lutte bio contre les campagnols

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


gryzzly a écrit le 15/12/2014 21:39 (ref msg # 46297 )
bonjour, pour répondre aux questions d' Itack, lutte bio contre les campagnols, j' ouvre se nouveau forum

à la plantation, au fond du trou de plantation je mets du bris de verre, les campagnols étant hémophile et la longue longévité du verre...une solution à long terme
d' autre part ces 2 dernières années j' ai eu des bons résultats avec des répulsifs solaires à ultrason, pas un campagnol dans le rayon d' action des appareils
floyd a écrit le 15/12/2014 22:01 (ref msg # 46299 )
Arvicola terrestris serait hémophile?
Il semble acquis que la taupe ne l'est pas, mais je ne trouve nulle part mention de ce problème sur le campagnol.
Ferréol a écrit le 15/12/2014 22:10 (ref msg # 46301 )
Avec un peu de bromadiolone, ils le deviennent très rapidement :-/

Pas grand chose à faire malheureusement en bio à part avoir un bon chat ou favoriser les prédateurs sauvages, oiseaux de proies, mustellidés, renards et autres...
Itack a écrit le 16/12/2014 06:46 (ref msg # 46306 )
Bonjour à tous,
merci pour vos réponses, favoriser les prédateurs naturels, je suis pour mais j'ai peur qu'ils ne soient pas opérationnels de suite, peut être que le verre peut être une solution, mais je fais partie de ceux lorsque je trouve des morceaux de verre, du fil de fer, du plastique, de la ficelle, je les ramasse c'est une question d'éthique personnelle, mais merci tout de même du conseil et savez-vous si les PG M9 sont sensibles à ce problème les premières années ou toute la durée de leur vie?
Bruno a écrit le 16/12/2014 09:28 (ref msg # 46310 )
Lors de la plantation, il est classique d'enfermer complètement la motte avec du grillage dégradable dans le temps. Cela empêche, l'arbre d'être détruit dans sa jeunesse. une fois que l'arbre est adulte, il est moins sensible à la destruction de quelques racines.
Itack a écrit le 17/12/2014 06:43 (ref msg # 46325 )
Bonjour,
Merci pour l'info, mais où peut -on se procurer ce grillage biodégradable?
car je ne connais pas dut tout le produit et je ne sais pas trop où trouver ce genre de chose car ça m'a l'air un peu spécialisé, non?
Bruno a écrit le 17/12/2014 09:36 (ref msg # 46327 )
On peut prendre du grillage à poules à petites mailles galvanisé, le faire chauffer par exemple dans un feu de jardin ou tous autres moyens. Cela enlèvera la zinc de la galvanisation. Donc le grillage rouillera dans le futur et disparaitra.
François du Perche a écrit le 17/12/2014 09:59 (ref msg # 46330 )
on doit pouvoir trouver du petit grillage non galvanisé utilisé pour les portes des bibliothèques anciennes.
Ou mettre du grillage galvanisé dans de l'acide chlorhydrique (ou utiliser un pinceau pour en utiliser moins). Le zinc est très facilement et très vite attaqué & éliminé.
Itack a écrit le 17/12/2014 19:38 (ref msg # 46339 )
Bonsoir, et merci pour vos propositions, je vais effectivement orienter mes recherches vers le grillage et opérer d'une manière ou d'une autre pour enlever la couche de zinc...
vgtx a écrit le 18/12/2014 11:32 (ref msg # 46350 )
"Bruno" a écrit :
Lors de la plantation, il est classique d'enfermer complètement la motte avec du grillage dégradable dans le temps. Cela empêche, l'arbre d'être détruit dans sa jeunesse. une fois que l'arbre est adulte, il est moins sensible à la destruction de quelques racines.

Si un de mes gars enlève le grillage d'une motte grillagée ou même une tontine, il va se souvenir longtemps de l'engueulade qu'il va prendre.
Bien sûr, il ne faut pas oublier de libérer le tronc, à la pince coupante pour le grillage ou dénouer pour les tontines, mais le principal reste en terre !!!

Sinon pour les petits rongeurs, tu peux essayer des paillages avec un PH acide, mulch de bois ou écorce, parfois ça fonctionne.
Itack a écrit le 19/12/2014 07:04 (ref msg # 46357 )
Bonjour,
J'envisage de mette du brf par la suite mais j'hésitais pour les 2 ou 3 premières années de peur que se soient un refuge plutôt qu'un répulsif pour les rongeurs...
floyd a écrit le 19/12/2014 11:04 (ref msg # 46359 )
La mise en œuvre de brf est une bonne idée, l'efficacité de cette technique repose sur une faible épaisseur incorporé par griffage à la couche superficielle du sol.
Bref, ce n'est pas un paillage.

