Surface de verger à estimer

  1. greffer.net
  2. >>
  3. Hors-sujet


cedru a écrit le 23/06/2014 10:19 (ref msg # 44533 )
Bonjour tout le monde,

Suite à de nombreux problèmes de santé presque résolu, je consomme beaucoup de fruits ( et légumes ) et j'aimerais tendre vers une autosuffisance à moyen terme.

Actuellement, je suis à la recherche d'un terrain pour construire une maison et j'aimerais réaliser un verger accolé. Je suis actuellement en train réfléchir à la taille du verger nécessaire pour une famille de 4-5 personnes dans le Gers. ( Prévoir un peu de surplus en cas de mauvaise saison).

J'envisage de planter les arbres suivant cerisier / pécher / "Kiwi" / vignes / figuier / prunier / Abricotier / Grenadier / pommiers et poiriers. Je table sur une production de 1,5 tonnes de fruit par an sachant de novembre à Avril, je dois surtout tenir avec des poire / pomme et kiwi. Je privilégie les fruits frais aux conserves.

Avez vous une idée de la superficie minimum de verger à envisager ? Y a t'il des types de taille à privilégier pour gagner en superficie / rendement ? ( gobelet / demi -tige / haute tige ) ?

Merci de votre aide.
klakos a écrit le 23/06/2014 14:13 (ref msg # 44536 )
"cedru" a écrit :
Y a t'il des types de taille à privilégier pour gagner en superficie / rendement ? ( gobelet / demi -tige / haute tige ) ?

Si je m'en réfère à ce que je vois autour de moi, la plantation en ligne est de toute évidence celle préférée pour qui favoriser le rendement, le passage des engins, la cueillette, etc.
Maintenant est-ce vraiment ce que tu cherches ?
Un verger un minimum "aéré" est sans doute préférable. Quelque chose comme 5 m entre les lignes.
cedru a écrit le 23/06/2014 14:51 (ref msg # 44537 )
Le verger étant pas très éloigné de la maison,il faut un minimum que ce soit agréable. Coté engin, je ne prévois que la tonte avec un micro tracteur et du Brf au pied si possible.

Jusqu'alors je tablais sur 60 arbres sur 1500 m² de verger + quelques fruitiers pour agrémenter le reste terrain.
klakos a écrit le 23/06/2014 17:47 (ref msg # 44540 )
Si je m'en réfère à ce qu'on a au verger, qui n'est pas un verger intensif loin s'en faut (pommiers MM106-gobelets et poiriers/BA29-pyramides), on est à ~300 arbres/ha. Pour intensifier, je pense qu'on pourrait multiplier par 2 la densité soit 600 pour 10000 m².
Dans ton cas, 60 arbres pour 1500 m² me parait bien car il y a des variétés qui nécessitent de la place. A moins de trouver des PG semi-vigoureux... et de palisser, mais tu multiplies par 2 le boulot... A voir parce que "à la diable" ou en drapeau, ce n'est pas l'enfer
Le point important, qui jouera sur le rendement et la santé de l'arbre : la nourriture !
floyd a écrit le 23/06/2014 18:49 (ref msg # 44545 )
A toutes ces bonnes considérations, on peut ajouter que l'auto-producteur cherchera à obtenir les premières récoltes dès les premières années.
Quelques arbres un peu travaillés et formés, des arbres qui seront conduit avec très peu de taille, des sujets pour assurer les gros rendements dans les années futures. Voilà comment je vois la répartition des formes dans un verger d'amateur, impatient et exigeant.
cedru a écrit le 23/06/2014 20:41 (ref msg # 44547 )
Merci de vos retour, Floyd tu conseil donc un mix ( basse tige / demi-tige et haute tige). Ce que j'ai peur avec la haute tige c'est de ne pas atteindre mes objectifs en terme production sur une surface d'environ 1500m2.

