Chaleur et multiplication

greffer.net >> Multiplication végétative

tropique a écrit le 01/01/2015 20:19 (ref msg # 46525 )
Bonsoir

J avais remarqué qu en hiver,la chaleur accélérait la levée de dormance,voire empêchait celle-ci de s installer

Voici quelques photos qui me font penser à çela,il se peut que je me trompe :




Greffon abricotier sur prunier,lui-même greffé sur pêcher
Le PG commençait à perdre son feuillage,prélude à l entrée en dormance
Le greffon abricotier était carrément en dormance
Début décembre, j avais greffé au chaud,sous cloche humide.L abricotier vient de démarrer
Ici,je pense que la chaleur et l humidité avaient réactivé la sève du PG .Sauf erreur de ma part






Mêmes constatations chez les ornementales-





Un rejeton bananier acuminata qui avait perdu tout son feuillage à cause du froid
Je l avais installé au chaud,après l avoir taillé.Ca redémarre

Pour les semis et boutures,c est vraiment du top

Pour les greffes effectuées sur des arbustes en pleine terre,elles continuent à dormir

tropique
Bruno a écrit le 02/01/2015 08:24 (ref msg # 46528 )
C'est vrai, mais c'est bien connu.
tropique a écrit le 02/01/2015 22:37 (ref msg # 46541 )
Bonsoir
Merci Bruno pour la confirmation

-------------------
C est dans ce forum que j avais su que la sève continue à circuler juste après l arrêt végétatif
J en ai profité pour passer à la pratique
Ce que avais pu observer:
On peut toujours greffer un plant qui est sur le point d entrer en dormance
--Si c est dans le jardin,c est à oeil dormant
--Si c est au chaud,c est à oeil poussant
J espère que c est ça

tropique
tropique a écrit le 08/01/2015 21:29 (ref msg # 46685 )
Bonsoir

Déçu par la greffe de l eriobotrya japonica sur pyrus,je viens de tenter l inverse:




Greffon pyrus sur eriobotrya japonia

Mi-décembre,j avais installé au chaud ce jeune eriobotrya japonica,afin de l aider à démarrer.Il ne m avait pas déçu
Une fois greffé,j avais supprimé pousses et feuillage inutiles,puis l avais installé au chaud,sous cloche humide

D ici mi-février,j en posterai une autre photo

tropique
Bruno a écrit le 09/01/2015 17:52 (ref msg # 46688 )
J'en avais réussi une autrefois, mais arbre à feuilles caduques sur arbre à feuille persistantes.
tropique a écrit le 09/01/2015 22:10 (ref msg # 46690 )
Bonsoir

Bruno--SVP,comment s est comporté le greffon pendant l hiver,surtout côté feuillage?
Merci
Ma greffe est aussi caduque sur persistant

tropique
Bruno a écrit le 10/01/2015 17:18 (ref msg # 46695 )
Le greffon s'est développé, mais il est mort l'hiver suivant.
tropique a écrit le 11/01/2015 00:09 (ref msg # 46699 )
Bonsoir

Merci Bruno pour cette réponse tellement importante,que je n hésite pas à l exploiter:

Voici comment je vois les choses à mon niveau .Au risque de me tromper

--Votre greffon avait disparu dès le premier hiver,peut-être qu il n avait pas eu le temps de s arrimer convenablement au PG.
C est pour cela que vous conseillez souvent, qu on doit greffer tôt.
--Je me demande que si les conditions printanières sont réunies dans une serre,est-ce que cela pourrai retarder,voire empêcher la dormance?

