variete sureau noir?

greffer.net >> Identification de fruits

lusitanica2013 a écrit le 14/05/2015 16:27 (ref msg # 48490 )
Bonjour, connaissez vous le nom de l'espèce a droite sur la photo, a gauche il s'agit dun sureau noir mais a droite, connaissez vous le nom de cette espèce sauvage, baie de fleur blanc en forme de toi le

Merci de votre aide



http://img11.hostingpics.net/thumbs/mini_886920IMG20150514161050.jpg
floyd a écrit le 14/05/2015 17:20 (ref msg # 48491 )
Fait penser à Cornus sanguinea feuilles et fleurs.
Eric a écrit le 15/05/2015 02:06 (ref msg # 48493 )
Sambucus racemosa ?

Mais les baies ne sont pas noir , elles sont rouge.
Eric a écrit le 15/05/2015 02:08 (ref msg # 48494 )
Oops , Je crois que je me suis plante . les feuilles ne correspondent pas , et la tige non plus.
ké20 a écrit le 15/05/2015 22:00 (ref msg # 48498 )
c'est sûr , c'est un cornus , et je penserai aussi comme Floyd , au cornus sanguinea
lusitanica2013 a écrit le 16/05/2015 15:28 (ref msg # 48502 )
Merci a tous,en effet il s'agit bien dun cornus, en allant faire ma cueillette de sureau je me suis planter de variété, du coup , jai 10kilos de feuilles de cornus qui macere en purin. Chez lhomme cette variété accéléré et amélioré le métabolisme sanguin et possède plein de vertu. Je pense que pour les plantes cela améliorera l'affluent de sève. Aucun article fait référence au purin de cette variété. Je vais essaye quand même, cela changera du purin d'ortie.
Bruno a écrit le 17/05/2015 09:07 (ref msg # 48505 )
Le métabolisme d'un être humain et d'un végétal est très différent.
floyd a écrit le 17/05/2015 09:51 (ref msg # 48506 )
C'est bien de le rappeler, et on soulignera la fragilité des raisonnements par analogie.
L'usage des purins restait empirique.
Les travaux de labo commencent à décrypter quelques mécanismes physiologiques.
Beaucoup reste à faire pour valider et attribuer à tel purin telle efficacité contre tel ou tel problème.
satya a écrit le 17/05/2015 12:11 (ref msg # 48508 )
eric Petiot dans ce domaine fait bien avancer les choses.
les extrais fermentés ( on dit plus purin) doivent etre fait anaérobie pour eviter l’oxydation , oxydation que la plante reçoit et qui la perturbe .
enfin beaucoup a dire , mais je conseil vivement ses formations pour qui souhaite agrandir sa compréhension du végétal.
floyd a écrit le 17/05/2015 12:52 (ref msg # 48509 )
Je n'accorde aucun crédit aux couteuses élucubrations philosophico-pragamtiques de ce formateur, auteur, conférencier auto-proclamé.
Se faire prendre en photo devant une loupe binoculaire ne fait pas le scientifique.
Je ne vois pas l'intérêt de faire de la pub pour ce personnage.

Il faudra amener du plus solide, satya, si l'on doit poursuivre sur les systèmes de défense naturelle des végétaux.
satya a écrit le 17/05/2015 22:00 (ref msg # 48511 )
je ne savais pas qu'il avait une telle réputation!!!

les bases de l'observation d'une attaque sur un végétal:
attaque , la plante réagit ,abandon cellulaire ,compartimente,envoi de phénols comme contre attaque....donc si la zone aprés l'abandon cellulaire est rouge ,la plante a reconnue l'agresseur et peut ce défendre.
si il n'y a pas de zone rouge ,a nous d'aider la plante.
basique mais nouveau pour moi.

la plupart des "attaques" (maladie champi , insecte) sont gérer par la plante , on a tendance a traiter quand même avec des produit fort ce qui déséquilibre la plante . pire que si on avait rien fait.

il parle bien sur beaucoup de maintient de la santé ,il proscrit les actions pompier .

le sol , le rétablissement des sols est primordiale pour lui.

les préparations sont mieux faite (anaérobie) , la conservation aussi doit être bien gérer , recolte des plantes , quand pulvériser , la prèle est asséchante donc pas par temps sec......etc
on est loin du gros purin d'ortie qui pu bien , bourré d'azote ,qui déclenche des réaction poussante mais néfaste , on ne favorise pas les defences ,on créer des failles , on déséquilibre.

et je pense qu'il a fait de gros progrès dans ses recherches depuis quelques années , on n'est plus a l'époque de purin d'ortie et Co.

une nouvelle dimension est apparut , qui pour moi est primordiale , l'aspect "vivant" ,qui est loin de toute recherche scientifique mais il arrive a allier les 2.

avec des appareils de mesure il teste toute ses préparation et il en ressort qu'il n'y a pas seulement les composants chimiques mais autre chose de primordiale la force vivant ,l’ester ou quelque autre noms qu'on lui donne.

plus scientifique , les plantes en santé sont dans un milieu réduit (non oxydé) et dans un PH autour de 6.
la plupart des traitements que nous leur appliquons sont oxydé et alcalin donc on déséquilibre la plante ,elle ne peut plus etre dans son milieu de santé.

il ouvre une autre façon de voir nos actions sur les plantes ,nouvelle ,avec des base scientifique mais pas que. et cela me parle beaucoup .

reste a voir si ça marche , mais je pense que l'on est dans la bonne direction.
floyd a écrit le 17/05/2015 22:40 (ref msg # 48512 )
"satya" a écrit :
…avec des appareils de mesure il teste toute ses préparation et il en ressort qu'il n'y a pas seulement les composants chimiques mais autre chose de primordiale la force vivant, l’ester ou quelque autre noms qu'on lui donne.

