Terreau

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


kiki a écrit le 13/09/2014 12:42 (ref msg # 45208 )
Bonjour,

J'ai voulu essayé le terreau bio , c'est bien moins efficace que l'universel , qu'en pensez-vous ?
Bon week-end.

Kiki.
floyd a écrit le 13/09/2014 20:55 (ref msg # 45213 )
Nous n'en pensons rien… En l'absence des données techniques complètes se serait perte de temps que de discuter des mérites de l'un ou l'autre.
palustris a écrit le 14/09/2014 03:05 (ref msg # 45217 )
assez vague en effet
François du Perche a écrit le 14/09/2014 10:45 (ref msg # 45226 )
J'ai lu qu'on pouvait faire son terreau en tamisant son brf, d'un côté du brf (sans fines) utilisable avec la même efficacité contre les mauvaises herbes et le maintien de l'humidité, de l'autre côté du terreau gratuit avec une bonne traçabilité (et bio par dessus le marché puisque ce mot semble tant plaire). Avez-vous déjà essayé ?
floyd a écrit le 14/09/2014 11:52 (ref msg # 45227 )
Rameaux feuillus ou pas?
François du Perche a écrit le 14/09/2014 12:48 (ref msg # 45229 )
Oui, rameaux feuillus, mais même sans feuilles, les plus petites branchettes doivent de transformer en poussière.
floyd a écrit le 14/09/2014 16:15 (ref msg # 45233 )
Feuillus, c'est en dire en sève, le broyât d'orme (U. 'résista saporro gold 2' )que je viens de faire ne demande qu'à fermenter, tant il est riche en sucres et en eau. (environ un mètre cube pour une belle cépée d'une dizaine d'années)

On comprend qu'il va pouvoir alimenter toute la chaine des bactéries et des champignons suivie par les consommateurs de ces matières organiques fraiches ou déjà fermentées; et ils sont nombreux.

Il faut parfois argumenter auprès de personnes pour qui un bucheron ne travaille que l'hiver.

Bref la fraction fine de ce broyât qu'on pourrait effectivement tamiser, se prête à la fabrication d'un compost en la mélangeant avec tontes et feuilles d'automne.
Bien conduit, on peut espérer pour le printemps 2015 un terreau convenable.


greffer.net >> Hors-sujet