Choix pour faire un porte greffe de kaki et plaquemiers

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Kaki


ARHUS76 a écrit le 26/11/2016 18:54 (ref msg # 55094 )
Bonjour,

Des recherches ressentent sur les sites d'Europe de l'est m'ont fait reflaichir et je ne crois pas que le sujet ai été traité.

Alors que choisir, D. Lotus ou D. Virginiana?
Pourquoi?
Y a-t-il d'autres alternatives?
ARHUS76 a écrit le 26/11/2016 19:17 (ref msg # 55095 )
Le d.lotus est le plus utilisé chez nous. Résiste mieux à la sécheresse, ce développé assez rapidement et peut être greffé un an après le semis. Sa croissance serait plus rapide que le d.virginiana.
La transplantation ne lui poserait pas trop de problèmes.
Certaines variétés de kaki seraient incompatible avec lui.
Pour le virginiana je ne connais pas la compatibilité. A votre avis?

Pour d.virginiana, il faut attendre 2 à 3 ans pour pouvoir le greffer. Il drageonne. Il n'aime pas la transplantation.
La vigueur serait plus faible, du moins au début. Apprécierait les sols humides. A ma grande surprise, sur les forums et sites d'Europe de l'est, il est dit que l'arbre greffé sur D.virginiana serait moins productif que sur D.lotus.

Avez-vous d'autres infos, qu'en pensez-vous?
ké20 a écrit le 27/11/2016 19:10 (ref msg # 55116 )
http://nature.jardin.free.fr/1103/nmauri...
La fiche est toujours aussi complète sur ce site .

la question que je me pose sur Virginiana , est pourquoi il est annoncé vivre 10-25ans dans la section article et vu sur d'autres sites , alors qu'il est mentionné sur le lien précédent 100-150 pour Virginiana (non greffé je suppose) .
J'en ai trouvé un dans le lot limite dordogne , j'ai pu goûté les fruits , certes petits , mais agréables.

Il existe pour moi , un réel problème dans les estimations sur les âges des plants , car une bouture ou une marcotte vivent beaucoup moins longtemps qu'un sujet ici d'un semis.
floyd a écrit le 12/02/2019 13:36 (ref msg # 64547 )
Une relation sans doute un peu crédule, m'affirme qu'il va tenter de greffer un kaki sur pommier… que cela va marcher… qu'il a déjà lu quelque chose là-dessus.
J'ai beau lui rappeler que le kaki est une ébénacée, et le pommier une rosacée… que les greffes aussi éloignées n'ont jamais pris, il persiste.

Auriez vous croisé une donnée bibliographique, même d'origine poétique (!), qui laisserait croire à ce greffage?
ARHUS76 a écrit le 12/02/2019 14:35 (ref msg # 64548 )
C'est marrant laisse le faire, quand je dis qu'on en apprends tous les jours!
Pour moi, comme pour toi visiblement, aucunes chance que ça marche!
On rigolera moins si il y arrive!
RemiP a écrit le 12/02/2019 14:40 (ref msg # 64549 )
Peut être qu'il pense que le "kaki pomme" pousse sur le pommier ?
floyd a écrit le 12/02/2019 21:04 (ref msg # 64552 )
Effectivement, pourquoi pas! Merci, tu me souffles une excellente idée.

"EXPLICATION DU TERME "KAKI POMME"
Ce terme grand public désigne non pas une variété, mais l'ensemble des variétés dont les fruits sont non astringents dès la maturité de récolte et qui peuvent se consommer fermes et croquants, pelés ou non selon les goûts de chacun.

Ce terme générique s'est créé en raison de l'analogie entre la façon de consommer les fruits de ces variétés et celle dont on consomme les pommes.
Il s'agit des variétés de type PCNA . Le kaki pomme le plus proposé sur les étals est la variété 'Fuyu'...

