Endurcir le système racinaire des semis de noyer ?

greffer.net >> Noyer

Alex a écrit le 26/10/2006 13:37
Bonjour,
Je n'ai pas encore tenté la greffe du noyer, mais les PG poussent...
Et justement, j'ai lu quelquepart que dans le cas des noyers élevés en pépinière (à la différence de greffé sur semis en place), il était bon de déplanter ses PG la première année. Cette opération permettrait de forcer les racines à se ramifier "en surface" plutôt que de favoriser le pivot (qui disparaîtra de toutes façons à l'arrachage). L'argument se défend, mais je suis bien embarrassé...
Repiquer ou ne pas repiquer, là est la question
klakos a écrit le 26/10/2006 17:53
On préconise parfois de placer une pierre plate sous les noix pour obliger le pivot du futur noyer à se ramifier
patrice a écrit le 26/10/2006 18:03
Je pense que le fait de réduire chaque année le systeme racinaire est une technique propre à la culture en pépiniere vu que c'est destiné à etre transplanté pour etre replanté chez un client. Donc il y a tout interet à maintenir un systeme racinaire concentré.

Donc si tes francs sont à l'emplacement désiré et n'auront pas de nécessité ultérieure de transplantation, je ne pense pas que ce soit à faire.
Alex a écrit le 27/10/2006 08:43
Bonjour,
Mes premier semis de noyer sont en pépinière (je me disais que les greffes seraient plus facile à surveiller). Je vais donc tenter de repiquer ces PG pour concentrer le système racinaire (merci pour le truc de la tuile, klakos). Quand aux noix mises en stratification cet automne, je les planterais en place au printemps !
Michel_Alpes a écrit le 27/10/2006 09:55
Bonjour,
Dans la vallée de l'Isère, l'ouragan de 1982 a couché 35 000 noyers...le résultat se passe de commentaires.
Faire une germination sur tuile offre des avantages de transplantation mais les sujets ne possèdent alors que des racines fasciculées,donc superficielles.C'est aussi pour cette raison que la (ou les )sècheresses ont anéanti bon nombre de noyers.
Donc si vous pouvez conserver le pivot de votre plant, faites le.
Greffez en place mais ce n'est pas toujours facile ou faisable.
Greffez sur petits PG si vous transplantez afin de pouvoir extraire la racine pivotante.
Il n'y a généralement pas de problème sur des germinations de l'année à extraire le pivot.Mais on est parfois surpris de voir une racine aussi longue que la partie aérienne.
Une astuce que j'emploie consiste a récupérer des bouteilles plastiques vides de 2L que vous percez dans la partie inférieure et vous faites germer votre noix dans la bouteille pleine de terreau et enterrée.La deuxiéme année il suffit d'extraire la bouteille qui a maintenu les racines et de planter la carotte.Le plant a gardé sont pivot.
Alex a écrit le 27/10/2006 13:49
Merci beaucoup pour ces conseils.
Je vais être prudent et essayer de déplanter tout le pivot de mes premiers PG de noyers. En revanche, vous parlez d'extraire le plant de l'année... Pour le greffer ? Je croyais qu'il fallait attendre que les PG de noyer aient 4-5 ans ?
patrice a écrit le 27/10/2006 14:23
En revanche, vous parlez d'extraire le plant de l'année...


Extraire tous les ans, pour maintenir le systeme racinaire, sur plusieurs années...
Michel_Alpes a écrit le 27/10/2006 22:34
Bonjour,
Je parlais d'extraire le plant de l'année car en général on plante un nombre de noix conséquent 10,100 ,voire plus en pépinière.La seconde année vous les déplacez pour les mettre en place définitivement et vous greffez entre 2 et 6 ans suivant le type de greffe choisi.
klakos a écrit le 28/10/2006 07:12
Il faut agir en fonction de l'humidité du terrain.
S'il est humide, il faut effectivement déterrer et planter X fois, de manière a maintenir un bon chevelu.
S'il est sec, il faut viser à garder le pivot.
Et puis, il y a les tempêtes. Si de plus le noyer est en haut d'une butte dégagée...
Pour obtenir des PG, le nigra semble supérieur au commun. Meilleur résistance au pourridié, plus vigoureux, etc.
Alex a écrit le 29/10/2006 07:44
Pour obtenir des PG, le nigra semble supérieur au commun. Meilleur résistance au pourridié, plus vigoureux, etc.


Je crois que les plants greffés sur J. nigra ont aussi une mise à fruits plus rapide!? Mais l'espérance de vie du plant greffé sur J. nigra est plus faible que sur J. regia

NB : Concerant J. regia / J. nigra , Cf. http://www.inra.fr/internet/Produits/dpe... : "Le second objectif concerne la tolérance au Cherry Leaf Roll Virus, agent responsable de l'incompatibilité différée au point de greffe, qui aboutit à la mort de l'arbre contaminé. Compte tenu de la large diffusion de cette maladie en France, le seul porte-greffe actuellement utilisable est le noyer commun (Juglans regia), seule espèce du genre Juglans tolérant ce virus. Le noyer noir d'Amérique (Juglans nigra), intéressant pour son bon comportement vis-à-vis des maladies des racines (pourridié et encre), s'avère en effet trop sensible à ce virus.

Des porte-greffe vigorisants et tolérants au virus peuvent être obtenus par des hybridations interspécifiques entre Juglans regia et d'autres espèces de noyer, suivies de rétrocroisement avec Juglans regia. Plusieurs de ces porte-greffe ont déjà été présélectionnés ; la multiplication par culture in vitro de ces clones est en cours, mais il reste à confirmer leur intérêt comme porte-greffe. Leur mise sur le marché devrait intervenir dans une dizaine d'années, lorsque leur multiplication in vitro aura été parfaitement maîtrisée et que leur comportement en verger aura été vérifié. "
Michel_Alpes a écrit le 14/11/2006 15:50
Bonjour,
Un aperçu d'un plant de noyer du printemps:
une tige aérienne de 30 à 40 cm et un pivot de meme longueur.
le collet de tige fait environ 10mmm de diamètre.
le diametre du pivot au départ fait 20 à 25 mm de diamètre.
Ce sont des sujets qui ont poussé en pleine nature.


patrice a écrit le 14/11/2006 17:36
Greffes-tu sur des sujets si jeunes ou bien attends tu une année de plus ?
druere a écrit le 14/11/2006 18:07
bonsoir à vous

La seule fois au j'ai réussi des greffes (4 noyers sur 4O) c'était des noyers de cette grosseur
Michel_Alpes a écrit le 14/11/2006 18:30
Bonsoir à tous,
Normalement je ne greffe pas si petit car mon objectif n'est pas le même qu'un pépiniériste qui lui veut vendre de petits sujets facilement transportables.Pour ma part je greffe plus gros pour avoir des poussées plus importantes et une mise a fruits plus rapide.Et je greffe en place définitive chaque fois que je peux.
J'ai essayé de greffer petit sur collet, en cadillac et à l'anglaise mais les réussites n'ont pas été importantes.Il faudrait pouvoir mettre les plants gréffés au sable et chauffer pour provoquer la cicatrisation.
Par contre ,au printemps je tenterais bien sur petits sujets des greffes en chip budding pour voir.
Les sujets en photo sont des francs qui ont poussé en plein pré et pour les sauver de la tondeuse je les transplante en pépinière pendant un an .
Personellement ,j'ai toujours préféré greffer le noyer un peu gros:une habitude familliale peut etre car on greffait le plus souvent en couronne, donc sur des sujets gros.
patrice a écrit le 14/11/2006 18:41
Il faudrait pouvoir mettre les plants gréffés au sable et chauffer pour provoquer la cicatrisation.


A ce propos à quelle période se fait cette technique de "forcage" en sable chauffé?

Roland, etes vous allé visiter la pépiniere qui pratiquait cette méthode qu'ils exposaient sur leur site internet?
klakos a écrit le 14/11/2006 18:45
Les sujets en photo sont des francs qui ont poussé en plein pré et pour les sauver de la tondeuse je les transplante en pépinière pendant un an .

Pour avoir un pivot si developpé, comment est le terrain ?
druere a écrit le 14/11/2006 20:59
Non je ne suis pas encore allé visiter cette pépinière, mais je me promets d'y passer et de vous en parler
Bonne soirée à vous tous
fred2949 a écrit le 15/11/2006 23:27
Bonsoir à tous,

Ce petit post pour vous faire partager une expérience personnelle : début septembre, j'ai dû me rendre dans la région de Chinon, ayant une heure de temps à tuer, je me suis baladé en voiture dans la région viticole, et aie aperçu un noyer en plein milieu d'un des rares champs de tournesol, qui était fraîchement récolté.
Je me suis arrêté et ai arraché quelques jeunes plants qui étaient autour, puis direction la jardinerie du coin pour acheter du terreau et des pots.
Ensuite, retour chez moi(5 heures de route dans une voiture où il faisait très chaud), puis les aie mis dans une serre. Je les ai arrosé régulièrement, ils n'ont quasiment pas fané, mais au bout de deux semaines, ils ont perdu toutes leurs feuilles. Je les ai quand même laissés en place...la semaine dernière, j'en ai arraché un pour voir, et j'ai été bien surpris de voir l'intensité de l'enracinement des plants : une longue tige principale était développée ainsi que des petites ramifications. Vue la résistance des sujets quand je soulève les pots, j'imagine que tous les plants ont ainsi pris. N' y aurait-il pas de bonne époque pour transplanter les jeunes plants ?

Sinon, j'ai semé à l'automne environ 590 noix pour un essai de pépinière, des noix de diverses origines (Alpes(Michel), Mayenne, Isère, Bretagne, Anjou...)

Malgré les fortes quantités de pluie tombées dans ma région, elles n'ont pas commencé à pourir, ça semble donc bien parti...

Fred


greffer.net >> Noyer