récolte tardive de greffons

greffer.net >> Autres techniques et expérimentations

Bibifox a écrit le 29/03/2015 11:13
Bonjour,

Désirant multiplier un vieux pommier "perdu" dans un verger de mon village; j'aimerai savoir si, malgré la récolte "tardive" des greffons (28 mars), il est encore possible de les greffer cette année. Ils n'ont pas encore "débourré" et je les ai placé dans le fond de mon frigo (0 à 3°C) pour essayer de les "rendormir". Mes portes-greffes francs sont en train de débourrer malgré le temps froid et humide (Sud-Belgique)... Si c'est encore possible, je dois les greffer tout de suite ou je dois attendre encore une peu ?

Merci pour votre aide.
floyd a écrit le 29/03/2015 14:02
La dormance est un phénomène physiologique assez différent… Mais les basses températures du frigo suffisent aussi pour ralentir le débourrement.
C'est donc la bonne solution pour attendre un peu.
Ceci dit, je pense que le greffage peut être réaliser sans plus tarder.
ké20 a écrit le 29/03/2015 20:53
oui tant qu'il n'y a pas eu de débourrement du PG ou des greffons , pas d'inconvénient à greffer
Bruno a écrit le 30/03/2015 06:22
Oui, je pense que tu peux greffer dès à présent. L'année dernière j'ai greffé en écusson la variété "janagold" qui avait commencé déjà à un peu débourrer. Je savais que ce n'était pas génial de le faire, mais ça a marché quand même.
Ferréol a écrit le 30/03/2015 12:14
Au contraire, c'est même la configuration idéale si tu as un peu de temps dans les jours qui viennent. Tu prélève et tu greffes directement sans passer par la case frigo. Si ton greffon n'a pas encore démarré sa végétation et que ton porte-greffe démarre c'est impeccable...
Bruno a écrit le 30/03/2015 18:00
Oui, mais là ça avait un peu démarré. J'avais tout de même choisi un œil qui n'avait pas trop démarré.
bayart a écrit le 02/04/2015 09:23
En montagne, je greffe les pommiers en couronne jusqu'au 15 avril, et je n'hésite pas à greffer en frais (sans passer par le frigo) les greffons des variétés tardives qui n'ont pas encore débourré à cette date en altitude. Si les conditions thermiques sont bonnes, la reprise est alors exceptionnelle.
Bibifox a écrit le 27/04/2015 20:00
... après deux semaines, ça "semble" bouger : les bourgeons (très petits par rapport aux autres) "gonflent" un peu et se décollent très légèrement (on voit une petite protubérance rouge (pas verte) inférieure au mm ! Je vais "sortir" l'appareil photo car c'est très bizarre ! Mais bon, je n'ai pas eu accès aux greffons idéals (arbre très vieux, ne faisant pratiquement plus de bois)... je suis sorti des "sentiers battus" pour tenter d'en réussir au moins un sur une vingtaine greffé (sur franc)... wait and see !
Foufouche a écrit le 28/04/2015 01:12
C'est ce que c'est bon! ça doit être des bourgeons dormants qui s'activent...
tropique a écrit le 28/04/2015 19:35
Bonsoir

Les greffes par "approche en fente arcboutée",à talon et en chip,réussissent même si les greffons sont en pleine végétation.Du moins en zone subtropicale.
Je viens de greffer et regreffer ainsi,avec beaucoup de succès

tropique
Bibifox a écrit le 30/04/2015 23:26
petite protubérance rouge !

floyd a écrit le 01/05/2015 02:23
Un petit espoir vu au travers d'un objectif macro, parait déjà plus gros.
Bibifox a écrit le 02/05/2015 09:01
bizarre car les bourgeons latéraux semblaient "secs"...
Est-ce que les "vieux" arbres (centenaires) ont un "métabolisme" différents sur leurs rameaux au niveau des bourgeons ?
floyd a écrit le 02/05/2015 11:32
L'impression que me donne ce cliché, serait que nous avons affaire à une pousse courte ancienne, un peu comme un dard qui se réveille.
L'important étant là.
Ce globule de couleur rouge ne présente pas encore de détails qui permettent d'y découvrir des pièces anatomiques précises.
Attendre encore un peu.
Bibifox a écrit le 03/05/2015 09:57
C'est fort probable vu que l'arbre est très vieux (variété inconnue du propriétaire dont les grands parents on déjà connu ce verger... début du siècle passé !).
Voici un bourgeon terminal qui démarre mais beaucoup restent à l'état végétatif depuis près d'un mois de greffage !).

floyd a écrit le 03/05/2015 10:39
Voilà l'illustration "a contrario" du conseil invitant à greffer des rameaux assez vigoureux prélevés sur des arbres productifs.
Encore un peu de patience, avant de tenter l'ablation du seul bourgeon terminal (producteur d'auxine) , au profit de ce bourgeon presque débourré.
François du Perche a écrit le 03/05/2015 12:41
Voici un bourgeon terminal qui démarre

Pour qu'il n'y ait pas d'ambiguïté, ce qui démarre n'est pas le bourgeon terminal, mais l'avant dernier.
Bibifox a écrit le 03/05/2015 13:29
oui... l'avant-avant dernier est démarré... mais le dernier (terminal) démarre : on remarque le gonflement "velu" ... ce qui est bon signe car la plupart de mes greffe de cette variété (une vingtaine) n'ont pas bougé d'un poil ! Aurait-il une "dormance" volontaire sur ces vieux arbres, sorte de "réserve" au cas où ? ... Je n'ai rien trouvé à ce sujet (d'où ma question). Ont-ils une "chance" de démarrer même en pleine saison ? La cicatrisation se fait-elle quand-même et quand dois-je défaire mes ligatures très solides (toile plastifiante + raphia + mastic) ? merci.
floyd a écrit le 03/05/2015 21:46
Les ligatures solides… c'est sûr ça pose toujours problème!

(Pas dormance, mais dominance.)


greffer.net >> Autres techniques et expérimentations