Bouturage avocatier (test)

greffer.net >> Multiplication végétative

tropique a écrit le 26/12/2014 20:19
Bonsoir

Partout on confirme que le bouturage de l avocatier ne réussit pas
Je n avais pas hésité à tester le bouturage dans l eau,juste pour voir:




Le cal était au RDV
J en viens d en empoter une bouture dans du substrat léger.Je posterai d autres photos, s il y aura du nouveau

tropique
Bruno a écrit le 26/12/2014 23:11
Oui, apparemment tu viens de prouver que les boutures d'avocat peuvent se réussir. Bravo !
gavot a écrit le 27/12/2014 12:40
Tropique peux tu préciser les conditions de ton expérience de bouturage dans l'eau ?


-Variété d'avocat concernée
-Saison
-Type de bouture (longueur, défoliées à la base?, diamètre, origine dans l'avocatier mère, rameaux de cime ou latéraux)
-Température moyenne pendant la phase d'enracinement ; éclairement.
-Additifs dans l'eau ?

Merci d'avance


ça donne envie d'essayer de reproduire ainsi des avocatiers bien adaptés à un lieu donné !
tropique a écrit le 27/12/2014 17:43
Bonsoir

Merci Bruno

Gavot --J avais bouturé de façon classique.Pas d additif,pas de manipulation spéciale




Boutures avocatiers dans l eau de pluie.Formation du cal




Empotage d une bouture avocatier,dont le cal est déjà formé




Les boutures étaient récupérées sur les branches de deux variétés,juste après la récolte.
Elles ont été bouturées dans la foulée


L une des variétés est une hass.Pour l autre,j ignore

Les boutures étaient installées dans une pièce éclairée,sans soleil direct et,chauffée à 20°c
Le tout sous cloche humide

Voilà pour les boutures dans l eau
Si vous avez d autres questions,n hésitez pas

Plus tard,je vous dirai ce qu il en est des boutures en pleine terre

tropique
gavot a écrit le 27/12/2014 17:52
Merci Tropique,
Je vais essayer ce protocole expérimental avec des boutures de mon "Bacon", qui est en cours de récolte, en tenant le tout à l'intérieur à 20°. Si ça marche, ce sera bon pour démarrer en repiquage à l'extérieur au printemps ...
gavot a écrit le 07/02/2015 22:40
Bonsoir Tropique.
Tes boutures tiennent-elles toujours ?
Ont elles poussé ?
Je vais essayer de mon côté.
Bruno a écrit le 08/02/2015 07:58
Tropique, est-ce que tes boutures étaient dans des récipients opaques ? Autrement dit est-ce que le bas des tiges où se sont formées le début de racines étaient dans l'obscurité ?
floyd a écrit le 08/02/2015 14:12
le bouturage dans l'eau, juste pour voir:



Quelle abondance de futures racines! Aucune semble-t-il n'est issue d'un bourgeon axillaire.
Sur la partie supérieure de la tige on remarque de courtes lignes sombres; leur disposition pourraient aussi correspondre aux lieux d'apparition des racines.
Tout cela est mystère pour moi!
tropique a écrit le 08/02/2015 21:25
Bonsoir

Gavot--Sincèrement,moi aussi j ignore ce que manigancent ces boutures
Je te montre des photos,peut-être que tu pourrais en tirer des conclusions

Bruno--Les boutures étaient dans un bocal en verre,sous cloche,en face d une fenêtre,sans soleil direct

Floyd--Je n ai pas assez de courage pour déterrer ces boutures,afin d en vérifier les racines.Je pense qu il serait sage de ne faire cela,que dans trois mois

Voici quelques photos,afin que vous puissiez donner vos avis,svp.Merci




Après 80 j,toujours aussi rayonnantes





Ca commence à bourgeonner,mais il est encore trop tôt pour en tirer une quelconque conclusion
Il y a même l ébauche de feuilles sur la partie termiale





Plusieurs sont en pleine terre. Leur feuillage commence à se dessécher partiellement

Ce que je ne cesse de me demander:
-Après ce bouturage de presque trois mois,ni les tiges,ni les racines n avaient souffert
Est-ce qu il y a un début d enracinement ?
Est-ce que ces boutures stockent des réserves importantes ,qui leur permettent de tenir aussi longtemps?
Ou bien,elles utilisent leurs réserves au compte-goutte ?


Même en cas d échec,je retenterai ,autrement,un deuxième test.J y crois
Devant de telles boutures,il faut s armer de beaucoup de patience


tropiques
floyd a écrit le 08/02/2015 21:49
Laisse bien évidemment tes boutures poursuivre leur enracinement!
Ma remarque, ou plutôt ma surprise, venait que d'habitude on dit et répète que le bourgeon à bois, évolue en racine.
Le principe, ici comme bien souvent, n'est pas vérifié.
Bruno a écrit le 09/02/2015 10:48
Oui, c'est bien souvent. Il me semble aussi que pour les figuiers le principe n'est pas vérifié. Il doit y avoir un certain nombre d'espèces chez qui c'est le cas.
tropique a écrit le 09/02/2015 16:22
Bonjour

