greffes de lilas sur troène

greffer.net >> Plantes ornementales

Petitniglo a écrit le 17/12/2014 12:23 (ref msg # 46333 )
Bonjour ,

Cela fait un an que je me suis mis à la greffe. je dois dire que c'est vraiment un réel plaisir de greffer. En effet après mettre beaucoup renseigné sur le forum et lu les livres d'Evelyne Leterme et d'Armand Lang, j'ai tenté ma première greffe avec ce que j'avais sous la main c'est à dire du lilas et du troène. Je ne suis pas très ornemental mais cela m'a vraiment permis de me faire la main. Alors pour cette grande première j'avais réalisé au mois de mars trois greffes pendule dont deux ont été un succès (voir photos ci-dessous).
http://img4.hostingpics.net/pics/285871SAM0405.jpg

http://img4.hostingpics.net/pics/750825SAM0407.jpg
http://img4.hostingpics.net/pics/726387SAM0409.jpg

J'ai réalisé d'autres greffes durant l'année notamment de pommier et poirier en anglaise compliquée. Je n'ai pas eu que des réussites d'ailleurs mais c'est dans l'échec que l'on apprend.
Courant septembre, j'ai retenté des greffes de lilas sur troène en anglaise compliquée cette fois-ci et les résultats sont plutôt sympas. Je pense que j'aurai pu attendre pour retirer le scotch d'électricien mais la curiosité fût trop grande .
http://img4.hostingpics.net/pics/266545SAM0424.jpg
http://img4.hostingpics.net/pics/909972SAM0426.jpg

Et puis tout dernièrement j'ai réalisé des boutures de troène (très facile du reste) que j'ai ensuite greffer en chip-budding ... mais là pour les résultat il va falloir attendre un peu
Petitniglo a écrit le 17/12/2014 12:26 (ref msg # 46334 )
Les photos sont beaucoup trop grandes, ce n'est pas très agréable à regarder du coup ...
floyd a écrit le 17/12/2014 13:34 (ref msg # 46335 )
Un peu large effectivement, mais c'est parfait pour examiner dans le détail les coupes, les cals de cicatrisation.
Des greffes à suivre année après année pur voir si la soudure et le développement sot durablement établis.
Merci d'avance Petitniglo.
Petitniglo a écrit le 17/12/2014 15:05 (ref msg # 46336 )
C'est justement la question que je me posais Floyd ... quand est-ce que l'on est sûr et certain que la greffe "à prise", et quelle peut être la durée de vie de cette association en particulier.
Ce qui est dommage c'est l'allure de la soudure pour la greffe pendule, qui est pour le coup assez traumatisante.
floyd a écrit le 17/12/2014 17:15 (ref msg # 46337 )
On est déjà surpris que ces greffages interspécifiques puissent exister.
L'intérêt pratique étant très limité, il n'y a que des essais d'amateurs pour creuser la question.
Les soudures sont fragiles, il faut déjà veiller à les protéger des efforts.

Bref, aucune idée sur "l'espérance de vie" .
Petitniglo a écrit le 17/12/2014 18:39 (ref msg # 46338 )
J'ai lu cette greffe possible dans le Baltet, c'est donc une greffe connue de longue date. Reste à savoir la durée de vie de cette association. Le lilas et le troène sont deux plantes appartenant à la même famille des Oléacées. Ce n'est don pas si étonnant que ça si cette greffe "fonctionne".
floyd a écrit le 17/12/2014 21:13 (ref msg # 46341 )
Nous nous plaisons à redécouvrir les pratiques et les publications des grands auteurs du XIXe.
J'appelle souvent ces essais des "greffages de salon", même si aujourd'hui nous en causons sur un forum, grâce au réseau internet.
Beaucoup depuis ces lointaines époques ont réalisé ces greffages… et s'en sont lassé, puisque sans bénéfice concret et matériel.

Ceci dit, il est bon de maintenir les savoir-faire…
Pour aller plus loin, restent à creuser la physiologie et l'anatomie végétales pour tenter de comprendre pourquoi là ça marche et pas pour d'autres couples d'espèces.

