"L’intérêt de l’enherbement inter-rang en verger"

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


Foufouche a écrit le 27/10/2014 23:54 (ref msg # 45708 )
Un essai-étude qui date un peu, on y trouve quelques chiffres et tableaux qui peuvent être intéressants pour mieux comprendre cette technique de culture.
içi
ké20 a écrit le 28/10/2014 08:02 (ref msg # 45709 )
Mon cousin pruniculteur a toujours eu de la pelouse dans ces vergers, quand il pleut c'est plus facile pour les tracteurs et machines de passer , de plus , le fruit s'abîme moins quand il tombe.
floyd a écrit le 28/10/2014 10:03 (ref msg # 45711 )
Merci Foufouche pour cette page toujours d'actualité dans le cadre de la réduction des phytos et du désherbage en particulier et de la tenue des sols en général.
L'agro-écologie si chère à notre ministre, trouve ses "racines" dans ces travaux qui ne datent pas d'hier comme tu le soulignes.

Autrevie nous entretient régulièrement d'espèces (consoude) à planter aux pieds ou sur le rang de nos fruitiers.
autrevie a écrit le 28/10/2014 19:03 (ref msg # 45717 )
je conseil surtout d'acheter l'ouvrage "les plantes couvre sols" de David s.Marckenzie éditions du Rouergue.pour tout climats,tout sols,et expositions,une liste de 1000 couvres sols,avec 320 photos,de nombreuses variétés parmi les plus pertinentes (résistance au tassement,esthétisme,hauteur réduite).
c'est une merveille que je ne me lasse de consulter.
Les graminées ne sont pas adaptées aux arbres,n'y aux arbustes.
leurs exsudas racinaires peuvent réduire jusqu'à 20% la croissance des arbres,sans parler de la concurrence en eau,du fait de la physionomie de leurs racines (trop denses,et de surface).
Foufouche a écrit le 29/10/2014 00:18 (ref msg # 45724 )
Globalement je suis plutôt d'accord avec toi Autrevie quand à la stratégie de couvrir le sol de manière plus "intelligente", même si le terme n'est pas forcément adapté.
Je trouvais que le graphique "Développement racinaire sous l'inter-rang" était particulièrement parlant, évidemment ça concerne les graminées, mais le principe est extensible avec toute la complexité, la richesse, les possibilités que peut apporter l'ajout de plantes diverses et variés faisant office de protection au sol, au tronc, etc et bien d'autres choses.
Selon la finalité et le contexte de plantation le principe ne sera pas le même non plus, on peut tout imaginer comme déclinaison si on associe le fait de produire, polliniser, protéger du vent, micro climat, support des auxilaires, etc...Après faut tester,mettre en place, à certaines échelles c'est un sacré boulot quand même selon le contexte.

J'apprécie particulièrement la variante que constitue la haie fruitière. Celle ci du conservatoire d'aquitaine un peu académique est très intéressante, les arbres y sont globalement plus sain qu'en verger tradi d'après l'assoc. Tiens d'ailleurs je pense à cette vidéo.
http://www.aqui.fr/bib/photos/img_id_9861.jpg


greffer.net >> Hors-sujet