Moi aussi j avais constaté que dans la majorité des cas,les racines prennent naissance à partir des boutons à bois,ou à partir des plaies (cas des marcottes)
En ce qui concerne les ergots blancs observées sur ces boutures d avocatier,j en avais déjà vu les mêmes sur des boutures herbacées.Ils avaient évolué en racines,par la suite

Je me demande aussi,si le bouturage en pleine terre et celui dans l eau,évoluent de la même façon




Bouture e pot d un citrus : les racines prennent naissance à la base





Bouture dans l eau du figuier : Les racines prennent naissnce entre deux boutons à bois

Si je constaterai d autres cas particuliers, j en reparlerai

tropiques
gavot a écrit le 09/02/2015 21:01
Merci Tropique pour ces précisions qui m'incitent d'autant plus à(tenter de) répéter ton expérience, dans les conditions de la Métropole qui sont probablement moins favorables à l'avocatier que celles que tu connais.
Bien sûr comme le dit Floyd il ne faut pas sacrifier "à la science" tes boutures en cours d'enracinement.
Pour avoir une idée du processus, il est envisageable de mettre des boutures sortant de l'eau dans un pot translucide type pot à miel(sans oublier de percer le fond!), avec un substrat aéré. Le tout dans un cache pot opaque. Les racines qui se dirigent vite vers le fond et la périphérie pour ramper le long de la paroi du contenant seront visibles, en sortant pour l'observation le pot de son cache.
tropique a écrit le 10/02/2015 23:04
Bonsoir

Gavot--Merci à vous aussi

N oubliez pas de nous montrer l évolution de vos boutures avocatiers,en n oubliant pas les observations éventuelles.Merci
Si l hiver est clément chez vous,optez pour une variété mexicaine.Il parait qu elle résiste à - 4°c
Toutefois,le greffage après semis a beaucoup d avantages sur la bouture.A vous de voir

Votre idée concernant un contenant transparent,est vraiment excellente .Elle permet le suivi de l évolution des racines
Cette astuce,je l utilise en cas de marcotage aérien:




Avocatier marcoté au chaud,juste pour vérifier s il y aura enracinement ou non.Si le résultat sera positif,il y aura beaucoup d espoir pour mes boutures

tropiques
gavot a écrit le 10/02/2015 23:17
Pour le moment je n'ai pas réussi de marcottes aériennes d'avocatier...ni de greffes d'ailleurs, tentées il y a quelques années. J'espère donc avoir plus de réussite avec les boutures dans l'eau de pluie ! Pour la greffe, Bien que réussissant pas mal d'autres greffes diverses, J'aurai besoin de conseils éclairés !
Je m'y remets maintenant, ne serait-ce que pour sauvegarder une variété d'avocatier que j'ai, bien rustique sur la Côte d'Azur.
Par ailleurs, On peut penser que comme pour bien d'autres espèces, le système racinaire d'un sujet issu de semis est plus performant que celui d'un sujet issu de bouture ou de marcotte, d'où l'intérêt de la greffe, le semis d'avocatier étant de son côté particulièrement facile à obtenir.
tropique a écrit le 14/02/2015 00:42
Bonsoir

La greffe à l anglaise simple donne d excellents résultats.(sur bois de l année)
Il faut patienter plusieurs mois,avant de connaitre le résultat
Utiliser un lien qui convient pour ces cas spéciaux
Bonne chance
tropique
gavot a écrit le 14/02/2015 07:34
Bonjour Tropique,
A quelle saison pratiques-tu la greffe ?
J'ai mis des noyaux à germer, il me faudra au moins 6 mois je pense pour avoir des diamètres greffables .

D'autre part, j'avais omis de te demander combien de temps les boutures dans l'eau mettent-elles à émettre les germes de racines visibles sur tes photos (au bout de combien de temps devrai-je désespérer si rien n’apparaît !)
tropique a écrit le 14/02/2015 20:40
Bonsoir

Tu peux greffer 6/10 mois après la germination
Tu as la possibilité d utiliser la greffe anglaise simple,la fente de tête ou la fente latérale.Cette dernière méthode est aussi intéressante.
Il faut compter entre deux et quatre mois pour la soudure.Là,il faut penser à retirer la ligature,dès apparition des premiers bourgeons sur le greffon, afin d éviter l étranglement.Il existe des ligatures qu on peut laisser sur place(biodégradable)
Pas de greffon souple,pas de greffon lignifié

Mes boutures avaient mis un mois,avant l apparition des points blancs.C est la suite qui fait languir

tropique
tropique a écrit le 19/04/2015 21:31
Bonsoir

Les boutures de persea americana faites il y a 5 mois,ne veulent ni démarrer,ni se déssècher.Je patienterai le temps qu il faudra

Il y a un mois,j en avais bouturé d autres tronçons,prélevés sur plant en pleine floraison:








Les boutures dans l eau et dans le jardin avaient démarré en végétation,mais point de racines.
Elles vont s épuiser,avant de disparaitre

Après la récolte,je prélèverai d autres tronçons,afin de cerner la période idéale pour le bouturage.

tropique
gavot a écrit le 19/04/2015 21:41
Bonsoir,
Merci pour les conseils de greffage ! Je pratiquerai le moment venu, quand mes PG atteindront environ 5mm de diamètre.
Quant aux boutures dans l'eau, toujours pas de points blancs... alors que la suite parait aléatoire chez toi.


greffer.net >> Multiplication végétative