Porte greffe et résistance au chancre

greffer.net >> Greffage

benoit30 a écrit le 01/12/2016 09:16
Bonjour,

Le Week-End dernier aux rencontres de l'Arbre de St-Jean-du-Gard je me suis entretenu avec un pépiniériste à propos des attaques de chancre dans mon jardin. Il m'a dit que si mes pommiers et cerisiers mouraient à cause du chancre c'était à cause du porte greffe qui était inadapté. Par exemple, sur mon terrain le cerisier doit être greffé sur du St Lucie. Il n'a pas expliqué pourquoi pensant que j'étais un néorural qui ne comprenais rien au jardinage. Je lui ai pris cependant un Burlat greffé sur St Lucie et un pommier Melrose sur M7. A ce jour, je compte par dizaines les arbres qui ont succombé au chancre. Certains viennent de sa pépinière... Je suis allé aussi à la pépinière du Bosc, l'accueil était plus sympa et Virginie a cherché à comprendre pourquoi mes plaqueminiers achetés il y a trois ans chez eux avaient crevé. C'est probablement la sécheresse, car elle semblait dire qu'elle n'a jamais entendu parlé de chancre sur cette famille. J'ai acheté deux plaqueminiers non astringents en espérant ne pas manquer d'eau cet été pour les arroser !

Voilà mes questions :
- le porte greffe est-il déterminant pour la lutte contre le chancre ?
- Le raisonnement est-il : si le porte greffe est bien adapté au sol, la plante sera plus "forte" pour lutter contre cette agression ?
- le plaqueminier est-il 100% résistant au chancre ?
- Quelqu'un a t-il réussi à avoir des variétés résistantes au chancre ?
- J'ai l'impression que je dois tirer un trait sur pommiers, cerisiers et pruniers dans mon jardin. Puis-je greffer sur des prunelliers sauvages qui prospèrent dans ma terre de garrigue ?


Vos réponses et retours d'expérience me seront précieux.
Bruno a écrit le 05/12/2016 23:03
Il y a des portes greffes comme le Em7 pour le pommier qui sont résistant au chancre du collet. Mais empêche-t-ils des chancre sur le greffon ?
floyd a écrit le 06/12/2016 20:54
Comme pour la tavelure dont on connait aujourd'hui plusieurs souches, il y a fort à parier que le chancre existe aussi en plusieurs souches plus ou moins agressives pour des variétés fruitières plus ou moins sensibles.
Face à la complexité du vivant, il est illusoire d'espérer une solution unique…

En outre, et pour des maladies fongiques, il faut garder à l'esprit que le climat conserve une influence.
Et enfin, en abaissant la protection phytopharmaceutique, il me semble inévitable que les maladies puissent à nouveau flamber, alors qu'on avait oublié leur virulence.
ARHUS76 a écrit le 06/12/2016 21:26
D'autant que même en arrachant tous les arbres, les spores ou autres formes de conservation peuvent rester dans le sol pendant des décennies.

Pour le kaki, je suis surpris qu'ils soient vistime du chanvre bactérien ou autres.
Si tu as des difficultés pour implanter un kaki par manque d'eau, peut-être devrais-tu semer des d.lotus (pas des d.virginiana ) directement en place et les greffer ensuite .
ARHUS76 a écrit le 07/12/2016 07:02
Sur kaki, tu as la maladie du collet (crown gall). Est-ce ça?
Foufouche a écrit le 07/12/2016 18:47
C'est probablement la sécheresse, car elle semblait dire qu'elle n'a jamais entendu parlé de chancre sur cette famille.

J'ai eu à plusieurs reprises, sur plusieurs années, de jeunes plants crevés durant le printemps de leur installation et ce que j'ai vu à chaque fois m'a évoqué visuellement et dans son processus une forme de chancre au sens large. Les greffons sont touchés, les bouts des rameaux noircissent depuis leur extrémité, les rameaux se nécrosent localement par "plaque" notamment au niveau des bourgeons, et entraînent souvent la perte du PG mais pas toujours, si les conditions sont bonnes et le PG fort il réémet.
En tout cas ce n'était pas des plants entrain de crever de soif, peu être aussi autre chose qu'un "chancre".
clow a écrit le 07/12/2016 20:24
Bon avant toutes choses il faut savoir que les chancres peuvent survenir de diverses causes et parfois pas toujours visible:

1) les tailles et coupes avec des outils impropres sont une des causes
2) les plaies non mastiqué également
3) les greffes mal réalisé dont celle réalisé avec des outils non nettoyé à chaque greffes et qui risque d'infecté vicieusement l'arbre de l'intérieure
4) les zone à forte humidité y sont malheureusement bien plus propice tant comme facteur d'apparition que de propagation
5) les mousses et lichens sans en être la cause direct peuvent malheureusement y contribuer.