Comme je l'ai affiché, je voudrais est autonome en fruit sur l'année pour une famille de 5 personnes en fruits frais sachant que notre alimentation est pour l'essentielle basé sur les fruits & les légumes.
floyd a écrit le 23/06/2014 21:21 (ref msg # 44548 )
Je précise car je n'ai pas été clair.
Il s'agit bien comme le suggère Klakos de conduire tous les arbres en forme de haie fruitière.
Dans l'idéal des formes palissées contre des murs à la méthode de La Quintinie pour Louis XIV, serviraient les mêmes buts, fruits précoces, fruits de saison, fruits tardifs, fruits de bonne conservation.

- L'acquisition d'arbres formés permet de récolter le plus rapidement possible.
- Les arbres jeunes qu'on laisse évoluer sans la violence de taille drastique, produisent peu de temps après les premiers nommés.
- Les arbres les plus durables peuvent être conduit de manière classique pour former une charpente facile à gérer pour des productions régulières mais venant avec retard.

Pour qui aurait un budget plus large, on peut planter l'ensemble du verger en palmettes formées…

Ne pas oublier les pieux et les fils horizontaux qui servent à tenir les charpentières ou à retenir les branches fruitières pour des arcures maitrisées. (autre budget…)
ké20 a écrit le 23/06/2014 22:51 (ref msg # 44551 )
Salut Cedru !
Je suis un peu dans le même cas que toi ! (j'ai beaucoup réfléchi)
J'ai déjà le terrain 1566m mais j'estime à peine à 1/3 la partie "utile" pour mes fruitiers .....
Il faut déduire la maison , le parking, et ce foutu traitement des eaux usées car non raccorder ... et surtout nous avons 500m² de Zone déjà boisée ....
Nous cherchons aussi un terrain en supplément mais la voisine se gratte sur les prix , alors , on va tenter une négociation je pense perdue d'avance , cette semaine.

Pour ma part , j'ai très bien réfléchi (certainement à approfondir encore) à la façon dont je vais planter une partie de mes arbres (quelques pommiers poiriers greffés sur Francs de pomme à cidre, au minimum 2 variétés par pied) tous en tricroisillons à 1m en parallèle de la limite , espacés de 2.5m , et je vais devoir les tenir à moins de 2m de haut. Au pire , j'amorcerai des vases , mais ce n'est pas prévu.
Entre chaque pommiers/poiriers déjà en place par contre , groseilliers , cassisiers de diverses variétés.
Ensuite , une parallèle de 3m-3.5m avec des cognassiers et néfliers, demi-tige formés en petit gobelet (ce sont des arbres qui me plaisent beaucoup par la beauté des fleurs, des feuilles et de l'odeur pour les coings) , la pousse est lente et peu volumineux comme arbres. j'alternerai certainement des pêchers, brugnoniers, mirabelliers en très basse tige formés en gobelet.

L'intérêt de faire des gobelet sur basse tige ou demi-tige est de facilité de la cueillette et l'entretien , les hautes tiges , c'est beau mais aller ramasser des cerises , ou des poires à 6-8m de haut , risquer de se mettre parterre... , c'est pas le mieux , c'est de plus une cause de nombreux de décès de la vie courante. (à quand les amendes pour ceux qui montent aux arbres pas attaché... , ça rapporterait plus que sur la route)
Etant très téméraire, je serai tenté d'aller à la limite des branches pour tout ramasser , alors je restreins dès le début....

Ensuite je vais aussi faire une haie fruitière sur environs 25m (seulement) et "aromatique/médicinale" (laurier sauce, sureau, althéa officinal, romarin, églantiers...etc) avec quelques cerisiers sur demi tige en gobelet ou quenouille sur mini 4 charpentières, jujubier , kaki , figuiers (sur basse ou demi tige /gobelet)....etc et des arbres à baies plus petits comme les cornus Mas, Lyciet , arbousiers , argousiers , amélanchier.
Quelques arbres "utiles" attirants des prédateurs pour les pucerons, psylle du genre 1-2 arbres de judée , quelques lauriers tin dont en plus le feuillages est persistant, et la floraison sympa , 2-3 viburnum lantana ...
Des kiwi seront surement plantés mais je verrai d'ici fin juillet le Vide sanitaire terminé, les idées me viendront.
Des Feijoas , agrumes , thym seront le long de la façade sud ....