J y crois,du fait que mes observations dans ce sens sont encourageantes:
Les arbustes installés au chaud,avaient démarré,tandis que ceux en peine terre, sont toujours en dormance

En voici des exemples, parmi tant d autres:




Prunier sur pêcher





Acuminata taillé pour qu il puisse tenir dans ma serre artisanale
A l extérieur,ses collègues sont dans un piteux état





Abricotier sur prunier

Semis,boutures,ornementales tropicales,tous profitent du printemps artificiel

Tropiques
tropique a écrit le 12/01/2015 19:48 (ref msg # 46723 )
Bonsoir





Cet amandier meurtri,avait été multi-greffé au printemps 2014.Echec total: Toutes les greffes furent noyées
Je viens de récidiver pendant qu il est encore en dormance.Je compte sur la chaleur pour activer son réveil.Ce n est qu un test
D ici mi-février,j en posterai d autres photos,quel qu en soit le résultat
Greffons insérés sous cloche humide: pêcher,abricotier et prunier,prélevés directement sur des fruitiers en dormance
Le boum du bourgeonnement de mes fruitiers a lieu la première quinzaine de février.Je table sur la chaleur pour précipiter cet heureux événement.Je l éspère
tropique
tropique a écrit le 15/02/2015 23:15 (ref msg # 47150 )
Bonsoir

La chaleur active la levée de dormance de la flore,ça c est connu
Mais quel avantage peut-on en tirer ?




Boutures de vigne en pleine végétation,début février




Leurs cousins,en pleine terre,n ont pas eu cette chance

Ce que je pense:
--En ce qui concerne les boutures en pleine végétation,on peut les greffer au début du printemps,ce qui permettra à la soudure de se consolider à l aise
--cette année,je vais vérifier s il est possible de les tailler en début d hivers,en les installant au préalable dans un endroit frais
Si cela sera possible,elles seront placées de nouveau au chaud,pour activer leur levée de dormance
En final,je pourrais gagner une saison sur la fructification

Cela épuisera les boutures,certes,mais l expérience en vaut la chandelle,surtout que je m entraine sur du rab

L avis des connaisseurs me sera très utile
Merci

tropique
tropique a écrit le 09/03/2015 21:20 (ref msg # 47540 )
Bonsoir




Boutures de vigne installées au chaud:le départ en végétation est fulgurant





Par contre,leurs congénères qui sont installées dans le jardin,continuent à trainer la patte

Il y a des dizaines d autres exemples à monter,mais je préfère m arrêter là.

Voici mes constatations concernant les plans installés au chaud,pendant l hiver:
--Un plant en dormance,démarrera en végétation en moins de 20 j
--Un plant qui est sur le point d entrer en dormance,redémarrera
--Un plant en pleine végétation,n entrera pas en dormance pendant l hiver

Les avantages:
---On peut greffer ces plants, juste après prélèvement des greffons sur le pied mère.Cela permettra au greffon de se consolider tout au long de l année en cours
Et puis,on aura assez de temps devant nous,pour rajouter d autres greffons si on le souhaite

---Aussi,les fruitiers en pot,n hésiteront pas à produire des fruits précoces


Je sais que ce qui est faisable en zone subtropicale,ne l est pas forcément en zone tempérée...........A condition que les connaisseurs ne s en mêlent pas

tropique
floyd a écrit le 10/03/2015 09:29 (ref msg # 47551 )
La chaleur active la levée de dormance de la flore, ça c'est connu

La dormance est un état acquis, sans doute plus ou moins fortement marqué dans la physiologie de la plante selon les caractéristiques de l'espèce et de sa variété.
Un séjour plus ou moins long à température plus ou moins basse provoque le levée de cet état.

Ensuite, l'entrée en végétation active et la poursuite de la croissance, dépend à nouveau de tous les facteurs "abiotiques", température, luminosité, irrigation, fertilisation, et de leurs variations cycliques.
tropique a écrit le 10/03/2015 20:54 (ref msg # 47555 )
Bonsoir

Un résumé clair et précis,sur que je viens de constater
Merci infiniment

Une question en relation avec ces événements,m intrigue toujours:
A titre d exemple:
Un abricotier cultivé en zone subtropicale,entrera en dormance 1/2 mois/an
Le même abricotier cultivé en zone tempérée,entrera en dormance 3/4 mois/an
Est-ce qu au bout de 5 ans,ils auront le même développement végétatif ?

Merci
tropique


greffer.net >> Multiplication végétative