Voilà bien le piège dans lequel il est tombé, toute cette fange historique, philosophico-ésotérique qu'on ressort quand on coince…
Et au XXIe on coince si on n'a pas suivi les cours qui mènent à un doctorat de biologie moléculaire.

Désolé de tenir un discours très dur; lui et d'autres se fourvoient gravement. Leur audience et leur notoriété sont mises au service d'un commerce fructueux, mais totalement anti-scientifique. Je trouve cela particulièrement grave et néfaste.

Ceci dit, les bases très pragmatiques sol, plante, environnement c'est bien d'en faire une vulgarisation très accessible.
(je ne manque pas de le faire… )
satya a écrit le 18/05/2015 07:25 (ref msg # 48514 )
et bien regardons historiquement ce que les blouse blanche on apporté a l'agriculture.
depuis que les scientifique on mis les pieds dans les champs (il y a une centaine d'année ) on cours a la catastrophe.

et tu prône encore et uniquement la science ???

la science ne comprendra JAMAIS le vivant dans son integralité .
ce que l'on fait de mieux pour l'instant c'est de calquer les cycles naturel de la nature , couverture du sol ,mycorise, taille douce... ,sans vraiment tout comprendre .


peut etre que Petiot n'a les bonnes solutions mais il porte un regard different qui mérite qu'on y regarde de plus prés.

et j'espere d'autre viendrons apporter ,dans cette voie, leur grain de sel.

François du Perche a écrit le 18/05/2015 09:14 (ref msg # 48515 )
les extrais fermentés ( on dit plus purin) doivent être fait anaérobie pour éviter l’oxydation , oxydation que la plante reçoit et qui la perturbe .

Bien que nous soyons hors-sujet, je suis étonné par cette affirmation qui remet en cause tout ce qui a été publié et expérimenté depuis au moins 10 ans, par Eric Petiot entre autres.
1) lors de la préparation, on doit régulièrement brasser le mélange pour l'aérer, ça devient gazeux comme de la limonade, si on fait la préparation à l'abri de l'air, ça doit dégager des odeurs pestilentielles
2) la plante est "perturbée" par l'oxygène ? Pourtant, c'est elle qui le fabrique avec la photosynthèse, elle ne doit pas y être allergique, sinon, ça se saurait.
François du Perche a écrit le 18/05/2015 16:46 (ref msg # 48521 )
Purin ou plutôt "extrait fermenté" de sureau, peut-être un très bon répulsif pour les chevreuils, car ça sent très fort et les chevreuils ne broutent pas le sureau il me semble. En mélange avec du macérat d'ail si ce n'est pas assez répulsif.
floyd a écrit le 18/05/2015 22:10 (ref msg # 48525 )
Les auteurs latins avaient déjà fait œuvre utile en diffusant des prescriptions dont bien des paysans devraient encore s'inspirer.
Monsieur de la Quintinie produisait régulièrement de quoi fournir la table de Louis XIV, sans avoir besoin ni de la Lune ni de donneurs de leçon.

La science agronomique, l'agriculture et l'horticulture sont en progrès constants; pour s'autoriser à porter un jugement sur le travail des scientifiques, il faudrait déjà bien le connaitre et surtout distinguer la Science, des pratiques inconsidérées et mal maitrisées d'exploitants aux connaissances parfois dépassées.

Méristème, auxines, cycle de Krebs, épigénétique, adénosine triphosphate, méthode prophylactique, pédologie, effet éliciteur, culture in vitro régénératrice anti-virus, science statistique, architecture végétale…
… en vrac un certain nombre de choses scientifiques apportées par les "gens en blouses blanches" (qu'on aurait tort de mal juger), et qui doivent intéresser qui prétend comprendre le vivant.
satya a écrit le 18/05/2015 22:39 (ref msg # 48528 )
"François du Perche" a écrit :
Bien que nous soyons hors-sujet, je suis étonné par cette affirmation qui remet en cause tout ce qui a été publié et expérimenté depuis au moins 10 ans, par Eric Petiot entre autres.
1) lors de la préparation, on doit régulièrement brasser le mélange pour l'aérer, ça devient gazeux comme de la limonade, si on fait la préparation à l'abri de l'air, ça doit dégager des odeurs pestilentielles
2) la plante est "perturbée" par l'oxygène ? Pourtant, c'est elle qui le fabrique avec la photosynthèse, elle ne doit pas y être allergique, sinon, ça se saurait.


oui il revient sur ce qu'il a dit , enfin il progresse quoi.