Mon casse-tête n'est pas fini , car je vais aussi reboiser un peu la partie boisée, mais avec déjà 2 beaux aliziers , un joli houx , 4 gros chênes, 6 châtaigniers dont 2 bien atteint par le chancre ... ça me laisse très peu de place.
J'aurai aimé avoir bien plus pour multiplier les variétés ....

Voila mes grandes lignes ...
N'hésite pas si tu as besoin d'info.

(concernant la productivité et mise à fruit plus rapide , pour les pruniers , pommiers , poiriers, nashi par exemple, le mieux est de les former en axe, à noter aussi qu'ils auront une durée de vie très légèrement inférieure par contre au gobelet , quenouille, pyramide.. )
cedru a écrit le 24/06/2014 07:14 (ref msg # 44552 )
Salut Ké20,

En effet c'est pas évident, je table aussi sur environ 1/3 du terrain environ en verger.Je suis à la recherche d'un terrain d'environ 5000m au total ( maison / verger / potager et agrément) .J'avais quelques doute sur la taille du verger d'où la question sur le forum. Surtout, que je ne suis pas un expert des fruitiers en dehors de la culture haute tige grâce à ma famille.

Au vue des prix actuels de terrain, je me rend bien compte que je vais devoir faire autrement que mes parents et grand parents. Même trouver un terrain constructible avec une surface de 5000m, ce n'est n'est pas simple quand on est proche ( 40 minutes environ ) de la 4ième ville de France en terme population.

Merci de tes conseils, actuellement je suis plutôt sur l'estimation de la superficie pour l'autosuffisance en fruits pour ma famille.
ké20 a écrit le 24/06/2014 18:45 (ref msg # 44558 )
ah oui pas loin de toulouse ... outch , ça va faire mal alors financièrement.... certes c'est pour le plaisir , mais le prix du terrain plus le matériel etc... pour entretenir ce terrain, ça pourra à la place te payer des fruits pour longtemps !
Après , avoir un terrain pas directement proche de la maison est aussi délicat ... il n'y a pas que les oiseaux qui mangent des fruits ....

Eh oui vu qu'il y a souvent du vent par là-bas , un arbre à haute tige sera plus soumis aux diverses rafales de vent ...
(HS:que fais-tu en haute tige par chez toi ? )
cedru a écrit le 24/06/2014 20:46 (ref msg # 44564 )
Certe c'est pour le plaisir, après des heures dans un bureau çà fait du bien d'avoir une activité qui touche à la terre pour se changer les idées. Pour le coté financiers, en effet difficile de s'y retrouvé si le prix des fruits reste au même prix. Quoi que...

Ce que je ne suis pas certains du tout avec une culture des fruits et légumes qui est dopé aux engrais & pesticides qui sont issu tous les 2 du pétrole sans compter les engins agricoles et les camions pour le transport. Le prix du baril de pétrole a été multiplier par 4 en 10 ans. Je n'ai pas l'équivalent pour les fruits, mais il faut 1litre de pétrole par kilo de tomate en supermarché. Que va t'il se passer si le pétrole est encore multiplier par 4 en 10 ans ou pire qu'il n'en ai plus assez pour fabriquer les engrais et pesticides ? ( L'intensification du nombre de guerres avec des pays fournisseurs de pétrole n'est pas étranger à de besoins proches des pays consommateur comme les usa).

L'avenir qui se profile ne sera pas des plus rose, que se soit en prix alimentaire ou d'avoir des revenu pour subvenir à sa famille (crise ). En plus que ce soit agréable, un verger est une assurance qui peux aider la famille en cas de coup dure.

Je ne tombe pas dans le catastrophisme, certains préfère une assurance vie à la banque, moi c'est un verger.
ké20 a écrit le 24/06/2014 20:55 (ref msg # 44565 )
un peu le même avis en fait , nul n'est garanti de conserver un travail , et un verger assurera au moins de la nourriture , je suis d'accord


greffer.net >> Hors-sujet