l'Araucaria du chili et l'araucana

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Autres fruits


ké20 a écrit le 15/11/2016 22:47 (ref msg # 54876 )
je n'avais pas confondu les arbres , mais peut être la description sur la fructification du Jubaea chilensis avec celle de l'araucaria .

C'est qu'on lit tellement de chose , que les jours où l'on est un peu moins concentré , on en enregistre moins bien.

L'auracaria s'est vrai , fait un fruit ressemblant à une noix de coco de loin , mais cela est bien une pomme .
Par contre , la fructification est en fait à partir de quel âge exactement ? faudrait tabler sur une 30aine d'année au minimum? et tout dépend de la vigueur du plant.
Cela dépend du climat aussi ?

Ces graines comme tu le dis Belinsecte ont l'air d'être très intéressantes !
autrevie a écrit le 16/11/2016 00:49 (ref msg # 54878 )
plutôt 40 ans hélas...
mais j'en ai vus fructifier qui avaient une douzaine d'années en Belgique,3 ou 4 pommes de pin/plant.
il faut le point de vue qui transcende sont intérêt personnel pour planter cette essence,en masse,plutôt que de se contenter,comme tout le monde,de l'excessif pittoresque apparence d'un araucaria planté en isolé.
pfiou le dinosaure,ça fait tâche vous ne trouvez pas?
Planté en groupe l'ambiance passe,comme dans un sentier de parc botanique,qui à chaque détour,tend d’offrir au marcheur,un point de vus qui génère une ambiance différente.

le grand avantage est qu'il se dégarnit en vieillissant,laissant la place à l'épanouissement de strates arbustives ou herbacées.
je prône les formes tabulaires dans les haies, pour tenter un effet venturi,bénéfique pour la pluviométrie des plaines,ou tenter de contribuer à soulever une coulée d'air froide,ou remplacer une couverture nuageuse tempérant le froid.
mais tout ceci est probablement de la masturbation mentale,j'aime bien imaginer,l'avantage est aussi que je le fais,rendez vous dans 40 ans,pour l'araucaria.
Je fais aussi du cèdre du Liban et pin maritime,en sachant qu'il est possible qu'ils meurent tous du froid.
il faut 18 ans pour que le cèdre prenne sa forme tabulaire.
j'ai fais une 20 ene d'étangs,et j'y plante poirier,araucaria,asiminiers.
le poirier en axe unique prend très peu de place également.
je dévie du sujet...pardon. ops:

Pour le goût,cru,perso...moyen.
je la grillerait si j'ai l'occasion d'en avoir une autre à sacrifier.
François du Perche a écrit le 16/11/2016 18:38 (ref msg # 54881 )
on ne parle que du fruit de l'arbre femelle,qui ressemble à une noix de coco, mais les arbres mâles produisent une sorte de grosse pomme de pin qui n'a peut-être pas de graines comestibles, à vérifier. Et pas évident de savoir si ce sont de jeunes arbres mâles ou femelles quand on les plante, j'imagine qu'on a une chance sur deux. Donc ça divise par 2 la récolte à venir.
Et merci Autrevie d'avoir fait le cobaye en goûtant ces graines, qui d'après ce que tu dis sont un peu bof à l'état cru.

autrevie a écrit le 16/11/2016 23:17 (ref msg # 54888 )
oui tout à fait.
Sacrément virile cette photo.
y fait pas les choses à moitié !
François du Perche a écrit le 17/11/2016 09:44 (ref msg # 54890 )
d'ailleurs les Anglais, qui s'y connaissent sur le sujet, appellent "pine cone" la pomme de pin, et depuis Guillaume le Conquérant, connaissent bien le sens des mots français. Honni soit qui mal y pense
ké20 a écrit le 17/11/2016 17:53 (ref msg # 54899 )
ce n'est pas le sujet , mais pourquoi tu mets des pins maritime ?
Cet arbre aussi balèze soit-il me dérange s'il n'y a que ça , il ne laisse que des miettes au reste des végétaux en raison de la chute des aiguilles.
J'ai 2 parties distinctes dans mon bois , une blindée de pins où quasiment rien d'autres ne pousse, (ou alors survit) , et une autre partie , plus aérée ou tout se mêle et les pins vont partir en scierie d'ici peu pour laisser place aux fruitiers et arbustes mellifères.


l"idée de planter quelques araucarias ensemble est sympa , ils pourront taper la cauzette , vu le temps que ça met à pousser ....
autrevie a écrit le 18/11/2016 21:59 (ref msg # 54924 )


ce n'est pas ce que j'ai vus au Parc Floral situé dans le bois de Boulogne,à Paris.
j'ai vus ce que donnait la forêts des Landes...
les conifères représentent 1/3 de la forêt Française,si je me souviens bien,ils sont présent "grâce" à nous qui les avons autant plantés.
il manque juste les essences sciaphiles (essences d'ombre)sous eux,les conifères sont de gros producteurs d'humus,quoi qu'on en dise,il est vrais que leurs racines manquent de chevelue pour retenir tout ça,sur rankosol particulièrement mais surtout,avec de la pente.

j'en plante pour de nombreuses raisons,humus,résistance,croissance,port,"propreté",esthétisme.
je comprends que ca choque,mais j'ai même eu des témoignages positifs sur l'eucalyptus,(bien plus de diversité et d'humus qu'on nous le rapportent habituellement).
ké20 a écrit le 18/11/2016 22:46 (ref msg # 54929 )
ça choque , enfin , pas tant que ça. c'est ton choix , je le respecte parfaitement, tu m'aurais dit que tu plantes des Ailanthus altissima, là oui , j'aurai fait la grimace sévère !
Oui l'humus suivant ce que tu souhaites faire pousser peut être intéressant , chez moi , il y a fougères+aiguilles de pins, donc rien qui pousse aisément, mais cela est un bonheur pour la cueillette des chanterelles ! Champignon excellent mais peu ramassé car "long" à préparer.
Peut être que je peux y mettre des myrtes , rhododendrons sans toucher à la terre actuelle... à réfléchir
Foufouche a écrit le 28/11/2016 00:40 (ref msg # 55127 )
on lit qu'il s'accommode des sols acides

Par contre dans un sol très acide, pauvre, drainant, et une situation mésophile voilà ce que donne un plant adulte avec sa forme caractéristique(bien loin de ceux que j'ai vu à Angers à l'étang St Nicolas qui sont 3 fois plus hauts de souvenir). Je pense qu'il a entre 70 et 100 ans au vu de certains éléments (maison, plantation etc), son jumeau planté symétriquement par rapport à la maison n'est plus là. Vu sa situation il a du résister à des températures de l'ordre de -20°C (en 2012 il a du faire -11 à -13°c à cet endroit) et l'été à de fortes températures, encore du 38/40°c à répétition cette année. A noter que la majorité du temps l'hygrométrie est très élevée par içi.
Désolé pour la photo c'est du google street
http://img4.hostingpics.net/pics/791954Capture.jpg
autrevie a écrit le 28/11/2016 12:56 (ref msg # 55137 )
il apprécie beaucoup l'humidité.

vus l'épanouissement du houppier,la croissance semble stagner,il est probablement circonscrit au niveau des racines.

triste photo.
Foufouche a écrit le 29/11/2016 03:00 (ref msg # 55151 )
Salut Autrevie.
vus l'épanouissement du houppier,la croissance semble stagner,

C'est un peu difficile à croire sans connaître le contexte mais il est adulte et à priori ne poussera quasiment plus en hauteur. , sa taille est à l'image de ce qu'on voit dans le coin avec beaucoup de végétaux dont la croissance est entravée et du coup la taille adulte inférieure voir très inférieure à ce qu'elle devrait être.

il est probablement circonscrit au niveau des racines.

Bien vu, oui j'ai pas précisé mais il y a très certainement une couche d'alios créée par la battance de la nappe plus ou moins impénétrable, et si c'est le cas elle est souvent très proche (1m).
Associé à la pauvreté du sol, on comprend pourquoi cet arbre fait moitié moins que la taille habituelle. Vu sa lenteur de croissance;, les conditions pas terribles, les conditions météo pas très clémentes qu'il a du enduré c'est un bon argument vivant de la "rusticité" de cette espèce.

Si quelqu'un habite Angers et a l'occasion de prendre des photos de ceux de du parc de la garenne, ça vaut le coup d'oeil.


greffer.net >> Autres fruits