Enduire les greffons ( herbace ou pas ) de cire

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

Eric a écrit le 06/06/2015 15:02
Apres avoir vu cette video https://www.youtube.com/watch?v=N54xgqJl...
a la minute 4:50

J ai utilise un morceau de cire d une bougie de Paques en liquidation.

le 17 mai 2015
J ai fait un essai avec un greffon herbace de poirier . Que j ai greffe en pratiquant la greffe pendule.
Le grand interet que je trouve a cette technique est de pouvoir s envoyer des greffons herbace ou
pas et de pouvoir les greffer tel quel. La cire protegant le greffon autant durant le transport qu apres la greffe.


Pour rappel le 4 et 5 juin 2015 les temperatures sont montee audessus de 31 °C ( a l ombre ) et le greffon est plein sud.


Je crois que c est gagne .



gryzzly a écrit le 05/09/2015 10:48
bonjour,
qu'est-il devenu de cette greffe?
a-t-elle survécu?
il serrai intéressant d'en connaître l'évolution
Eric a écrit le 06/09/2015 19:42
Voici la photo de la greffe demandee.
Ainsi que 2 autres greffes faites un peu plus tard.
reussite 3/ 3. greffe pendule , je n ai meme pas pense a retirer les tapes .





satya a écrit le 06/09/2015 20:42
salut

on m'a envoyé des greffons au printemps enduit de cire , il y en avait 4-5 sortes de différents fruitier.
aucun n'a repris.
je ne sais si cela vient de moi , ou du fait qu'il soit enduit , ou si ils ont était "cuit" lors du parafinage , ou si les greffons était de mauvaise qualité.
bref juste une expérience qui ne pousse pas a pratiquer cette technique.
Eric a écrit le 18/09/2015 19:18
Satya ,j ai envie de dire essayez et voyez par vous meme .

je n ai pas d action dans la parafine. Je donne donc l information sans arriere pense.
C est juste pour rendre service. Moi aussi j ai eu des doutes et j ai essaye . Ca me semble concluent aussi
j en fait part. Mais peut etre que quelqu un a une information complementaire.
Apres ... c est a vous de voir.
belinsecte a écrit le 21/05/2016 12:55
vous avez tous les deux raison puisqu'il s'agit d'expérience pratique. je suppose que dans le cas de satya, la cire était trop chaude au moment de son application.

En tant que débutant, j'aimerais savoir s'il y aurait des témoignages comparatifs sur d'autres enduits, car j'ai déjà posé mes greffons et voudrais les enduire délicatement au pinceau. il semble qu'on puisse aussi les enduire de mastic, tape, ou même colle a bois... selon: https://www.greffer.net/discussion/viewt...
Ferréol a écrit le 21/05/2016 14:10
D'autant qu'il y a cire et cire.
La cire d'abeille fond entre 60 et 65°C, la paraffine aux alentours de 55°C la "cire" de bougie est souvent un mélange de paraffine et de stéarine, qui elle fond à 70°C donc remonte le point de fusion des cires de bougies (et les rend plus dures et moins grasses au toucher).
La cire de carnauba, elle, fond à plus de 80°C...
belinsecte a écrit le 23/05/2016 15:42
en imaginant une cire qui fond à 40°C, j'ai pensé à l'huile de coco (ou de palme), et finalement j'ai mis de l'huile de salade
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
belinsecte a écrit le 17/07/2017 19:11
Arhus76 m'indique aussi avoir bien réussi un greffon fatigué de bibacier, avec de la paraffine: Aussitôt vite trempé dans eau+paraffine à la température de fusion, aussitôt plongé dans l'eau froide.
Elle fondrait autour de 55°C.
possibilité de réduire cette température de fusion en mélangeant de l'huile: http://forums.futura-sciences.com/physiq...

Serai-ce adapté à cette greffe de bibacier prêt à débourrer?
https://www.greffer.net/discussion/viewt...
belinsecte a écrit le 18/07/2017 07:31
Et que dire de la comparaison avec un enrubannage au "parafilm m"? ou film alimentaire? :
ARHUS76 a écrit le 18/07/2017 09:50
Je ne me rappelle pas avoir dit que le greffon était fatigué
Il était frais comme un gardon sortie de l'eau
Dans ce cas, plongé dans la cire à greffé et sorti aussitôt.
Je ne l'ai pas plongé dans l'eau froide.

Avant de greffer à la cire je me fesait mal à la tête comme beaucoup sur le risque de brûler le greffon. Il suffit de plomger son doigt dans la cire fondu pour ce rendre compte que la cire refroidi très vite et ce fige dès qu'elle est sorti de sont bain. Sans brûler

Je ne mélange jamais de cire avec de l'eau. Si on le fesait, l'eau resterait au fond et la cire au-dessus. L'eau risquerait de brûler je pense.

Je dis que si on a peur on peut plonger dans la cire et ensuite et immédiatement après dans l'eau froide.

Pour le bibacier, vu l'épaisseur de l'écorce, le bourgeon ne risque pas plus. Au plus peut-être les feuilles naissantes à l'extérieur mais pas le coeur du borgeons.

Le vrai problème c'est que les borgeons sont partis, ils risquent de percer la cire Avant la reprise. Il faudrait trouver une solution pour éviter leur dessechement avant la reprise. ops:
Un petit sac plastique avec de l'eau :
belinsecte a écrit le 18/07/2017 10:26
Merci pour ces précieuses précisions
j'étais persuadé que la paraffine était un film en fusion à la surface d'un bain d'eau ops:
ce qui aurait permis d'employer peu de paraffine.

c'est moi qui ai pensé que le greffon était fatigué, c'est un de ceux que je t'ai envoyés? après 3 jours de transport en pleine canicule.

tu as employé de la cire à greffer, qui te brulait pas le doigt: je pense que c'est un mélange de paraffine et d'huile, pour abaisser la température de fusion.

comment imaginerais tu le sac rempli d'eau? (peut être répondre dans le sujet dont j'ai mis le lien precedement concernant ce greffon débourrant).
ARHUS76 a écrit le 18/07/2017 12:42
Oui c'est des greffons que tu m'as envoyé

La cire ou parafine ça te brûler si tu plonge es laissé dedans. Si tu plonge est que tu ressort aussitôt RAS.

Dans mon cas, comme dit ailleur, c'est un pain de 5 kg vendu pour greffer.
ARHUS76 a écrit le 18/07/2017 14:46
Reçu tes derniers greffons aujourd'hui

Ta méthode pour expédier les greffons mérite d'etre souligné. C'est vraiment top. Mieux que le papier absorbant! De mousse fraîche. Les greffons arrivent en parfaite état.

Nous pourrions même conseiller cette méthode dans la fiche pour les envois. Vraiment très très très bien.
belinsecte a écrit le 24/07/2017 10:35

...
Elle fondrait autour de 55°C.
possibilité de réduire cette température de fusion en mélangeant de l'huile: http://forums.futura-sciences.com/physiq...
...

J'ai tenté l'expérience de mélanger cire et huile de tournesol de friture, c'est parfaitement miscible.
cire de bougie 0,37l + huile 0,25l: fusion 58°C
mélange moitié huile avec moitié du mélange ci dessus: fusion 58°C
je retente ce matin avec paraffine à confitures "hutchinson":
paraffine pure: 60°C
3 vol de p. + 1 vol d'huile: 60°C
3 vol de p + 2 vol d'huile: 60°C
conclusion: pour faire des bougies ou des confitures en réduisant le prix de revient, on peut mélanger de l'huile de friture à la cire...

cire à greffer chez triangle outillage: 65°C https://www.triangle-outillage.fr/coutea...