Garde avec patience tes greffages, et continue de documenter ce travail personnel.
hendy a écrit le 18/12/2014 02:51 (ref msg # 46343 )
J' ai fait de la greffe sur lilas depuis plusieurs années.. Les premières années, les greffons croissent avec vigueur mais à partir de 5-6 années on observe une tendance au rejet ..Il y a formation d' un bourrelet au niveau du site de greffage lorsque les tiges atteignent un diamètre de 3-5 cm, l' on remarque le changement de couleur du feuillage, la diminution et
l' absence de feuillage, diminution des tiges secondaires, diminution de la floraison. mème si l' on greffe du vulgaris sur du vulgaris..les lilas differents sont plus affectés...
D' un lilas ayant eu 10 sortes ....couleur, fleurs simples, fleurs doubles, floraison retardée, feuilles panachées,etc .. plusieurs ont disparu malgré la grosseur des tiges..
Bruno a écrit le 18/12/2014 07:57 (ref msg # 46344 )
J'avais lu il y a longtemps comme le dit Petitniglo, qu'il était classique de greffer du lilas sur du troène. Il ne faut évidemment pas greffer du lilas sur du troène à feuille persistante (Ligustrum lucidum), mais sur du troène commun (Ligustrum vulgare) et qui a les feuilles semi-persistantes (certains individus perdent leur feuilles à l'automne et d'autre à la fin de l'hiver). En effet il ne faut pas greffer un arbre à feuilles caduques sur un arbre à feuilles persistantes.
Petitniglo a écrit le 18/12/2014 10:32 (ref msg # 46346 )
C'est intéressant ce que dit hendy, cela montre qu'à long terme cette greffe aurait une tendance à péricliter.
J'ai pour ma part greffé sur ce qu'il me semble être du troène commun (Ligustrum vulgare). C'est une haie sur mon lieu de travail et le feuillage est caduc.
Personnellement je vois ce type de greffage comme un moyen de m'entrainer et de tester des techniques différentes. Ceci étant je prends beaucoup de plaisir à pratiquer cette association. J'espère qu'il y aura quand même une floraison. Qu'en penses-tu hendy ?
Ferréol a écrit le 18/12/2014 10:57 (ref msg # 46347 )
Il me semble que c'était un usage qui permettait de faire des lilas "sur tige" le lilas ayant tendance à buissonner alors que l'association lilas sur troène beaucoup moins.
vgtx a écrit le 18/12/2014 11:00 (ref msg # 46348 )
Lilas sur Troène, c'est très connu, c'est un cas d'école.
Parce que le bois de Lilas est très dur, tandis que le Troène est bien plus souple.
Petitniglo a écrit le 18/12/2014 12:50 (ref msg # 46351 )
C'est drôle j'aurai dit plutôt l'inverse j'ai trouvé que le bois jeune de lilas était très tendre comparé à celui du troène.
Bruno a écrit le 18/12/2014 16:53 (ref msg # 46354 )
Je crois que le bois du lilas est plus cassant (donc moins souple) et moins dense. Le bois du troène est dense et souple. Donc pour former le tronc il est mieux.
hendy a écrit le 20/12/2014 06:04 (ref msg # 46369 )
Petitniglo..
je ne connais pas le troène car c' est une espèce plutot rare dans mon secteur ( zone 4) au Canada..
Je vais faire germer des graines de lilas pour me faire des porte-greffe..
Petitniglo a écrit le 20/12/2014 10:17 (ref msg # 46370 )
Hendy,

Je ne savais pas que l'on pouvait semer des graines de lilas. Comment procèdes-tu ?
floyd a écrit le 20/12/2014 11:29 (ref msg # 46371 )

Tout n'est pas dans les livres…
… quoique le semis d'une graine soit généralement bien expliqué.

Le lilas est un cas particulier à double titre;
- sa tendance certaine à produire des drageons suffit à la multiplication des lilas communs et des variétés franches de pied.
- les variétés nombreuses sont reproduites par boutures ou greffages.

Le semis est donc sans grande utilité, mais reste possible si l'on prend garde de conserver le rameau défleuri pour qu'il produisent ses graines.
Le lilas commun est généreux.
Après un ou deux ans de patience, les jeunes PG seront bons à greffer.
Bruno a écrit le 20/12/2014 12:25 (ref msg # 46372 )
Semer les graines sert tout de même à créer de nouvelles variétés de lilas. Le lilas est semble-t-il très apprécié au Québec car il est capable de croître dans des climats froids : voir cette belle collection : http://www.spi.8m.com/prestonquebec.html


greffer.net >> Plantes ornementales