pas d'odeur ,le liquide est très clair , on aurais presque envie de le boire .

le purin que je fesait et que la plupart des gens font n'est pas un extrais fermenté mais un extrais en putréfaction , "quand ça pu c'est prêts".
il faut etre précis dans la manière de faire , si l'extrais traine trop ,il est bon a jeter au compost, et pour la conservation ,il propose plusieurs methode ,dont l'ajoute de vitamine c ,pour que l'extrais garde toute ses vertus.

oxydé et oxygéne ne sont pas les même choses .

il y a beaucoup a dire et je ne tient pas deformer ses propos , et on est surement hors sujet ,comme tu le dit.
je n'en fait pas mon gourou ,c'est juste une personne qui m'a interpeler lors d'une formation que j'ai trouver très interessante.
la formation date de l'automne dernier et je tien a mettre a pratique ,et tirer des conclusions moi même.

désolé floyd mais la science pur a mes yeux a trop un lourd passé .
révolution verte , remembrement ,ogm , surmécanisation , non respect du vivant ,....destruction.

"des pratiques inconsidérées et mal maitrisées d'exploitants aux connaissances parfois dépassées."
qui mettent toute leur confiance en la modernité scientifique et qui crois au mensonge qu'on leur dit.
en france une exploitation agri met la clef sous la porte par jour , la revolution verte a detruit la plupart des sols et fait beaucoup de cancereux , les indiens se suicide en masse pour avoir cru aux ogm , l'afrique mange du riz et du blé importé , l'amerique du sud est arrosé de round-up , l'amérique du nord commence a voir la roche mére sous l'effet de l'érosion......

tout n'est pas a jeter ,bien au contraire , mais ça doit etre un outils , et pas une façon de pensé ,pas la base de notre agriculture.
c'est un très mauvais choix que de laisser uniquement la science prendre le gouvernail , et on peut constater le resultat... même sans lunette.

toute les decouverte que tu cite sont des solution aux probléme creer par la technique scientifique!!!!
c'est le serpent qui ce mord la queue.

alors oui on multiplie in vitro ,par ce que les plante sont virosée . mais pourquoi les plantes sont virosé????

désolé du hors sujet

floyd a écrit le 19/05/2015 10:00 (ref msg # 48530 )
"satya" a écrit :
…Toute les découverte que tu cites sont des solution aux probléme créés par la technique scientifique!!!! C'est le serpent qui se mord la queue.
Alors oui on multiplie in vitro, parce que les plante sont virosée. Mais pourquoi les plantes sont virosées ????

Je suis assez navré de lire et de comprendre que tu te fais des idées fausses sur des éléments scientifiques, connaissances et applications utiles.
Bien des gens comme toi, gens que je fréquente avec plaisir, tiennent un discours comme peuvent le tenir des personnes inquiètes, mal informées, ignorantes de la réalité des progrès scientifiques.

La culture in vitro de méristèmes, sujet que nous avions évoqué sur le forum, est un des moyens de choix pour obtenir des plants débarrassés de leurs virus.
Des plants contaminés ont longtemps été multipliés avant que l'on n'identifie les virus en général et les viroses végétales en particulier.
1898, identification du virus de la mosaïque du tabac…
La liste est longue des plantes de toutes espèces qui "dégénéraient" sans que l'on sache ni pourquoi ni si une solution existait pour rétablir leur vigueur.
floyd a écrit le 19/05/2015 10:01 (ref msg # 48531 )
"floyd" a écrit :
[quote="satya"]…Toute les découverte que tu cites sont des solution aux probléme créés par la technique scientifique!!!! C'est le serpent qui se mord la queue.
Alors oui on multiplie in vitro, parce que les plante sont virosée. Mais pourquoi les plantes sont virosées ????

Je suis assez navré de lire et de comprendre que tu te fais des idées fausses sur des éléments scientifiques, connaissances et applications utiles.
Bien des gens comme toi, gens que je fréquente avec plaisir, tiennent un discours comme peuvent le tenir des personnes inquiètes, mal informées, ignorantes de la réalité des progrès scientifiques.

La culture in vitro de méristèmes, sujet que nous avions évoqué sur le forum, est un des moyens de choix pour obtenir des plants débarrassés de leurs virus.
Des plants contaminés ont longtemps été multipliés avant que l'on identifie les virus en général et les viroses végétales en particulier.
1898, identification du virus de la mosaïque du tabac…
La liste est longue des plantes de toutes espèces qui "dégénéraient" sans que l'on sache ni pourquoi ni si une solution existait pour rétablir leur vigueur.[/quote]
François du Perche a écrit le 19/05/2015 10:17 (ref msg # 48532 )
sureau répulsif à chevreuil, erreur, les chevreuils aiment bien le sureau, voir p.32
http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&...
Mauvaises odeurs : non si c'est fait correctement. Les extraits fermentés de fougères par exemple sentent le sous-bois, on pourrait en faire un parfum, normalement, on arrête à la fin de la fermentation (arrêt de la génération de bulles), et là, ça ne sent pas mauvais, au moins pour consoude et prêle.


greffer.net >> Identification de fruits