La taille Lorette

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

André a écrit le 15/12/2015 10:26
Je constate qu'on a très peu parlé de la taille Lorette sur ce forum. Personnellement je viens de découvrir cette technique très "agressive" en lisant cette page : http://perso.numericable.fr/cf50/article...

Qui a déjà tenté de la pratiquer ? Et avec quel résultat ?
Ferréol a écrit le 15/12/2015 10:33
Je m'étais un peu renseigné dessus, sans jamais tester. J'ai un fascicule d'époque dessus si je remet la main dessus je peux te le prêter...
André a écrit le 15/12/2015 16:39
Merci c'est sympa !
Mais pour moi, avec ma qualité de sol très médiocre, ce n'est apparemment pas conseillé.
Ferréol a écrit le 15/12/2015 23:37
Oui dans mon souvenir, c'était un horticulteur belge ou du nord de la France qui avait développé ça dans son verger sur sol trop fertile pour le mettre a fruit aisément, tout en gardant un développement raisonnable des ses arbres.
floyd a écrit le 16/12/2015 00:56
On trouve encore assez facilement le fascicule qui fut publié au début du XXe pour promouvoir cette technique.
Je l'ai eu en main également, l'auteur, Louis Lorette, partage son enthousiasme et son optimisme; il présente des clichés de poiriers abondamment garnis de fleurs puis de fruits.

Hélas il faut la considérer comme une technique difficile et qui se trouve complètement délaissée à juste titre.
Qualifiée de taille épuisante, elle supprime en saison estivale les pousses de l'année.

A la lumière des connaissances les plus actuelles en physiologie et en taille raisonnée, il n'y a plus aucune raison de s'attarder à d'autres tentatives de mise en pratique de cette taille en vert.
kawa a écrit le 19/12/2015 22:16
Bonjour

Je pratique cette technique depuis 20 ans avec bonheur. Je m'y suis intéressé car la taille trigemme me paraissait sans évidence aucune.

Le livre de Mr Lorette explique bien la chose. Je vous conseille surtout les dernières éditions, qui mettent à jour la technique. Surtout, ne vous attardez pas sur l'article du chasseur français, décrivant mal l'esprit de la technique (euphémisme) selon moi.

On trouve un bon résumé à http://croqcentrevosges.free.fr/pdf/verg... en page 25.

Je pratique cette taille sur la variété Louise Bonne, où elle fait merveille car cette variété a des coursonnes courtes.
La même taille est inefficace voire antiproductive sur des variétés à coursonnes longues, telle la Passe Crassane.

Mes poiriers sont greffés sur cognassiers, en (bonne) terre de jardin, sans amendements ou engrais divers. Et ils ont toujours été vigoureux. Depuis quelques années, il n'y a guère que quelques pousses tout en haut ; aussi, plus besoin de tailler l'arbre, mais la fructification reste.

Par rapport aux techniques "modernes", j'imagine que cette taille garde son utilité si l'on reste attaché aux formes savantes de poiriers, car ainsi la fructification reste cantonnée au voisinage immédiat des charpentières (10-15 cm).

Concernant le côté "épuisant" de la technique, il est peut-être à rechercher du côté du tailleur à cause des nombreux coups de sécateur nécessaires... mais quant à eux, les arbres sont toujours aussi beaux après 30 ans en espaliers !
floyd a écrit le 20/12/2015 18:55
Je comprends qu'on puisse encore s'enthousiasmer pour cette technique en vert si on peut la pratiquer dans le cadre restreint de quelques variétés et sur bon sol.

La taille centrifuge avec arcure naturelle, qui demande moins de temps de taille, et qui préserve l'arbre, reste pour l'instant la technique à acquérir.
En outre, je pense qu'elle est facile pour qui observe et comprend le port naturel, au lieu de trancher puis de s'interroger!

La taille trigemme est une taille appliquée sur arbre "calmé", après de longues années consacrées à la formation d'une forme classique.
kawa a écrit le 20/12/2015 19:34
J'adorerais apprendre cette taille centrifuge :
- est-elle compatible avec les formes plates (espaliers) aux formes décoratives ?
- quel serait l'ouvrage de référence ? à défaut, un ouvrage de vulgarisation ?
Merci
floyd a écrit le 20/12/2015 19:56
Rien de mieux que le "Lespinasse et Leterme" que tu connais déjà.


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations