Greffe poirier sur amélanchier

greffer.net >> Poirier

tropique a écrit le 05/12/2014 22:13
Bonsoir

En été,j avais taillé un scion amélanchier qui s étirait en hauteur.
Il y a un mois,je l avais installé au chaud,sous cloche humide,afin de le forcer à démarrer:





Amélanchier bourgeonne fin novembre


Comme deux de ses tiges se disent bonjour,j ai pensé en tailler un .
Tailler pour tailler,autant en profiter pour vérifier l amélanchier s entend parfaitement avec le poirier:




Greffe à talon,poirier sur amélanchier
Le poirier,d ou a été prélevé le greffon, vient de démarrer aussi
D ici 20 j et,si tout se passera bien,je taillerai le porte-greffe à un oeil en dessus du greffon.Pour le moment,je laisse le tire-sève
Le PG restera au chaud,sous cloche humide

Je pourrai toujours rectifier, pour suivre les conseils éventuls des amateurs
Merci infiniment

tropique
vgtx a écrit le 06/12/2014 11:27
Je trouve ton expérience très sympa (sauf pour l'amélanchier dont j'adore l'odeur des fleurs et le goût des fruits, mais ça n'est pas le sujet)
Seulement l'amélanchier n'est pas un arbre, mais un arbuste et le rabattre sévèrement, le fera (je présume) ramifier du bas.
Peut-être que la vigueur de la variété fruitière greffée lui fera modifier sa nature (je n'en sais strictement rien ?!)

C'est néanmoins très intéressant de mesurer la bonne (ou moins bonne) affinité de l'ente dans le temps, la vigueur de la reprise, le calibre des fruits...
Et même s'il ramifie du pied, combien de temps durera le conflit entre les deux genres ?!

D'autant plus intéressant à observer, qu'à partir d'un certain âge, l'amélanchier (ou même la plupart des arbustes) se transplantent en motte, tandis qu'on pourra toujours transplanter un arbre fruitier en racines nues.


j avais taillé un scion amélanchier...

Une toute petite remarque sans réelle importance ; pour la pépinière, un scion est un jeune plan greffé d'un an.
Je sais que Wikipédia donne une autre définition de "scion" que moi j'appelle un baliveau.
Du moins, c'est comme ça que j'ai appris et que j'en parle avec des pépiniéristes depuis 30 ans !!!
Bruno a écrit le 06/12/2014 18:34
Je pense qu'il y a en effet une grande probabilité que la vigueur du poirier fasse modifier la nature de l’amélanchier, c'est après tout ce qui se passe pour les cognassiers qui sont aussi des arbustes.
tropique a écrit le 06/12/2014 20:04
Bonsoir

Merci Vgtx pour ces renseignements très importants
Merci Bruno pour m avoir rassuré

Comme vous avez pu l avoir constaté,deux troncs giclent du sol,dont l un en Y
Le poirier monopolisera le tronc unique,de ce fait j avais supprimé tous les nouveaux rejets et,j éliminerai,éventuellement, toute nouvelle pousse en dessous du point de greffe
Pour le tronc en Y,je n y laisserai pousser que les ramifications supérieurs
Disons que je dois être vigilent en ce qui concerne l équilibre de la végétation des deux variétés
Je suis serein de ce coté-là,tant qu il y a des connaisseurs qui aiment aider.Merci à eux
D ici mars,je verrais plus clair et,j en reparlerai.J espère qu il n y aura pas d incident de parcours .
Dans tous les cas,je récidiverai

tropique
vgtx a écrit le 06/12/2014 23:50
Il y a une sacrée différence entre un arbuste et un arbre, même à petit développement.
Un arbuste a des racines exclusivement traçantes et des branches qui démarrent à partir du sol, mais pas de collet visible en surface (juste un bourrelet enterré, qui sert de cohésion entre la racine et les branches) et, pas de tronc !
C'est le cas de l'amélanchier.

Un arbre de petit développement peut avoir des racines traçantes en grande proportion, mais il aura aussi des racines semi-traçantes et semi-pivotantes, bien distinctes entres-elles.
Il aura un collet bien visible en surface et un tronc, même s'il est tout petit.
C'est le cas du cognassier qu'on cultive pour les coings Cydonia oblonga
Bruno a écrit le 08/12/2014 09:36
Peut-être des cognassiers cultivés pour leur coings, mais pas obligatoirement ceux qui servent de PG. Exemple ce cognassier des Provence. Ce n'est pas du BA29, mais une variété certainement de semis qui servait autrefois de PG pour des poiriers (recueilli dans un ancien champ de poiriers où les fruits de ces PG variaient de formes et de tailles). Il y a plusieurs troncs qui partent du sol, donc pas vraiment de collet.



floyd a écrit le 08/12/2014 10:04
Le caractère basitone, c'est à dire l'aptitude à former des rejets à la base de la tige, à former des touffes spontanément, est aujourd'hui un des critères retenus pour définir l'arbuste.
Classement toujours flou sur les limites car certains arbres peuvent parfois exprimer un caractère basitone, en particulier lors d'un recépage.
Inversement une taille de formation conduit à créer un tronc typique, là où le port naturel est celui d'une touffe.
L'exemple de ce cognassier est intéressant.
vgtx a écrit le 08/12/2014 11:57
Exemple ce cognassier des Provence. Ce n'est pas du BA29, mais une variété certainement de semis qui servait autrefois de PG pour des poiriers (recueilli dans un ancien champ de poiriers où les fruits de ces PG variaient de formes et de tailles). Il y a plusieurs troncs qui partent du sol, donc pas vraiment de collet.

C'est vrai que c'est étonnant ; à vue de nez on dirait un arbuste, mais s'il y avait un poirier à cet emplacement, ça peut tout aussi bien être une cépée.
alainhecl a écrit le 08/12/2014 21:37
Les discutions me donnent des idées.
Au printemps je vais essayer de greffer amélanchier sur cognassier chez moi aussi les touffes de cognassiers prospères.
ké20 a écrit le 09/12/2014 22:41
eh ben comme alain et tropique ,ça me donne des idées, je vais tenter Amélanchier sur Alisier Torminal et cognassier sur Alisier torminal

Cela n'est pas le sujet , mais l'aronie est très éloignée de l'amélanchier ou assez proche comme arbuste?
L'aronie me semble plus "chétif" quand même
tropique a écrit le 26/12/2014 21:42
Bonsoir

20 jours,après avoir greffé poirier sur amélanchier canadensis,en voici le résultat:




Greffon démarre





La tige PG est trop longue,elle va gêner la croissance du greffon





Pour cela,je l avais taillé en partie.Plus tard,je taillerai le reste
Sur la tige de droite,je viens de tester un chip pommier.Si ça ne marche pas,je le remplacerai par du cognassier

Ma question:
Existe-t-il un autre fruitier compatible avec l amélanchier ?
Merci


tropique
Irinenn a écrit le 25/09/2017 22:53
J'ai lu dans le livre 'oeuvres choisies' de Mitchourine que le Pommier se greffe bien aussi sur l'Amelanchier pour la culture en forme naine, plus petit encore que sur Cognassier (poirier) et Paradis. A l'époque, il considérait l'Amélanchier comme un Pg très prometteur.

D'ailleurs je suis curieux de savoir ce qu'à donner la greffe de tropique?
tropique a écrit le 02/10/2017 21:11
Pour le pommier sur amélanchier cela n avait pas marché chez moi


greffer.net >> Poirier