Bouture de carotte

greffer.net >> Multiplication végétative

nouvel azertien a écrit le 08/04/2016 22:37
Vous n'avez pas de graines de carottes ?

Voici une méthode de bouturage

https://www.youtube.com/watch?v=w2SN02bL...
floyd a écrit le 08/04/2016 23:20
… encore une vidéo qui ne prouve rien.
diospyros a écrit le 09/04/2016 00:45
Et ça marche aussi avec les navets, les céleris branche, les oignons (cette fois il faut planter le fond de l'oignon et pas la partie supérieure).... Ma mère récupère toujours les chutes quand elle cuisine, et les mets directement en terre et quelques semaines après le plant monte en graine qu'elle récupère pour les semer.
nouvel azertien a écrit le 09/04/2016 00:48
Une nouvelle qui doit faire grincer les dents des producteurs de graines......
tropique a écrit le 09/04/2016 02:43
C est un peu comme le bouturage des ananas.Il y a quelques années j avais effectué le même test avec la betterave,la partie aérienne avait poussé vigoureusement,mais point de légume
tropique
Ferréol a écrit le 10/04/2016 02:43
Comme Floyd le signale, cette vidéo ne prouve rien...

Bon dans la réalité, d'expérience, je sais que ça fonctionne à peu près.
Ensuite, si la plante arrive a pousser qu'est-ce que ça va donner? Au niveau racinaire, plein de petites racines. Les carottes bifides ne se vendent déjà pas bien alors les multifides, je ne me fais pas d'illusions.
Au niveau aérien, la carotte est une espèce bisannuelle, si tu replantes cette bouture obtenue elle va monter à graine très rapidement, produire peu de feuilles et consommera le peu de réserves qui reste dans le petit bout de carotte, elle ne mettra rien en réserve dans son système racinaire.

On pourrait se dire que ce n'est pas grave, que comme ça, on peut produire sa semence de carotte. Bof, ça te produira bien de la semence mais du n'importe quoi. Les carottes commercialisées sont essentiellement des variétés F1 (surtout presto et bolero). De plus la carotte est très allogamme (taux de pollinisation croisée important) et la carotte sauvage extrêmement courante partout. Donc tu auras un truc très hétérogène avec plein croisement avec de la sauvage qui ne tubérise quasiment pas...

Bref, les producteurs de semence de carotte n'ont, à mon avis, pas peur du tout de ce genre de truc, plus proche de l'amusement que d'une quelconque révolution de la production horticole...
diospyros a écrit le 10/04/2016 03:38
C est un peu comme le bouturage des ananas.Il y a quelques années j avais effectué le même test avec la betterave,la partie aérienne avait poussé vigoureusement,mais point de légume
tropique



C'est vrai que tu n'obtiendra rien d'interessant pour ce qui est sous terre... En revanche avec les céleri branche, tu te refais un pied tout neuf.... Les oignons montent en graines qui sont semées à la prochaine saison par exemple.... Je crois qu'on fait ça aussi avec les salades...

C'est bien quand ils n'y a rien d'autre sous la main!
patrice a écrit le 10/04/2016 08:46
Je confirme les propos de Ferréol, techniquement ca marche, mais n'a pas d'intérêt.
diospyros a écrit le 10/04/2016 09:14
Sur la carotte peut etre... Sur l'oignon ce n'est certainement pas le cas.
satya a écrit le 10/04/2016 10:18
ça marche pour pas mal de chose, mais ça ne refait pas une plante "entière".

Même pour du porte graine ça n'ai pas le top

on peut s'en servir pour manger les jeunes repousses en mesclun....
intéressant pour les périodes de disette au jardin comme maintenant (mars avril)
floyd a écrit le 10/04/2016 10:44
Une nouvelle qui doit faire grincer les dents des ......

Bref on attend tes retours d'expérience.
patrice a écrit le 10/04/2016 10:50
… encore une vidéo qui ne prouve rien.


Pour en revenir à cette remarque, effectivement il faut être prudent.
Photo ou vidéo ne font pas démonstration.

Par exemple dans certains calendriers lunaires, on peut y voir une photo de légumes manifestement hétérogènes cultivés à différentes phases de lune (gros tubercule et ptites feuilles, petit tubercule et grosses feuilles, etc.).

Dans la pratique, avec des semis de radis de 18 jours, semés "avec la lune", contre la lune, y compris deux semis à quelques heures de la séparation de la phase lunaire (donc quasiment pas d'aléa météo pouvant expliquer une absence de différence), je n'ai jamais réussi à reproduire le moindre de ces résultats.
nouvel azertien a écrit le 10/04/2016 11:27
Rien ne se perd : vous pouvez même semer vos épluchures de pommes de terre et de topinambours.

