jeune fruitier multivariétés

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

François du Perche a écrit le 11/05/2016 15:55
On a souvent décrit sur ce site comment surgreffer des fruitiers existants (adultes), avec des greffes en couronne le + souvent, pour changer de variété ou en mettre plusieurs sur le même arbre. L'inconvénient est la création automatique de bourrelets de greffe très disgracieux (photo1)
Mais quand on a un jeune PG, couronne, incrustation, etc, sont impossibles, il faut recourir à la microchirurgie, écusson ou chip qui demandent des compétences, un doigté hors du commun et une vue de lynx. En greffant à l'anglaise sur des branches issues naturellement du tronc, la greffe est aisée, on n'a pas de bourrelet de greffes et celles-ci deviennent invisibles après quelques années.
On peut soit greffer sur les branches du PG, soit sur les branches d'un intermédiaire qu'on aura greffé près du sol l'année précédente, cette dernière solution est préférable car si l'arbre est "oublié", des branches repercent sur le tronc et produisent des fruits : corrects si on a bien choisi l'intermédiaire, immangeables si c'est un PG M9, M106 ou autre.
Ici, l'exemple choisi est un pommier, PG M7, intermédiaire Gd Alexandre greffé à 20 cm du sol et c'est sur ses branches issues de son tronc que sont réalisées 4 greffes : 2 de variétés jaunes (Chantecler et Tentation), 2 de variétés rouges (Jubilé et pomme des moissons). Il y avait une dizaine de branches (futures charpentières), 4 disposées à 90° ont été sélectionnées, les autres coupées. Cette technique peut être adaptée à n'importe quel fruitier.







greffer.net >> Autres techniques et expérimentations