Plus rarement, il peut s'agir des fruits de variétés de type PVNA dont on a mis en vente seulement ceux non astringents à la maturité de récolte."
http://www.fruitiers-rares.info/articles...
ARHUS76 a écrit le 12/02/2019 22:12 (ref msg # 64556 )
Je me suis retenu de rigoler la dernière fois dans une jardinerie.
Il y avait une étiquette "kaki pomme "
J'ai demandé au vendeur de quoi il s'agissait. Il est alors rentré dans de grande explications pour au final m'expliquer qu'il s'agissait normalement du gros kaki espagnol que l'on peut manger dur, comme une pomme.
Tu vois dans la tête de ce vendeur, Rojo briante est un kaki "pomme "!
Mais je crois qu'il y a un pépin .
Papy JL a écrit le 03/03/2019 13:36 (ref msg # 64674 )
Bonjour,
J'ai semé une graine de Kaki, elle sort !!! Dans quelques temps (ou années) puis-je greffer sur ce dernier une variété de kaki?
Merci
Karmi3529 a écrit le 28/04/2019 09:11 (ref msg # 64951 )
Et pourquoi pas tout simplement du D. kaki ? 
Ça résoudrait les pb de compatibilité (à la greffe et retardée) qui ont été constaté sur des variétés PCNA.
La pousse n'est pas terrible donc prévoir une croissance sous serre.
Pour obtenir des plants facilement transplantable, l'usage de bacs sur-élevé grillagé sur le fond ou des plaques forestières sans fonds (air pruning) devrait aider.
http://www.avocadosource.com/CAS_Yearboo...
Je compte essayer la technique sur D. virginiana prochainement, j'attends que mes semences finissent leur période de stratification.

clow a écrit le 28/04/2019 15:15 (ref msg # 64952 )
Hormis le fait que D. Virginiana a le problème d'émission de rejets, problème que d'autres porte greffe non standard de certaines espèce possède aussi.
Tel le prunellier pour les pruniers ou encore l'aubépine pour les poiriers et néfliers, le D. Virginiana est quand même dit à la fois plus résistant au froid mais aussi à l'humidité etc.

Pour le franc de kaki reste à savoir si ses besoins en eau sont vraiment plus important que D. Virginiana ou D. Lotus. Car si c'est le cas peut être n'est il pas le plus économique des portes-greffes pour certaines régions.

Quand aux divers problèmes de compatibilité est on certains qu'il n'y en a aucuns entre kaki ?
Car l'utilisation d'intermédiaires dans ce cas résout le problème.
Karmi3529 a écrit le 28/04/2019 15:49 (ref msg # 64953 )
Justement dans le lien que j'ai donné, il précise qu'il y a une incompatibilité entre certains kaki PCNA et lotus.
J'ai également vu passer des études qui décrivent une incompatibilité retardé entre kaki 'triumph' et D. virginiana. Tel que :   https://www.researchgate.net/publication...

J'ai l'impression que le pg D. kaki a été écarté un peu trop vite car les endroits ou on greffait du kaki était également des endroits à fortes contrainte pedo-climatique (zone continentale à été très chaud, à hiver très froid, zone aride).

Mais lorsqu'on cultive du kaki dans une zone tropicale ou une zone océanique à été frais (proche du littorale atlantique par exemple) j'imagine que les conditions pourrait convenir au pg D. kaki.

Si les pépiniéristes vendent sur pg lotus et virginiana c'est sans doute pour élargir leur zone de chalandise. Car ces pg ont plus de chance de convenir dans la plupart des régions. Mais si on est dans une zone ou le pg kaki passe, pourquoi s'en priver ? On pourrait se permettre d'avantage de variétés (dont les PCNA incompatibles).
Stellair a écrit le 19/11/2019 19:18 (ref msg # 65871 )
Quelqu'un a déjà essayé de greffer du virginiana sur lotus pour greffer les variétés non compatible 'lotus' ?
clow a écrit le 19/11/2019 19:42 (ref msg # 65872 )
Non et quel intérêt puisque le D.kaki fait très bien l'affaire ?

Mais en y pensant quelqu'un sait il quels son les caractéristique sur leur propre racine ( je parle pas d'affranchie mais des arbres mère ) des hybrides de Diospyros kaki x Diospyros virginiana et Diospyros lotus x Diospyros kaki ?

J'imagine qu'outre la rusticité et la meilleur compatibilité des hybrides dont on peu penser qu'ils puissent eux aussi servir d'intermédiaire valable.
Mais qu'en est il de la capacité à faire des rejets pour les hybrides Diospyros kaki x Diospyros virginiana ?
Stellair a écrit le 20/11/2019 09:34 (ref msg # 65877 )
"Non et quel intérêt puisque le D.kaki fait très bien l'affaire ? "

Ben, tout simplement que j'ai 60 portes greffes de lotus et que je voulais avoir un retour et expériences à ce sujet.
clow a écrit le 20/11/2019 11:30 (ref msg # 65878 )
Oui je comprend mais en y greffant en intermédiaire du virginiana tu vas retombé au final sur le schéma virginiana + kaki.
Donc tu ne pourra y greffer que les variétés qui peuvent être compatible avec virginiana.

Alors que si on prend D.kaki comme intermédiaire ( avec ton lotus cela vas sans dire ) alors tu pourra y greffer ce que tu veux si on considère que D.kaki possède un large spectre de compatibilité.
Pour l'amateur qui a envie de changer de cultivar pour x raisons, cela lui évite la problématique de compatibilité de l'intermédiaire aussi.