Mots-clefs pour de plus amples recherches : épluchures multiplier.

et c'est la période des semis.... :
tropique a écrit le 10/04/2016 16:45
Voici mes observations,mais les connaisseurs pourront mieux interpréter ces images:

Les cardons du commerce sont coupés et nettoyés.Donc aucune radicelle n est censée échapper au cutter.
J en retire les branches pour les cuisiner,puis je bouture le reste en prenant soin de laisser 2/3 feuilles naissantes





Cardon issu de bouture de trois mois





Je viens de le retirer pour vous montrer ce qui se trame dans le sol.
Si la partie aérienne est prometteuse,il n y a rien à grignoter dans le dessous.

J avais déjà effectué un test sur un plant de pomme terre en fin de récolte:La partie aérienne poussait,rien que des racines dans le sol.


Et voici un tronçon de feuille d une ornementale qui s était multiplié à la surface du sol:




Cette bouture contient assez de réserves qui lui ont permis de tenir le coup jusqu à l apparition des pousses.
Ce qui est faisable pour les uns,pourquoi ne le sera-t-il pas pour d autres.Il suffira de tester
Les plantes sont démocratiques aussi

tropique
nouvel azertien a écrit le 10/04/2016 16:52
Pour les carottes, il est souhaitable de se procurer deux variétés différentes (pour la pollinisation).
Dans l'espoir de récolter des graines, la seconde année...
Bruno a écrit le 11/04/2016 09:42
[quote="floyd"]… encore une vidéo qui ne prouve rien.


Pour en revenir à cette remarque, effectivement il faut être prudent.
Photo ou vidéo ne font pas démonstration.

Par exemple dans certains calendriers lunaires, on peut y voir une photo de légumes manifestement hétérogènes cultivés à différentes phases de lune (gros tubercule et ptites feuilles, petit tubercule et grosses feuilles, etc.).

Dans la pratique, avec des semis de radis de 18 jours, semés "avec la lune", contre la lune, y compris deux semis à quelques heures de la séparation de la phase lunaire (donc quasiment pas d'aléa météo pouvant expliquer une absence de différence), je n'ai jamais réussi à reproduire le moindre de ces résultats.[/quote]
J'avais lu des études qui avaient été faites très sérieusement et de façon scientifique. Le résultat était en effet que la lune n'avait pas d'influence. Mais il y aura toujours des personnes qui continueront à y croire.
Ferréol a écrit le 11/04/2016 11:20
Pour les carottes, il est souhaitable de se procurer deux variétés différentes (pour la pollinisation).
Dans l'espoir de récolter des graines, la seconde année...


Tu récolteras à coup sur des graines si tu entretiens correctement ta culture (un prenant soin de tuteurer tes hampes florales, sinon, vu le manque d'ancrage au premier coup de vent, ça se couchera).
En revanche, la qualité de ces graines sera a coup sur extrêmement mauvaise, la faible quantité de réserve dans le petit bout de carotte qui te reste fera que tes graines seront de taille minable avec de très faible réserves. Quant à la génétique de ces graines, elle sera elle aussi remarquablement mauvaise car tu auras du croisement aléatoire de variétés F1 avec de la carotte sauvage ne tubérisant pas.

Au prix de la semence de carotte, c'est bien du souci pour pas grand chose (j'ai eu de remarquables récoltes de belles carottes avec des graines low cost d'une célèbre chaine de magasins de allemande)...
patrice a écrit le 11/04/2016 11:33

J'avais lu des études qui avaient été faites très sérieusement et de façon scientifique. Le résultat était en effet que la lune n'avait pas d'influence. Mais il y aura toujours des personnes qui continueront à y croire.

Si tu as les références, je suis preneur. Dans une démarche d'expérimentation de type scientifique, je n'ai eu écho que des travaux de La Quintinie, donc pas récents.
floyd a écrit le 11/04/2016 20:14
S'il est un jardinier dont les compétences sont établies de longues dates, Monsieur de La Quintinie est celui-là, qui a fournit la table de Louis XIV durant une trentaine d'années.
J'aime résumer son jugement sans appel: la Lune est la mauvaise excuse des mauvais jardiniers.
En général ça jette un froid parmi les jardiniers un peu présomptueux.

Après je laisse aux tenants de ces croyances le soin d'expliquer le pourquoi du comment de leurs pratiques lunaires.
Beaucoup parmi ceux-ci ont du mal à expliquer comment la durée de l'éclairement solaire (ou artificiel) gouverne la biologie de la plante.
Là c'est vraiment dommage.
patrice a écrit le 11/04/2016 20:26

Après je laisse aux tenants de ces croyances le soin d'expliquer le pourquoi du comment de leurs pratiques lunaires.
Beaucoup parmi ceux-ci ont du mal à expliquer comment la durée de l'éclairement solaire (ou artificiel) gouverne la biologie de la plante.
Là c'est vraiment dommage.


Pour ma part, je n'en suis même pas à des explications sur l'éventuelle influence.
Je ne la constate nullement dans la pratique. N'arrivant pas à reproduire une quelconque expérience concluante, je n'ai donc même pas à tenter d'imaginer une théorie.


greffer.net >> Multiplication végétative