lutte bio contre les campagnols

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


autrevie a écrit le 23/12/2014 15:19 (ref msg # 46413 )
oui,une rumeur d'hémophilie pour les taupes à été propagé par les vendeurs de pièges à taupes,ceci,afin que les gens se sentent impuissant face à leurs techniques pour blesser les taupes (barbelés dans le trou par exemple),puis soumis et vaincu le consommateur ira acheter des pièges chez le vendeur.
trè$ efficace cette rumeur,et toujours très répandu.
ké20 a écrit le 06/12/2016 19:46 (ref msg # 55403 )
la meilleure lutte bio contre les campagnols , c'est le renard .... et pourtant , il est accusé de beaucoup de maux ....
Foufouche a écrit le 07/12/2016 20:44 (ref msg # 55441 )
"Ferréol" a écrit :
Pas grand chose à faire malheureusement en bio à part avoir un bon chat ou favoriser les prédateurs sauvages, oiseaux de proies, mustellidés, renards et autres...

Un supercat ou topcat pour piéger localement les campagnols terrestres c'est très efficace (plus efficace que les pinces à taupe), testé et approuvé!
clow a écrit le 07/12/2016 22:29 (ref msg # 55447 )
Le chat est un bon prédateur super affectueux en plus, ensuite la chouette alors cela c'est chouette, le serpent pour ce qui en n'on pas peur et le renard ( argenté ), sont de bons auxiliaires à envisagé sans compté la fauconnerie. Et si certains sont fous fous les 2 ou 3 premières années, leurs fougue passe assez vite et ne font pas trop de dégât finalement au terrain..

Et arrêter le renard n'est pas un danger qu'il faudrait détruire bien au contraire le renard et avec le sanglier le meilleurs auxiliaire que l'on peut avoir dans la campagne, je tiens cela de mon ancien professeur d'histoire qui faisait l'élevage du sanglier et en avait dresser quelques uns. finalement les sanglier ou mieux les sanglochons sont parfaitement apprivoisables sans compter qu'il font d'excellent chiens de garde et là rares sont ceux qui veulent s'approcher du territoire qu'il peuvent renifler les truffes etc..

Quant au renard qui fait parti de la famille des canidés comme le loup, le chacal mais aussi le chien est surtout nocturne (comme le chat pour les renards domestique) et ne s'approche des fermes que parce que l'homme s'accapare tout. Sans compter que le chien a sans doute été sauvage par le passé donc pourquoi tant d'animosité envers le renard car l'échinococcose est également transmissible par le chien tout comme la rage pour les plus sceptique d'entre vous et si vous mettez un mouton devant un chien affamé je pense que le mouton finirais par pas faire long feu.

on pourraient faire juste de l'élevage pour les produits animaux mais non, faut également chasser ( petit rappel pour dire qu'avant la chasse était un métier sauf pour les seigneurs) mais maintenant cela n'est plus le cas, beaucoup sont des amateurs qui tirent 5 coup pour avoir un pigeon, sans compter les balles perdu, et ceux qui ne font pas de reconnaissance des lieux pour pas se trouver trop près d'une maison. L'année dernière un chasseur à tirer un pigeon à un mètre de moi dans la direction de ma propriété alors que je me trouvé derrière ma haie en train de travaillé et que si cet idiot avait regarder un peu il m'aurais vue aussitôt en train de travailler avec un outil électrique.

Tout cela pour dire qu'on peut difficilement avoir le beurre et l'argent du beurre.


Pour ce qui est du verre je suis pas trop pour, ne serais ce que par conscience que si un jour quelqu'un reprend le terrain et décide d'en faire autre chose il risque de pas trop apprécier la plaisanterie.

Le mieux s'y on réfléchie un peu c'est de proposé un peu plus loin un mets que les mulots campagnols et autres rongeurs raffole et en faire quelque peu l'élevage pour ensuite les servirent aux chats bien que cette solution ne supprime pas la totalité des rongeurs elle peut en diminuer assez bien la quantité.

Pour le tronc de simple tube plastique font l'affaire.

Pour les racines bien biner la terre semble être une bonne précaution à prendre, la plantation de certaines aromates au pieds des arbres tel que santoline, sauge, tanaisie et thym on donné de bon résultats de protection chez moi en tout cas même si l'effet ne viens pas d'elles, elles restent tout de même bénéfique pour le reste des auxiliaires abeilles etc et servent de paillis naturel.

