Greffe en tête cassée solutions?

greffer.net >> Greffage

paleo a écrit le 14/01/2016 20:42 (ref msg # 50724 )
Bonjour à l'automne une des charpentières d'un de mes pommier greffé en tête variété Mutsu a cassé avec un vent violent et le poids des fruits.

http://i68.servimg.com/u/f68/11/21/68/42/20150910.jpg


http://i68.servimg.com/u/f68/11/21/68/42/20150913.jpg">
[img]http://i68.servimg.com/u/f68/11/21/68/42/20150914.jpg

Comment restructurer cet arbre avec des méthodes de greffage ?

Cordialement.
ké20 a écrit le 14/01/2016 21:13 (ref msg # 50727 )
outch il a chargé ce pommier ....
ce n'est que mon avis , mais il serait plus intéressant du couper sous la plaie et greffer en couronne afin de reformer un arbre plus joli.
Ferréol a écrit le 14/01/2016 21:56 (ref msg # 50731 )
Bonjour,

quelle est la taille réelle de la plaie? On a du mal à se rendre compte de si ça fait 3-4 cm ou 10 cm?

Perso, je tenterais de bien nettoyer tout ça avec un outil bien coupant et propre et puis boucher la plaie avec un coup de phytopast ou autre mastic de bonne qualité en attendant que ça cicatrise. Le pommier est capable de cicatriser des plaies assez incroyable, d'autant plus quand il est jeune.

Je suis de plus en plus dubitatif sur les greffe en fente double et en couronne multiple. Cela crée plus de zones de fragilité que si la greffe était unique. J'aurais tendance à conseiller pour les greffes de ce genre de ne garder qu'un seul des départs si il y en a plusieurs, pour éviter ce genre de situation ou on voit clairement que les deux rameaux greffés ne se sont jamais soudés entre eux, au contraire ils se sont poussés l'un l'autre et ont fragilisé encore plus le point de greffe.
floyd a écrit le 14/01/2016 22:32 (ref msg # 50732 )
Je partage cet avis.
ké20 a écrit le 14/01/2016 23:27 (ref msg # 50734 )
Ferreol , je partage aussi ton avis dans le cas ou la plaie ne serait pas si importante qu'elle peut paraître. (perso , la couronne je n'aime pas du tout même si beaucoup semble la conseiller...)
On pourrait même y faire une surgreffe sur la plus grosse charpentière pour ré-équilibré l'arbre ou mieux (sous la plaie) mais il y a un travail de taille plus ou moins sévère à réaliser sur l'arbre afin qu'il se fortifie rapidement car cela cassera à nouveau vu sa formation actuelle.

On dirait une greffe type oméga avec une soudure pas trop belle
floyd a écrit le 14/01/2016 23:37 (ref msg # 50735 )
J'ai souvent vu ce défaut et donc l'arrachement d'un des 2 greffons, sur ces greffages en fente double.
Et d'autant plus surement que le PG est d'un diamètre fort.
La solution qui parait astucieuse, "mettre deux greffons puisqu'il y a la place et que deux c'est 2 fois plus de chance de reprises…" est vraiment à déconseiller.
Je crois qu'on le répète souvent sur le forum, il faut greffer sur des PG jeunes, vigoureux et de faibles diamètres.
François du Perche a écrit le 15/01/2016 09:44 (ref msg # 50738 )
je partage l'avis de Ferreol, il faut nettoyer & apprêter la plaie avec un outil bien coupant et cicatriser avec du Lac Balsam ou équivalent, puis faire une greffe sur le PG, quelques cm sous cette plaie et une autre en tournant de 90°dans le sens contraire des aiguilles d'une montre, pour équilibrer l'arbre, soit couronne partielle avec logement préparé, pendule ou coulée (le Pg semble jeune avec une écorce fine). Et en profiter pour raccourcir les autres branches pour limiter la portée.
ça tombe bien, c'est le moment de prélever les greffons pour une ou des greffes au printemps.
floyd a écrit le 15/01/2016 09:56 (ref msg # 50739 )
Pas facile de restaurer un tel arbre.
Je ne suis pas certain à l'expérience, que le jeu puisse en valoir la chandelle.

A ce stade, au cœur du tronc, on aura un bois mort, plus ou moins contaminé et autour une plaie qui mettra peut-être plus de 5 années pour recouvrir.
Le tout sans garantie.
François du Perche a écrit le 15/01/2016 10:13 (ref msg # 50741 )
Si la plaie est trop vilaine & trop profonde, il y a aussi la solution de greffer sous le niveau de cette plaie quatre charpentières bien orientées, à des niveaux différents pour la solidité et d'éliminer à terme tout ce qui est au dessus de la greffe., le PG est assez haut donc le tronc peut se permettre d'avoir 20cm de moins. ça ne coûte rien d'essayer, les greffes en coulée ne sont pas traumatisantes pour l'arbre, et on profite ainsi de la vigueur et du bon enracinement du PG.
François du Perche a écrit le 15/01/2016 10:27 (ref msg # 50742 )
voici pour illustrer ce qui précède un exemple de greffe "pendule" de Chantecler sur Ariane.





paleo a écrit le 16/01/2016 01:11 (ref msg # 50749 )
Merci pour toutes vos réponses.
La plaie fait au moins 8 cm.
J' ai commencer à planter 7 arbres il y a 15 ans acheté en jardinerie et depuis ces quatre dernières années j' en ai planté 33 donc beaucoup de jeunes arbres obtenu de différentes pépinières de Haute-Savoie. La greffe je n' ai encore jamais fait mais je compte débuter, donc voilà, aucune expérience.
Heureusement c' est le seul arbre que je possède greffé ainsi, c' est en fait une double greffe en incrustation.

Si je vous suis bien, je prélève les greffons maintenant(sous la neige) direction le bas du frigo et je tente en avril soit:

1-Je coupe le PG bien en dessous de la plaie et je greffe en couronne avec deux ou trois greffons en ne laissant pousser que le plus vigoureux. Voir je tente une greffe en arc boutant avec le deuxième greffon.
ou
2- Je greffe en coulée 4 greffons réparties sous la plaie pour recréer des charpentières, je taille très court ce qu'il y a au dessus et élimine progressivement.
J' ai lu que la greffe en coulée, la nouvelle branche pouvait s'arracher avec le poids des fruits?
Bruno a écrit le 16/01/2016 07:23 (ref msg # 50750 )
"paleo" a écrit :

J' ai lu que la greffe en coulée, la nouvelle branche pouvait s'arracher avec le poids des fruits?

C'est certainement vrai, mais plus les années vont passer, plus ça sera solide. Quand une greffe grossi, chaque année il y a formation d'une nouvelle cerne (anneau de bois). Donc chaque année la soudure se solidifie. S'il y a trop de fruits il faut mettre un soutient à la charpentière. En réalité cette fragilité est un peu vraie pour toutes les sortes de greffes. si une greffe en couronne grossit beaucoup la première année (donc une grande prise au vent) qu'il y a un vent très puissant, ça peut casser, donc ne pas hésiter à mettre un tuteur.
floyd a écrit le 16/01/2016 12:24 (ref msg # 50753 )
On peut ajouter que préconiser la suppression des fruits la premières années, va aussi dans le sens de préserver la solidité de la greffe.
Sur un PG très bien implanté, la puissance du système racinaire provoque inévitablement des croissances records.

Avant juillet (souvent le moment de l'entrée en dormance) il est utile de pincer ou de tailler pour obtenir une ramification des rameaux jugés trop vigoureux.
Procéder avec les mêmes objectifs qu'une taille de formation classique: équilibre des charpentières, angles obliques, gobelet ou quenouille… selon les cas.
paleo a écrit le 21/04/2016 18:39 (ref msg # 52559 )
Bon et bien voilà je l'ai raccourci. Le tronc fait 4cm de diamètre. J'ai laissé quelques feuilles en tire sève que je vais laisser pousser un peu pour aussi à terme fermer cette plaie. je vais mettre en coulée des greffons répartis en dessous de la plaie à des hauteurs différentes. Je vais tenter 3 variétés. J'attends les fleurs sur mes pommiers...






http://i86.servimg.com/u/f86/11/21/68/42/20160415.jpg">




[img]http://i86.servimg.com/u/f86/11/21/68/42/20160417.jpg
floyd a écrit le 21/04/2016 20:46 (ref msg # 52561 )
Ma foi, un peu d'obstination peut faire des miracles.
Attendre et voir!
paleo a écrit le 12/10/2017 19:57 (ref msg # 59763 )
Voici des nouvelles des greffes en coulées effectuées en 2016 avec de gauche à droite 2x reinette de Savoie, belle fille de Salins et reinette de Provence.
Les greffons avaient peu poussé l'année de la greffe. Cette année devant la vigueur j'ai mis des des renforts en laissant assez de place pour le grossissement des tiges. J'ai même du couper 1/3 des tiges à un moment de forte tempête début septembre de peur que ça casse.
Belle fille de Salins semble un peu moins vigoureuse.
https://i11.servimg.com/u/f11/11/21/68/42/pa030115.jpg
floyd a écrit le 12/10/2017 21:21 (ref msg # 59765 )
Une taille en vert, ou un pincement ont de l'intérêt effectivement quand on constate que la pousse est trop vigoureuse, pour la fragilité du point de greffage.
Attention tout de même aux ficelles qui peuvent user les écorces.
clow a écrit le 12/10/2017 23:04 (ref msg # 59771 )
Pour les liens les bobines tube creux en pvc sont mieux adapter car elle sont souple et abîme bien moins l'écorce, cela évite les strangulations .
paleo a écrit le 15/10/2017 16:12 (ref msg # 59824 )
Voici une vue de plus près, je n'ai pas mis de la ficelle mais du fil de cuivre gainé, formé en laissant de la place pour le grossissement des brins greffés.
Avantage cela permet de garder la position exacte dans l'espace de la baguette pour la fragilité du point de greffage.

Le gros désavantage c'est à refaire absolument avant que l'anneau soit trop petit, cela demande donc de la surveillance.

https://i62.servimg.com/u/f62/11/21/68/42/pa150110.jpg
floyd a écrit le 15/10/2017 19:24 (ref msg # 59834 )
La couleur m'avait induit en erreur.
Des chutes de fil électrique, c'est aussi ce que j'utilise pour les rosiers ou la vigne, parce que la taille annuelle permet une surveillance régulière.

La triple boucle, bonne idée pour une protection optimale des écorces.


greffer.net >> Greffage