J'imagine que tu a également beaucoup de D.virginiana pour avoir cette idée ?

C'est assez étrange mais chez nous le lotus et le plus recommander. Alors qu'en Amérique ( Californie, Texas, entre autre pour ceux avec qui j'ai eu la possibilité de discuté ) c'est le virginiana qui est le plus apprécier tant en porte greffe qu'en arbre fruitier.
Même pour la qualité gustative ils le trouve en général meilleur.
Si tu a du virginiana quelle est ton opinion dessus ?
Enfin rien ne t'empêche de faire l'expérience de cette combinaison si tu en a la possibilité et d'en rapporter les résultats.
Stellair a écrit le 20/11/2019 14:19 (ref msg # 65880 )
Merci pour ta réponse. Non je n'ai que le lotus à ma disposition parce que c'est hyper facile pour moi de trouver des semences dans les parcs ici. Le viginiana c'est déjà plus dur et honnêtement je n'ai plus cherché après. Pour ce qui est du kaki, c'est mort

Alors ton conseil de mettre du kaki sur le lotus c'est pas mal, reste plus qu'a trouvé quelqu'un dans les parages qui à un grand kaki
patrice a écrit le 20/11/2019 18:00 (ref msg # 65881 )
"clow" a écrit :

C'est assez étrange mais chez nous le lotus et le plus recommander.


Sait-on d'ailleurs la source de cette recommandation qui est effectivement régulièrement rappelée, tel sur cette page http://www.fruitiers-rares.info/articles... ? Y-a-t-il eu des comparatifs des différents PG sur notre territoire (Citfl, Inra...) ou est-ce par transposition théorique d'essais d'autres pays en similitude de zone USDA/type de terrain ?
clow a écrit le 22/11/2019 23:34 (ref msg # 65900 )
Je pense pas Patrice que cela soit un problème de zone usda relatif, vue la résistance du virginiana et sont coté tout terrain. Sans compté que beaucoup de californiens avec qui je discute trouve même le fruit meilleur que les kaki c'est pour te dire .

Non je pense plus à un problème de difficulté à la transplantation qui pose des ennuies aux pépiniéristes, car pas très bien gérer en Europe .
Après je te dirais que c'est le temps que cela rentre dans la demande des consommateurs et les habitudes des pépiniéristes.

Quand on sait que le kaki n'est réellement connu ( en fruit régulier hors fruit exotique ) que depuis quelques années ( une bonne dizaine d'année quand même ) alors que des plaqueminiers kaki poussent dans certaines parcs et habitation depuis plus de 50 ans .
Je me dit que c'est juste une histoire de temps et je suis convaincu que dans une dizaine d'année ce sera l'explosion de la mandarine satsuma et le yuzu sur les étals .
Et chez les pépiniéristes le virginiana aura probablement fait sa percée .
patrice a écrit le 23/11/2019 07:06 (ref msg # 65901 )
"clow" a écrit :

Et chez les pépiniéristes le virginiana aura probablement fait sa percée .


Sauf à avoir des expérimentations solides en antécédents (d'où ma précédente question quant à cette existence), il est difficilement concevable, sur de telles évaluations en matière de porte-greffe, en voulant rester sérieux, de tirer des conclusions certaines avant quelques décennies. Étude du comportement du système racinaire après transplantation, étude sous divers climats (évaluation sécheresse...) et style de terrain, tests comparatifs de multiples variétés sur multiples porte-greffes après une bonne quinzaine d'années de plantation pour commencer à avoir des tendances qui se dégagent ... Je sais bien que parfois la fonction commerciale précipite l'évaluation dans la durée qui est habituellement confiée aux stations de recherche (lorsqu'on lit les rapports d'évaluation de tests de PG cela permet d'apprécier tout le travail réalisé), nous le voyons souvent en matière de variétés.

Quant à la transplantation du PG Virginiana, elle me paraît avantageuse pour le greffeur amateur, car à chaque transplantation de Virginiana que j'ai pu faire, les résidus de racine du PG sectionnés restant en terre donnent souvent de nouveaux porte-greffes, il n'y a même pas à s’embêter à faire une nouvelle multiplication pour du nouveau matériel végétal. Je ne l'ai pas remarqué sur Lotus, mais comme j'ai peu transplanté, peut être avez vous vu cet avantage aussi ?...

La lecture des caractéristiques évaluées sur d'autres territoires du PG VIrginiana, ce qui est déjà une bonne indication - ce n'est pas un PG nouveau -, motivent à faire des essais avancés de ce PG.
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 23/11/2019 07:41 par patrice


greffer.net >> Kaki