Un paillage pour être efficace s'utilise en forte épaisseur. Il suffira de le remuer sur place régulièrement, à la fourche ou au croc, pour que les bestioles sans cesse dérangées n'y installent pas leurs résidences.
autrevie a écrit le 19/12/2014 16:25 (ref msg # 46363 )
une crotte de furet éloigne tout les rongeurs (sauf rat taupes et rat musqué),ceci durant 3 mois,voir plus si vous protégez de la pluie.
solution Bio "organique" gratuite et d'une efficacité radical.

une recherche rapide sur Google vous comblera.
https://www.google.fr/#q=crotte+furet+ro...

il faut se procurer les fientes chez un éleveur ou chez quelqu'un qui en possède un.
sinon,il faut en acheter un,prenez un mâle (toujours) car la femelle non stérilisée meurt des qu'elle a ses chaleurs (si non saillie).
un mâle est par conséquent plus recherché et donc plus cher,90 euro voir plus
la femelle 30à 50 euro mais 120 euro pour l'opération de stérilisation.

ne mange que des croquettes pour chat (peu),et ne demande qu'a sortir de cage qu'une heure par jour.
vie de nuit, dort le jour,ne se naturalise pas.
kawa a écrit le 19/12/2014 18:43 (ref msg # 46364 )
bonjour

dans une autre discussion, j'avais expliqué comment je plaçais le grillage autour des racines

https://www.greffer.net/discussion/viewt...
Itack a écrit le 21/12/2014 15:40 (ref msg # 46389 )
Bonjour,
Merci pour toutes vos astuces,
Je n'envisageai pas d'élever un furet mais ce mettre en cheville avec quelqu'un qui en a un : pourquoi pas!
Concernant le grillage, la méthode utilisée me semble pas mal!!!
Du coup, je pense faire un mix de toutes vos propositions (grillage, brf fin, crotte de furet si possible...) et on verra bien!!!
gryzzly a écrit le 22/12/2014 12:29 (ref msg # 46398 )
bonjour,
voici une autre astuce que je viens de lire dans un journal:

prenez des fers à béton de 1 cm de diamètre et de 80 cm de longueur et piquez jusqu' à mi-hauteur dans le sol à raison d' un tous les deux mètres en tous sens
puis retournez des flaquons en plastique genre bidon de lessive
le vent fera tourner ces bidons ce qui provoquera des vibrations qui feront fuir les petits rongeurs
floyd a écrit le 22/12/2014 12:37 (ref msg # 46399 )
Faut pas croire les journaux!
gavot a écrit le 22/12/2014 18:21 (ref msg # 46403 )
Les campagnols "souterrains" (campagnol provençal, rat taupe..) peuvent se capturer à la pince à taupe (c'est bien un moyen bio !)Il faut enfoncer la pince armée dans l'une des galeries qui débouchent sur le monticule de terre, en déblayant celui-ci pour dégager les entrées de galeries: les campagnols n'aiment pas la lumière (en plus d'être hémophiles, autre faiblesse fatale!) et, revenant au bout de la galerie pour l'obstruer , se prennent au piège . Il faut armer 5 à 10 pinces , c'est plus efficace (toutefois moins qu'un appât attractif disposé lui aussi dans les galeries, qui sont obturées cette fois ci à l'extrémité par le piégeur avec un bouchon de feuilles, une pierre..pour que les rongeurs reviennent en toute confiance. Méthode non bio...)
François du Perche a écrit le 22/12/2014 18:23 (ref msg # 46404 )
Des fers à béton de 10mm qui dépassent du sol de 40cm, il vaut mieux qu'il n'y ait pas d'enfant dans les parages et que le jardinier ne trébuche pas malencontreusement. Sans oublier la tondeuse....
floyd a écrit le 22/12/2014 20:50 (ref msg # 46405 )
Peur de ne pas avoir été compris…
Les astuces type fer à béton n'ont jamais prouvé aucune efficacité.
C'est propager des on-dit absurdes que d'en faire mention ici!
De grâce…

Quant à l'hémophilie du campagnol, qu'on amène une validation scientifique par un vétérinaire… et on en reparle.


greffer.net >> Hors-sujet