Fragilité de la greffe aux vents

greffer.net >> Greffage

patrice a écrit le 10/10/2016 08:50
Bonjour.

Il me semble que ce sujet n'a pas été encore abordé ici-même, un interlocuteur m'en parlait récemment.
Prenez-vous des dispositions particulières lorsque vous greffez prenant en compte le facteur vent ?
(positionnement de la greffe de façon à obtenir le moins de contraintes mécaniques sous l'effet du vent, etc.).

Dans 'The Grafter's handbook', de R.J. Garner, il est fait état d'accessoires afin d'assurer une telle protection.





Étant dans une région à vent parfois violent, je n'ai jamais eu de greffe cassée par effet du vent, quelquesoit la méthode.
tropique a écrit le 11/10/2016 00:22
Je me demande si une bouteille plastique qu on fend dans le sens de la longueur ne fera pas l affaire,surtout qu elle protégera le greffon contre la pluie, les vents tout azimut et les nuisibles,à condition de bien l arrimer à la branche PG
C est gratuit
Merci
belinsecte a écrit le 13/11/2016 03:58
Dans un autre sujet, Diospyros et moi-même indiquions (comme toi ici Patrice?), que nous ne tuteurions pas nos greffes mais n'avons eu aucune casse par le vent. Y compris parmi des pousses de près d'un mètre.

Le risque en plaçant un cornet c'est que la partie censée protéger le greffon, plie sous l'effet du vent, entrainant avec elle le greffon, avec force (prise au vent).
Une bouteile plastique suggérée par Tropique devrait je pense
- être blanche (évitant l'effet de serre, faisant de l'ombre).
- pour qu'elle ne plie pas sous l'effet du vent, trouver un bon moyen de fixation sur le PG, et un moyen de rendre ce cornet assez rigide car le matériau est fin. Une forme réellement conique assurerait la rigidité si son contact avec le PG n'est pas seulement assuré par le goulot de la bouteille, mais par une surface d'appui large comme sur l'illustration ci dessus.

Où trouver ce protège-greffe? en illustration dans ton post Patrice.
Il me parait intéressant pour faire de l'ombre, faisable en coupant dans une plaque de plastique (bidon plastique découpé à la scie sauteuse), mais pour faire de l'ombre sur une pendule ou fente latérales, chip ou (placage d')écusson, il faudrait le poser à l'envers au dessus en faisant fondre le plastique le temps de lui donner une forme de casquette. De même pour lui donner la forme du tronc, si le plastique est trop rigide pour l'épouser.
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 13/11/2016 19:55 par belinsecte
patrice a écrit le 13/11/2016 15:50
Aucune idée où trouver ce protège-greffe, je n'en ai jamais vu, si ce n'est sur cet ouvrage anglophone.
Par contre, j'ai des usagers qui m'indiquent tenir compte de l'orientation de l'implantation de leur greffe, par rapport aux vents dominants, en vue d'éviter des contraintes mécaniques.
François du Perche a écrit le 13/11/2016 19:37
ce n'est pas parce qu'on n'a jamais eu de casse au vent que le risque n'existe pas. Quand le greffon démarre très fort et fait des pousses de + de 30cm avec des grandes feuilles, il vaut mieux tuteurer, soit avec un tuteur enfoncé dans le sol, soit fixé sur une branche, et ça protège en même temps des oiseaux qui pourraient avoir l'idée de se percher sur cette greffe. Il me semble qu'il vaut mieux tuteurer que mettre en place un dispositif qui génèrera de la prise au vent.
tropique a écrit le 13/11/2016 22:06
Comme le vent fort ne sévit pas chez moi,je me contente d une protection en sac plastique transparent(pas plus de 20 j

Voici l ébauche d une protection avec bouteille.Les connaisseurs y apporteront des améliorations:




--A partir du culot,faire une fente de 10 à 15cm de longueur
--Y introduire 3 ou 4 bandes de polystyrène pour l arrimage.Si vous n y arriverez pas à faire cela,retirez le culot (que vous remettrez en place, scotcher).
--Ne pas oublier les trous pour l aération et l écoulement de l eau
--Toute partie tranchante doit être enrobée avec du scotch





--Faire un trou légèrement supérieur au diamètre du bois(enrober avec du scotch)
--A partir de ce trou,faire une fente sur toute la longueur de la bouteille,que vous refermerez avec du scotch
--Combler le goulot avec du polysyrène ou autre,puis ficeler et scotcher
--Ne pas oublier les trous pour l aération et l évacuation de l eau

Opter pour des bouteilles transparentes et souples.
Je procède ainsi pour les marcotages aériens
belinsecte a écrit le 14/11/2016 08:59
Génial! tient très bien sur ton 2ème croquis de greffe latérale! je n'y avais pas pensé!
mais transparent, alors pas en été?
- Je suis séduit pour le marcotage aérien.
- Pour une simple greffe de choses sensibles à la déshydratation, vaut il mieux mettre ainsi sous cloche ou enrubanner le greffon de parafim m ou buddy?
tropique a écrit le 14/11/2016 23:45
Effectivement la bouteille n intéressera qui font une ou deux greffes de temps à autre.Ceux qui réalisent des centaines de greffes au quotidien,en seront dissuadés par les contraintes et le côté esthétique de leur jardin
La bouteille n est pas aussi idéale pour les greffons qui ont déjà démarré ,et mesurent déjà 50 cm ou plus.pour ces derniers,vaudrait mieux resserrer les ligatures,tuteurer et, tailler ou arrimer les rameaux qui risquent de percuter les greffons en cas de vents forts.
Mes suggestions ne se basent aucunement sur du subit,du fait que j ignore les périodes et l intensité des vents dont vous parlez.
Chacun doit faire preuve d imagination en vue de procurer une meilleure protection à ces greffons pleins de promesses


greffer.net >> Greffage