Donc tout cela avec quelques pièges donne une protection assez efficace contre eux en sachant qu'ils ne sont pas totalement inutile non plus comme pour décompacter le sol par exemple.
Foufouche a écrit le 08/12/2016 00:44 (ref msg # 55453 )
"clow" a écrit :
Le mieux s'y on réfléchie un peu c'est de proposé un peu plus loin un mets que les mulots campagnols et autres rongeurs raffole et en faire quelque peu l'élevage pour ensuite les servirent aux chats

En ce qui concerne le campagnol terrestre ce n'est pas valable du tout. Les chats aussi bons chasseurs soient-ils ont beaucoup de mal à attraper le campagnol terrestre qui comme son nom l'indique passe l'essentiel de son temps sous terre, naturellement il ne se balade en surface!(j'en piège 10, il m'en ramène 1) Ce sont de vrais architectes souterrains, il y a souvent différents niveaux de galeries, des principales, moultes galeries annexes, des puits, des niches...Grâce à ce réseau complexe, ils se déplacent très rapidement et font de très lourds dégâts (ils sont capables de manger je crois 2x leur poids par jour et vu leur taille de hamster ça va vite) et puis c'est sacrément obstiné à la tâche comme animal, il suffit de poser des pièges , se les faire bourrer dans la minute, les remettre immédiatement, se les refaire bourrer dans la minute et rebelote plusieurs fois pour s'en convaincre ...

Quand à mettre de la nourriture pour faire diversion, s'ils ne crèvent pas la dalle (et encore j'ai un doute) ils ne toucheront jamais à cette nourriture, c'est très méfiant et leur odorat est très devloppé, d'instinct ils savent très bien que ce n'est pas le plat du jour habituel donc ne vont pas s'y risquer. c'est pour ça qu'attraper un campagnol terrestre grâce à une cage piège avec appât est quasi impossible, il faut les piéger sur leur galerie principale en veillant à laisser le moins de traces possibles.

En hiver lorsque les réserves de nourriture de "qualité" (légumes racine setc) s'amenuisent ils s'attaquent à un met de seconde catégorie mais bien utile en cette période: les racines de nos chers arbres Associé à un labour façon tunnelier sous la manche, ça laisse peu de chance aux jeunes plants surtout si on s'en aperçoit un peu tard au printemps.

Franchement je ne vois pas d'autres solutions que les piéger mécaniquement sur des petites surfaces, même le tourteau de ricin n'empêche pas sérieusement, mais si quelqu'un à une solution douce efficace je prend . En tout cas ça paraît compliqué de laisser une population se réguler d'elle même ou avec l'aide de prédateurs si tu lui offres une abondance alimentaire hors du commun et très locale grâce à un potager à proximité par exemple.

1 seul campagnol terrestre dans un potager moyen c'est le bazar, 5 ils jardinent à votre place et mangent aussi vos récoltes en contrepartie, 10 ce n'est plus du jardinage mais du "Voirie Réseaux Divers"! Le truc le plus traître ce sont les galeries à 20cm de profondeur creusées sur les parcelles après semis ou installation de plant et c'est aussi valable dans un petite mesure pour les arbres fruitiers même si ce n'est pas ça qui fait le plus de dégâts pour eux. On ne s'aperçoit pas toujours de la présence de galeries vu la profondeur, les jeunes plantes poussent et les racines pointent leur nez dans la galerie avec un bel effet airpot et là c'en est terminé de la belle croissance attendue....le temps que vous compreniez que la croissance est anormale, les chaleurs arrivent, le système racinaire en partie voir complètement bloqué dans l'horizon superficiel du sol et voilà une belle galère estivale pour l'entretien pour essayer de sauver ce que l'on peut. Quand à combler les vides c'est sans compter que le rat taupier risque de revenir l'excaver une nouvelle fois en faisant encore plus de dégâts à la plante en ne suivant pas toujours parfaitement la galerie initiale.
Message modifié 2 fois ; la dernière fois le 08/12/2016 01:36 par Foufouche
clow a écrit le 08/12/2016 01:30 (ref msg # 55454 )
Chez moi mes méthodes sont efficaces foufouche, après peut être que mon terrain et mes auxiliaire y sont pour quelques chose car je serais pas étonné que mes couleuvre les choppent à l'intérieur même de leurs tunnels sous la manche
Tandis que les chat s'en occupe à l'extérieur.

