' ensoleillement ( une bande plus sombre correspondant à la période la plus chaude,..
tropique a écrit le 09/01/2017 20:36 (ref msg # 56131 )
Lorsqu on insère un greffon,il faut prendre en considération que celui-ci n est qu un tronçon de bois détaché du pied mère,donc vulnérable au dessèchement et aux attaques de nuisibles,comme pour une bouture qu on vient de repiquer ,ou expédiée par la poste.
En climat sec le greffon se dessèchera même à l ombre, en cas de fortes chaleurs
En hiver,il pourra se dessécher à cause des vents.Aussi,le gel ou la rosée matinale ne seront pas là pour aider
Seule une cloche humide ou une serre correcte pourraient contourner ce handicap

Voici ma greffe du jour:




Abricotier canino greffé sur abri. mech mech
Les bourgeons du canino sont gonflés à l extrême,par contre, le pg est en pleine végétation.Le rejet latéral maigrichon vient d être supprimé





Deux variétés d abricotiers greffés sur pg mech mech
Pour le moment,j avais préféré greffer sur le pg.,au printemps je surgrefferai sur le canino
Cet abricotier cultivé en pot,est installé en oblique dans une mini-serre chauffée





Rejet de souche du pg mech mech cultivé dans le jardin.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 10/01/2017 04:06 par tropique
hendy a écrit le 09/01/2017 22:16 (ref msg # 56132 )
"hendy" a écrit :
Reformulation..Je fesais de la greffe protégée pour le ginkgo et pour les plantes de genre différent,, tomate v-s brugmensia. pommetier v-s aubépine, marronier d' inde v-s marronnier de l' ohio etc.. je réussissais à maintenir un bon succès malgré la déshydratation ( quelques cc d' eau dans un coin du sac) et du controle de l' ensoleillement ( une bande plus sombre correspondant à la période la plus chaude,..
tropique a écrit le 10/01/2017 22:33 (ref msg # 56138 )



Malgré que ce prunier tardif soit en sève descendante,je viens de le greffer en espérant qu il redémarrera une fois installé au chaud.Il se pourrait aussi que les greffons seront à bois dormant,ou échec.Dans 20 j,j en aurai une idée précise.




5 greffons sur ce prunier tardif : 2 variétés mirabelliers---prune abricot---pêcher sanguin et abricotier goldrich .

A suivre..
ké20 a écrit le 11/01/2017 21:33 (ref msg # 56157 )
aller , on croise les doigts !
On attend la suite des expériences avec ... impatience !
tropique a écrit le 11/01/2017 21:40 (ref msg # 56159 )
Merci Ké20 pour tes encouragements

Moi aussi je croiserai les doigts trois fois :Greffes de janvier--rebeloter les mêmes greffes en février-mars et, des boutures.
Au passage, je te remercie infiniment pour ta générosité


Voici une autre greffe du jour:




J avais remarqué que cette variété de granatum nana est à feuillage persistant,en effet,les anciennes feuilles ne chutent que lorsque les nouvelles sont là.Il produit des petits fruits non comestibles.
J en ai un âgé de plus de 25 ans qui ne dépasse pas 1.20 m et, n a jamais perdu complétement son feuillage.





J en ai profité pour greffer dessus un grenadier à fruits comestibles pour avoir une idée sur l influence du PG sur le greffon,en tre autres:pouvoir nanisant--entrée en dormance---taille des fruits--Vigueur du greffon,particulièrement le diamètre du tronc etc...





En 2015 j en avais un greffé,mais je l avais offert encore jeune.Cette fois-ci, j ai l intention d y aller jusqu au bout
tropique a écrit le 12/01/2017 23:10 (ref msg # 56203 )



Le 2 janvier j avais bouturé les 11 espèces greffées, décrites plus haut.
Aujourd hui j avais constaté que les 6 greffons pruniers et pêcher n avaient pas fait preuve de patience




En effet,cette bouture qui avait bourgeonné dès le 6ème jour,ne pourrait aller plus loin.Je viens de la remplacer par une autre de la même espèce.
Pour plus de curiosité,j avais supprimé la pousse,pour vérifier si la stipulaire ou le bourgeon du bas redémarreront un jour(si les réserves du greffon le permettront)





Concernant les boutures dont les bourgeons sont en train d éclater,là je cale.
Dois-je les supprimer tout de suite ou attendre encore un peu?
Ou bien,dois-je les laisser évoluer normalement ?
Svp,qui peut me donner son avis sur les mesures que je dois prendre
Merci infiniment

Début février,je partagerai les résultats de mes tests sur la multiplication de janvier,aussi,j ai l intention de ré-beloter les mêmes greffes(réussies ou non)
Le facteur chaleur a son mot à dire au sujet de la levée de dormance des PG,quant à la soudure des greffons,je croise les bras.
La bonne nouvelle:un abricotier sous serre chauffée est sur le point de fleurir
ké20 a écrit le 12/01/2017 23:27 (ref msg # 56206 )
même technique moi avec le stock ! chez moi après 3ans , le soleil , pluie, gel , ils sont toujours là !
ça laisse le temps de créer d'autres moyens notamment ardoise ou tuile écrite avec un stylo type posca ou aussi du tube fixolid dont je me sers au boulot

Tu mets tes boutures 100% à l'ombre au nord ?
En suivant la technique de Kitty pour les kiwis , j'ai eu 4/5 réussites !
Pour les boutures et les bourgeons , là , je n'ai pas la connaissance pour t'apporter de l'aide
tropique a écrit le 16/01/2017 00:01 (ref msg # 56264 )
Je bouture et greffe directement après récupération des tronçons de bois.Pour les greffons je m assure d abord que j ai sous la main des pg en sève montante, ou en végétation.
Concernant les bourgeons de boutures qui éclatent avant enracinement,je viens d en déterrer une pour voir:




Alors qu un bouquet de fleurs est là,aucune trace de radicelles.J avais constaté que les pruniers et pêchers se comportaient souvent ainsi.
Je suis en train de tester une méthode pour voir si un espoir existe pour sauver une telle bouture/
--Utiliser toujours des boutures ayant 3 à 5 yeux hors sol
--Pendant les 2 premiers mois,supprimer au fur et à mesure tous les bourgeons qui s ouvrent.J espère qu après cela,il en restera un bourgeon intact qui démarrera après la formation des radicelles. A vérifier.


En attendant la greffe de février,je suis en train de m occuper avec des greffes de citrus à partir de greffons récupérés sur des fruits du souk.
ké20 a écrit le 20/01/2017 08:21 (ref msg # 56387 )
une greffe tschudi ? Je l'avais testé en plein mois de juillet chez moi (à l'ombre ) sur cerisier , 2/3 réussies , cela m'a laissé sans voix , je n'y croyais pourtant pas au départ.
tropique a écrit le 22/01/2017 02:33 (ref msg # 56424 )
Cette façon de greffer je l avais testé sur grenadier,il y a 4 ans de ça.L inconvénient c est qu elle est contraignante et puis,le point de soudure n est pas de toute beauté.

Voici un cas que je viens d observer sur l une de mes greffes du moment:




Surgreffe prunus domestica sur p.domestica,au 12ème jour.Les deux yeux avaient débourré au 4ème jour.J ai laissé faire.




Je viens de détacher le lien pour vérifier ou en était la soudure.Sincèrement j étais content de constater que le greffon était pris en charge par le pg.

Il se peut qu une bouture qui débourre avant l enracinement,pourrait être sauvée si elle devient greffon.Là,il faut impérativement une cloche humide qui lui permettra de survivre quelques jours de plus, temps assez suffisant pour que le cambium s installe.A vérifier
tropique a écrit le 29/01/2017 15:23 (ref msg # 56595 )
Cela fait 25 j que j avais effectué ma première greffe d hiver,il est temps d en parler.
L hiver est rigoureux cette année,mais le soleil arrive à atténuer son courroux sur la végétation,aucun de mes greffons ne s était desséché.
En serre chauffée,les résultats sont satisfaisants.
Voici les greffons qui ont démarré :
-Amélanchier---abricotier goldrich---deux variétés mirabellier---nashi---prune abricot---asiminier
Et les greffons qui sont sur la bonne voie:
Pêcher sanguine---mespilus germanica

J en posterai des photos les prochains jours.

Aujourd hui,je vous montre le top de mes greffes:





Asiminier sur cherimolla





Pour favoriser la croissance du greffon asiminier,dans un premier temps je vais supprimer la pousse du bas du pg,plus tard,je supprimerai le rameau vigoureux et taillerai l autre au 2/3,on ne sait jamais..

Merci Gavot
tropique a écrit le 30/01/2017 21:40 (ref msg # 56653 )




C est ma mini-serre chauffée économique: 12 m2--Deux pans de mur et toit en béton,le reste en plastique transparent.Exposée plein Sud.
Je chauffe la nuit pour que la température ne descend pas sous les 16°c.Le jour,c est le soleil seul fournit 22°c.
L humidité ambiante est assurée par la vapeur d eau qui s échappe de la bassine déposée sur le radiateur,quand aux greffons,ils se rafraichissent sous cloche humide.En cas de besoin,j introduis l eau dans les cloches à l aide d une seringue.
Certaines cloches sont là depuis un mois et,y resteront tout le mois de février afin que les jeunes pousses ne soient pas attaquées par pucerons et consorts.
En plus de la bousculade,les plants qui font plus de 2 m sont installés en oblique
C est dans la serre chauffée que j ai pu obtenir des réussites.Aucune perte pour le moment.

Voici des greffes réussies sur prunus domestica:




Les mirabelles de Nancy et d Ukraine ne marchandent pas leur croissance du fait qu ils sont tout près du chauffage





Ce greffon prune abricot n a pas à se plaindre

A suivre...


greffer.net >> Greffage