Donc une fois qu'on à fait le tour des principaux facteur de causes on peut y voir un peu plus clair dans sont problème ( personnel ) avec les chancres et autres maladies.

Pour les portes greffes rien ne sert à mon avis d'en chercher un résistant car même si il est résistant aux souches en provenance du sol rien ne dit que la partie aérienne donc le greffon y sera résistant c'est intéressant pour le système racinaire seulement .

Enfin mais ce n'est pas mon objectif aujourd'hui donc cela sera juste un début que je vous fait sur les traitements ici:

1 On a souvent surtout dans les vergers industriel de haute densité un nombre important de traitements sur les arbres, ce qui est une aberration et une stupidité si on y réfléchie un peu et ce pour diverses raisons que j'expliquerais plus en détail prochainement.

En attendant poser vous sérieusement ces quelques questions:

1) pourquoi les maladies s'installent chez vous, qu'elles en sont les causes ?

Et c'est une question à ne pas prendre à la légère si vous voulez fortement diminuée les traitements avec un minimum de risque par la suite. Et pour preuve de ce que je dit, je vous direz simplement que dans mon ancien verger situé dans une zone peu humide j'avais quasiment aucunes maladies ( mildiou, chancre, oïdium etc ), ou devrais je dire que même si la maladies se pointé les facteurs environnementaux n'était pas propice à sont développement et c'était facile de gérer avec presque aucun traitements.
Alors qu'à l'inverse dans le nouveau j'ai étais particulièrement ennuyé au début.

2) demandez vous avec quoi vous traité et pourquoi ? est ce pour faire de la prévention ou enrayé un mal ? Et là déjà cela vas peut être faire tilte à certains. J'imagine que vous même ne prenez pas des médocs souvent juste pour faire de la prévention contre un rhume une diarrhé la grippe etc... Non pour cela il y a des tisanes par exemple.

3) demandez vous ce qu'est un fongicide, sérieusement car je me demande si tout le monde l'a bien compris ?

4) ce qu'est un fongistatique maintenant ?

Et quand vous aurez fait le tour de ces quelques questions j'aurais sans doute posté la suite qui vous feras bien réfléchir sur la manière de traité efficacement les arbres sans que cela nuise d'une part au sol et d'autre part à nous donc pour notre alimentation.
Et je vous assure que les solutions n'on pas était chercher bien loin, juste un peu de logique.

Et quand vous saurez la solution, cela risque de vous faire bien rire sur 2 point. 1) la facon de procéder des vergers industriel qui ressemble plus à des vergers d'ignorants heu excusez moi si j'en ai blesser quelques uns mais je pense qu'après il comprendrons pourquoi je viens de dire cela. 2) l'interdiction de la bouillie bordelaise qui d'après certains devrait rentré en rigueur à partir de 2020 et peut être en 3) votre propre manière d'appréhender le problème.
A bientôt pour la suite.
ARHUS76 a écrit le 07/12/2016 21:57
Je rajouterai aux facteurs à risque les plaies causé par les frictions et les animaux. Mais surtout les périodes de stresse hydriques alterné par des périodes d'excès d'eaux, qui crée des fissures ou micro-fissures dans les écorces, portes ouvertes pour les champignons et bactéries.
François du Perche a écrit le 07/12/2016 22:27
Si les fongicides de synthèse et la bouillie bordelaise sont interdits, il restera le bicarbonate et le soufre qui sont inoffensifs pour l'environnement, ça marche pour la tavelure, peut-être aussi pour d'autres champignons.
Le canadien Vincent Philion (rien à voir avec Vincent Peillon ni François Fillon) a fait une étude là-dessus (tavelure)
https://www.greffer.net/discussion/downl...
clow a écrit le 07/12/2016 22:45
Francois le bicarbonate est certes inoffensif mais tout dépend la dose quand même et avec quoi on le mélange aussi le savons noir est à utiliser avec prudence selon moi, mais de toute facon j'en parlerais plus en détail prochainement, bien entendu Arthus quand je parler des plaies j'englober tout. Pour moi supprimer la bouillie bordelaise est une stupidité qui résulte de diverses cause dont je parlerais aussi.

A méditer:

Le feu réchauffe quand on n'a froid mais mal utilisé il peut brûlé et détruire, une épée peut protégé ou tuer finalement l'effet positif ou négatif de telle ou telle chose résulte de la sagesse avec laquelle on l'utilise.
ARHUS76 a écrit le 08/12/2016 07:34
Clow, si j'avais compris que tu voulais englober tout, il n'est pas évident que pour l'ensemble, de simples stress hydriques puissent être à l'origine d'une entrée d'une bactérie ou un champignon, tout comme le gel.
Les plaies de tailles, greffes,... qui sont regulierement invoquées ne sont seul responsable des entrée. La nature nous joue aussi des tours.


greffer.net >> Greffage