Après il y a une méthode plutôt radical si on a pas peur de se mouiller c'est d'inonder , mais ensuite bonjours les plantes qui n'aiment pas avoir trop longtemps les pieds dans l'eau etc etc et au pire on brûle tout et cela fera danser les campagnols, enfin pas que les campagnols mais c'est peut être un peu extrême, enfin je pense que la nature est assez intelligente pour avoir créer une solution mais faut peut être pas demander la lune non plus .
clow a écrit le 08/12/2016 01:48 (ref msg # 55455 )
Ah oui une chose qui m'a été rapporté par un ami, la possibilité des fourmis comme moyens de défense, il avait remarquer quand il a changé sa facon de jardiner et qu'il c'est mis à pailler avec diverse matière végétal verte et bien fraîche que les vers de terre rappliquer mais aussi les fourmis et l'année dernière il avait surpris deux campagnols attaquer en masse par des fourmis.

Je sais pas si c'est très efficace mais cela peut peut être valoir le coup de se pencher sur ce moyen de lutte en travaillant avec les fourmis même si j'avoue qu'elles sont pas toujours très sympathique avec les cultures.
Foufouche a écrit le 08/12/2016 01:49 (ref msg # 55456 )
Bon pour l'inondation c'est du sable le sol

"clow" a écrit :
Chez moi mes méthodes sont efficaces foufouche, après peut être que mon terrain et mes auxiliaire y sont pour quelques chose
Oui c'est l'essentiel si tu y arrives comme ça sans te faire envahir c'est parfait.
A l'inverse j'ai peu de serpent ça doit jouer effectivement

c'est peut être un peu extrême
ouai ça va un peu le napalm dans le jardin
Foufouche a écrit le 08/12/2016 01:59 (ref msg # 55457 )
Oui les fourmis je veux bien te croire, mais bon comment veux tu gérer une galerie principale de plusieurs dizaines de m. Si tu l'obstrue il va en reconstituer une autre. Je parle de campagnol terrestre.
clow a écrit le 08/12/2016 02:34 (ref msg # 55459 )
Cela j'ai bien compris mais peut être que justement qu'avec le temps ( ce que l'on n'a pas toujours ) les fourmis peuvent rentré en guerre souterraine dans les galeries de campagnols après c'est juste une possibilité d'après ce que j'ai pu observé avec mon ami.

Enfin si ton sol c'est du sable, moi c'est tout l'inverse donc c'est sur que la situation change beaucoup.

Enfin ce que tu appel campagnol terrestre c'est bien le rat taupier qui fait des trous comme les taupes?

Et pour finir je précise que les fourmis était des fourmis rouge et crois moi celle là quand elle te pique tu le sent passé alors imagine un rat taupier attaquer en masse par ces bestioles et moi j'aimerais pas être à sa place, heureusement que chéris j'ai rétrécie les gosses n'est que de la fiction quoi que cela pourrait être le meilleur moyen pour toi de les chasser mais peut être aussi de te faire bouffer.

M'enfin je suis sur que l'on verrais notre terrain d'une manière complètement différente car à taille de fourmis notre terrain dois ressembler à une jungle terrifiante avec des géants au grand pied se baladant oui quand on y réfléchi ont a pas trop à se plaindre je trouve, enfin cela me laisse songeur.
gavot a écrit le 08/12/2016 08:52 (ref msg # 55463 )
J'ai abandonné la lutte mécanique avec des pinces à taupes qui ne me permettait pas de protéger fenouils vivaces, céleris, artichauts et autres iris, des campagnols provençaux (l'espèce de campagnols qui existe chez moi)
Dès l'apparition des premières "taupinières", je creuse pour trouver l'extrémité des galeries, j'introduis quelques granulés de MULOXYL de MYRIAD dans la galerie, je rebouche avec un bouchon de feuilles et de la terre,et les "pionniers" disparaissent...
Foufouche a écrit le 08/12/2016 13:11 (ref msg # 55469 )
Si ton sol est lourd ils se propagent peu être moins vite, mais il y a probablement 90% des galeries indétectables. Dans le sable ça se voit assez facilement.

Enfin ce que tu appel campagnol terrestre c'est bien le rat taupier qui fait des trous comme les taupes?

Oui, les taupinières observables (autres que les mouvements de terrain en surface lié à la galerie) ne sont normalement que des galeries annexes pour l'aération. Il y a parfois des trous d'entrées bien visibles mais pas associés à des monticules type taupinière, à ma connaissance.

des campagnols provençaux (l'espèce de campagnols qui existe chez moi)

Il est taille 2x inférieure, tu m'étonnes qu'avec des pinces ça soit compliqué de les attraper. Le rat taupier ou campagnol terrestre (godet de 9 comme échelle)
http://img4.hostingpics.net/pics/651720000335.jpg
benjamind a écrit le 09/12/2016 09:56 (ref msg # 55504 )
Sinon pour la lutte contre les campagnols sur de grandes surfaces, j'avais lu un article sur un propulseur à propane.
Il faut envoyer une dose suffisante de propane , sans exagération sinon..., dans la galerie, puis on allume! Soit les campagnols sont brulés soient le souffle les tuerais...

Jamais essayé personnellement!
François du Perche a écrit le 09/12/2016 10:19 (ref msg # 55507 )
une variante de l'arroseur arrosé "l'allumeur allumé"
benjamind a écrit le 09/12/2016 10:28 (ref msg # 55508 )
c'est à ça que les premières essaies doivent ressembler en effet :p
clow a écrit le 09/12/2016 20:41 (ref msg # 55530 )
Oui c'est sur qu'ils doivent peut être avancer moins vite chez moi, en plus le sol se gorge d'eau l'hiver donc ils ne reste peut être pas toute l'année dans le terrain.

Mon voisin en a plus, mais son terrain n'est pas entourée d'eau l'hiver comme le mien donc en effet le terrain doit aussi jouer pas mal en ma faveur bien que cela ai été galère pour l'agencé correctement sans compté les auxiliaires qui protègent leur territoire c'est peut être normal que cela arrive à se réguler tout seul bien qu'il y en aient quelques uns qui se font chopper par les pinces lors des beaux jours.

Mais bon moi j'ai un autre problème que le tien mais aussi casse tête et l'animal n'est pas d'une petite taille non plus c'est le ragondin, lui aussi aime bien me rendre visite et l'eau ne le dérange pas à ce castor, je viens d'y penser le rat taupier se mange t-il comme le ragondin car au pire tu récupère tes carottes là où elles on fini .
ké20 a écrit le 10/12/2016 21:33 (ref msg # 55565 )
"gavot" a écrit :
j'introduis quelques granulés de MULOXYL de MYRIAD dans la galerie, je rebouche avec un bouchon de feuilles et de la terre,et les "pionniers" disparaissent...

oui c'est efficace , mais le problème , c'est que tu "contamines" un peu ton sol , ta terre , tes plantes avec ce poison bouffé par les rongeurs. Je comprends que c'est insupportable quand il y en a trop, même pour les limaces et escargots , je me refuse d'en mettre , car après le hérisson et oiseau bouffent ça , et s'empoisonne à son tour ....

J'ai la chance ici d'avoir un sol très lourd argilo-calcaire et caillouteux (silex) , de plus il y a encore pas mal de renards, quelques rapaces nocturnes, .... et une vieille tarée marginale qui doit avoir à 500-600m de chez moi , une bonne 50aine de chats nuisibles .... autant dire que c'est pas les mésanges, chardonnerets et rouges-gorges qui m'aideront à détruire les chenilles et insectes nuisibles dans les fruitiers .....
Message modifié 1 fois ; la dernière fois le 18/12/2016 18:25 par ké20
clow a écrit le 10/12/2016 23:09 (ref msg # 55574 )
Je pense que t'est un peu dans la même configuration que moi ké20 sauf que mon terrain n'est pas très caillouteux, mais celui de mon voisin beaucoup plus mais le siens est aussi moins lourd est argileux car moins près de la flotte je suppose.

Pour les oiseaux les chats rentre la nuit donc bon ils arrivent quand même à survivre de toute facon ils son pas trop piaff.

Mais les jeunes chats on parfois tendance à monter aux arbres jouer avec les branches, griffer le tronc ou les branches et jouer à la bouboule avec les pommes heureusement cela dure qu'un an ou deux donc cela va, mais cette année j'en ai eu trois autres et c'est reparti pour deux ans d'encadrement félin.

Autre solution, donne leur de bon fruits à l'alcool (90°) tout les animaux aiment se bourré la gueule ( l'homme en est la preuve direct ) et ensuite fait les danser là ou tu veux, j'affirme que cela marche avec les souris ( d'intérieur ) alors peut être aussi avec les campagnols.

Je sais c'est très sadique de ma part mais c'est pas pire que le poison.
benjamind a écrit le 12/12/2016 09:35 (ref msg # 55597 )
Voici le rodenator en action: Radical !
https://www.youtube.com/watch?v=fIMfir6r...
http://www.rodenator.com/
clow a écrit le 12/12/2016 13:01 (ref msg # 55601 )
En effet cela à l'air efficace, encore faut il ne pas avoir de culture fragile sur la planche sinon cela risque de sauter aussi non ?


greffer.net >> Hors-sujet