L'huile de coco fond entre 20 et 28°C (selon les lots), coco hydrogénée 30 ou 32°C.
beurre de karité: 28 à 35°C
L'huile de palme fond entre 35 et 42°C, ne s'hydrogène pas pour l'alimentation. Envisageable à l'ombre... celle qui fige à 42
Bayberry wax = cire de myrte: 40 à 50°C (En faisant bouillir beaucoup de baies de myrte, on obtient à la surface de l'eau un fin film de cire, originaire de la surface des fruits, probablement la plus chère du monde)
cire de soja = huile de soja hydrogénée (pour bougies naturelles): 52 à 55°C





François du Perche a écrit le 26/07/2017 08:15
l'huile imprègne le bois des greffons contrairement à la paraffine, il faudrait être certain que ça ne nuit en aucune manière à la reprise.
belinsecte a écrit le 26/07/2017 09:09
l'huile de colza était "mieux que rien" sur prunier, mais j'ai pas comparé avec d'autres moyens antidéshydratation.
j'aurais en effet une préférence pour les cires (fusion à partir de 45°C), surtout sur les greffons herbacés. Mais c'est un à-priori.
belinsecte a écrit le 22/08/2017 02:54
essai de cire de soja (liquéfaction à 50°C):
mieux vaut la tartiner avec les doigts

La photo a été prise à 32°C mais le matin suivant il faisait frais et pourtant je pouvais également l'étaler avec les doigts.
j'ai d'abord trempé les greffons dans de la cire fondue, mais on ne voit plus rien en transparence c'est pas pratique pour greffer ensuite, d'autant que c'est encore plus fragile que la paraffine, ça casse facilement.
par contre elle devient assez molle à partir de 32°C pour la passer "en pommade" sur les greffons
Les fourmis embarquent les miettes, mais ça risque de nuire à leur santé (c'est de l'huile de soja hydrogénée vendue pour faire des bougies).
Je n'ai trouvé aucune info sur la LECITHINE de soja (point de fusion?), pourtant facile à trouver.







Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 22/08/2017 11:42 par belinsecte
ARHUS76 a écrit le 22/08/2017 11:22
Salut,
Si je peux faire une remarque ou 2.

Chaque baguette devrait pouvoir faire 2 greffons.

Pour ma part, je pré-coupe chaque greffons a la longueur désiré en fonction des yeux.
Je ne recouvre de cire que la partie haute, pas la base qui sera coupé pour être greffé.
Je considère la cire ou parafine comme un corps étranger qui va nuire à la reprise.

L'autre jour un membre du forum m'a appelé alors que je greffais. Je lui ai dit "c'est bizarre, aujourd'hui la cire n'adhère pas au greffons....).
Et oui on veut toujours faire vite. J'ai mis mon fongicide, les baguettes étaient encore humide lorsque je les ai plongé dans la cire.
Donc ne plonger dans la cire que du bois bien sec. Ça peut être là aussi une cause d'échec. un excès d'eau qui favorisera les champignons ou une mauvaise protection du greffon.
belinsecte a écrit le 22/08/2017 11:57
oui bien sur j'ai recoupé ces baguettes de bibacier en 2 pour avoir des greffons de 8 à 10 cm comme tu as vu sur un forum anglophone.
au moment de greffer j'ai viré la plupart des croutes de cire.
il restait alors une pellicule quasi invisible un peu grasse sur le bois qui n'était pas mouillé, j'ai pensé qu'il n'avait pas eu assez chaud pour transpirer au moment de le praliner. (50°C contre 60°C dans le meilleur des cas pour la paraffine).
J'ai étalé les miettes sur d'autres greffons en les écrasant entre le bois et les doigts ainsi il n'y a même pas besoin de mettre la cire (de soja) à fondre. Ainsi une très fine couche transparente (2ème et 3ème photo ci dessus).
j'avais vu du greffon de pommier mouillé sous paraffine, il me semblait que c'était du à sa transpiration au moment du pralinage.


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations